Newsflash, Touroperating

Triton reprend Corendon via le Sunweb Group

L’accord réunit les marques de voyages Corendon et Sunweb

Corendon vient d’annoncer un grand changement dans la structure actionnariale de la branche belgo-néerlandaise du tour-opérateur, le back-office turc et la compagnie aérienne. “C’est un jour important pour nous”, commente Atilay Uslu (fondateur et ceo de Corendon). “Nous sommes fiers de pouvoir vous annoncer notre collaboration avec Triton.” Triton est un fonds d’investissement privé germano-scandinave devenu en février actionnaire majoritaire de Sunweb, la marque phare du Sundio Group, pour un montant inconnu. Gert de Caluwe (ex-Thomas Cook Belgique) mène la barre chez Sunweb en tant que ceo. Triton a également indiqué son intérêt pour une autre branche touristique la semaine dernière, à savoir Thomas Cook Nordics, filiale du groupe Thomas Cook.

Atilay Uslu © Gerrit Op de Beeck

“Triton voit des possibilités d’intégrer notre entreprise avec Sunweb. Les deux entreprises sont similaires. Nous sommes tous deux des acteurs en ligne, orientés client et affichons une stratégie qualité/prix claire”, poursuit Atilay Uslu. “Nous avons l’intention d’intégrer les activités de Corendon et Sunweb. La manière dont cela se fera n’a pas encore été définie.” Les compagnies aériennes en Turquie et à Malte, de même que Corendon Hotels & Resorts ne font pas partie de l’accord. Sunweb représente un chiffre d’affaires d’environ 600 millions d’euros, soit un peu plus que le chiffre d’affaires de Corendon (515 millions d’euros en 2018). Sunweb opère depuis sept pays d’Europe: la Belgique, les Pays-Bas, le Danemark, la Suède, le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France. Son siège se situe à Rotterdam. Atilay Uslu et Yildiray Karaer restent actionnaires minoritaires de Corendon. Dans le même temps, en tant que membre du comité non exécutif, Atilay continuera de conseiller l’entreprise. Steven van der Heijden, ceo de Corendon, reste pour le moment à son poste, de même que le reste de l’équipe de management. La ‘closing period’ commence aujourd’hui. Durant celle-ci, les affaires courantes vont être finalisées comme l’autorisation de l’autorité européenne de la concurrence et la procédure de consultation des conseils d’entreprise de Corendon.

Comments