Inflight Report

United: Amsterdam/Houston – Los Angeles/Chicago/Bruxelles

Compagnie                   United Airlines
Route                              Amsterdam/Houston – Los Angeles/Chicago/Bruxelles
Appareil                         B777 & B757
Classe de voyage        Polaris (business class) & First Class (vol domestique)
Période                           Juin 2018

© United

Contexte

United Airlines (UA), souvent abrégé en United, est une des plus grandes compagnies aériennes américaines et membre de Star Alliance. Le 1er octobre 2010, United Airlines et Continental Airlines ont fusionné en une seule compagnie aérienne, sous le nom de United et avec le logo de Continental. United Continental Holdings, Inc., la compagnie mère de la nouvelle United Airlines, est basée dans la fameuse Willis Tower à Chicago.

Au départ de Bruxelles, UA assure quotidiennement trois vols non-stop: Washington DC, Chicago et New York Newark. Polaris, la dénomination commerciale du nouveau produit business pour le long-courrier, lancé en décembre 2016, est déployé de toutes parts.

Enregistrement

A Amsterdam, les classes de voyage sont clairement séparées, et la procédure se déroulement rapidement. Les informations au sujet de la fast lane et du lounge nous sont communiquées spontanément. A Los Angeles, United prévoit une série de comptoirs exclusivement pour Polaris. Vous y avez le choix entre un kiosque self-service ou un comptoir presque devenu old-fashioned. Ici non plus, pas de file d’attente et une procédure rapide.

Lounge

Les passagers de United à Amsterdam sont invités à se rendre au Lounge 41, un lounge neutre. Les infrastructures sont impeccables. A Los Angeles, UA propose un vaste club, tout aussi bien équipé. Un lounge Polaris spécifique, actuellement en construction, viendra bientôt s’y ajouter. Chicago dispose d’ores et déjà d’un tout nouveau lounge Polaris, qu’il affiche fièrement. Au premier regard, nous sommes impressionnés par la grandeur de l’espace, qui met clairement en avant l’intimité et le calme. Tant le choix des matériaux que des couleurs et les finitions ont donné naissance à un produit luxueux. Une vaste offre f&b reprenant notamment une large carte de vins complète le tableau.

Embarquement

Les passagers Polaris embarquent en premier, ce qui est clairement indiqué sur leur carte d’embarquement. United commence l’embarquement 45 minutes à l’avance afin de respecter son heure de départ. Cette logique est également suivie et respectée à LAX et ORD.

Siège

Les nouveaux sièges appartiennent à la toute nouvelle génération de sièges, également déployée à bord des grandes compagnies d’Asie et des Emirats. Tout le monde a accès au couloir (configuration en 1-2-1). La palette de couleurs gris-bleu dégage une certaine classe. Les plus critiques d’entre nous remarqueront que les nouveaux sièges Polaris sont plus petits, mais nous devons tous accepter que les anciens sièges business, moelleux et larges, ont été remplacés par des petits îlots individuels qui peuvent se transformer en lit – ce qui était jusqu’il y a peu le privilège exclusif des cabines first class. Quoi qu’il en soit, Polaris est un bon produit pour l’international, qui prouve que la compagnie veut s’inscrire dans l’air du temps.

© United

Service

Le vol AMS-IAH (un peu moins de dix heures) est un exemple de service personnalisé à la carte. Pas de stress, le service de qualité avant tout. Le nouveau menu Polaris impressionne surtout par sa présentation moderne. La liaison domestique LAX-ORD et son service first class typique ne représentaient pas le summum du hardware, mais nous n’avons rien à reprocher au service et au catering. Le vol pour Bruxelles s’est déroulé selon les standards, avec une attention particulière pour les passagers voulant se reposer.

Le vol

On remarque que United Airlines fait (un peu) moins d’annonces qu’auparavant sur ses vols intercontinentaux (mais toujours dans les trois langues) et maximise ainsi le calme à bord. Les nouveaux gadgets, comme une fine couverture, un grand oreiller (livré par Saks Fifth Avenue) et un petit nécessaire de toilette dans une boîte, rendent le tout encore plus chic.

Bagage

L’orage nous attendait à Houston, ce qui a ralenti la livraison des bagages. Des conditions particulières dont nous ne tiendrons pas rigueur, surtout parce que les informations ont été clairement fournies aux passagers. La livraison à Bruxelles était très décevante: bien trop lente (35 minutes d’attente) et sans différence entre les bagages prioritaires et ceux de la classe économique. Quand les agents de manutention de Brussels Airport décideront-ils enfin de se prendre au sérieux et de ne plus aggraver leur réputation auprès des clients, du moins en matière de bagages?

Notre avis

La fusion de United Airlines et Continental fut un long et difficile processus de produits confus et de configurations de cabines sans cohérence. Avec Polaris, United veut mettre un point final à cette période et se profiler à nouveau comme une compagnie de qualité disposant d’un produit high end uniforme. Ce que nous avons pu expérimenter est d’ores et déjà très prometteur.

Gerrit Op de Beeck

Comments