Industrie voyagiste

VVR: “les voyageurs sont et restent protégés” (après la faillite de Maretours)

La Chambre de Commerce de Louvain a prononcé ce lundi 29 octobre la faillite de Maretours. “C’est un monument de l’industrie belge qui disparaît. Les clients sont et restent protégés,” commente la VVR.

Les curateurs sont nommés 

La Chambre de Commerce de Louvain a prononcé aujourd’hui la faillite de Mare Tours nv (Rillaar). Deux curateurs ont été nommés: Johan Mommaerts et Steven Nysten, tous deux issus du cabinet d’avocats Loviuswww.Lovius.be 

Les clients restent protégés

“L’ancienne Loi voyage comme la nouvelle loi sur les voyages à forfait (régissant la vente de voyages à forfait, de services et d’arrangements liés) exigent toutes deux la protection des voyageurs. Et ce, “contrairement aux faillites récentes dans le secteur aérien,” avance la VVR.

“Au sein du secteur voyagiste, l’obligation d’exécution est de rigueur. Une fois qu’un contrat de voyage a été conclu via un agent de voyages, l’organisateur est tenu de garantir le voyage. Ce que les voyageurs touchés doivent savoir, c’est que l’organisateur leur réclamera le solde en direct à partir de ce moment-là. Il/elle prendra alors contact avec les voyageurs et ainsi assurer le bon déroulement du voyage. Verser le solde sur le compte d’une autre partie sera considéré comme néant.

En outre, les entreprises reconnues du secteur voyagiste (agences de voyages et tour-opérateurs) sont tenues de s’assurer contre l’insolvabilité. Cette assurance permet au client, en cas de faillite, de ne pas voir son voyage tomber à l’eau, il sera en effet dédommagé pour lui éviter tout dommage financier.”

 

Comments