Analyses, Technologie

Travelport LIVE 2018: un regard plein d’espoir vers l’avenir

Luk De Wilde (senior reporter)

La semaine dernière, le fournisseur de technologie Travelport organisait à Rome sa journée de conférence ‘European Travelport LIVE’. Plusieurs centaines de participants, parmi lesquels Kurt Bostyn, country manager Belux de Travelport, furent ainsi plongés dans le thème de cette année: ‘Embracing the New Normal in Travel Tech’.

Pour les participants, ce fut l’occasion rêvée de découvrir les technologies qui ont ou auront une incidence sur l’industrie du voyage et de l’aviation. La révolution numérique transforme les business models de chaque secteur. Comment faire en sorte que cette perturbation agisse en notre faveur? Quelles technologies émergentes spécifiques devons-nous connaître, analyser ou adopter ? Intelligence artificielle et Blockchain étaient dès lors les mots clés durant la conférence. Et qu’en fait Travelport?

‘Embrasser la nouvelle norme dans la Travel Tech’. L’idée derrière le thème ‘European Live Travelport’ fut clairement esquissée durant les deux premières interventions de la journée: les technologies faisant aujourd’hui leur apparition dans le tourisme seront considérées comme normales d’ici quelques années. Pour demeurer compétitif, il convient de se tourner vers demain. Premier arrivé, premier servi.

Rashik Parmar, ingénieur IBM et ancien président de l’IBM Academy of Technology: “Pour beaucoup, l’intelligence artificielle est encore source d’inquiétude. Mais la technologie a changé notre vie. Nous avons depuis longtemps dépassé le point de non-retour. Il est nécessaire de personnaliser de plus belle l’expérience voyagiste en utilisant l’ensemble des données disponibles, y compris celles qui dérivent de l’IoT.”

Pour illustrer ce potentiel, l’ingénieur IBM d’expliquer qu’il est aujourd’hui possible de déterminer le profil psychologique d’une personne, en analysant simplement son feed Twitter. “Et ce n’est que le début.” Selon Rashik Parmar, la nouvelle génération d’ordinateurs ne fera que multiplier les possibilités.

Nombreuses révolutions en cours

L’intelligence artificielle (IA) et les révolutions technologiques étaient dès lors des thèmes abordés par Mike Croucher, chief architect chez Travelport. “Les innovations technologiques auront un impact sur notre comportement voyagiste en procédant à de meilleures recommandations et en comprenant mieux le comportement d’un utilisateur. L’IA permet également une analyse prédictive.”

Mais sans le Big Data et les analyses, il ne serait pas possible de personnaliser à ce point et de créer de nouvelles sources de revenus, souligne Croucher. Une nouvelle révolution en cours est le cloud hybride, tant public que privé. Celui-ci peut traiter encore plus d’informations, de manière plus rapide.

“La technologie doit être au service de l’expérience. Mais n’oublions pas que les voyageurs veulent être immergés, veulent du local, de l’authentique, etc.”, ajoute Mike Croucher.

 

“Ce n’est qu’en travaillant ensemble que la NDC sera couronnée de succès”

Damian Hickey, Global Vice President & Global Head of Air chez Travelport, avait un message très clair: “La NDC est un fait.” Elle changera quoi qu’il en soit le secteur voyagiste. Selon Hickey, 52 des compagnies aériennes affiliées à l’IATA disposent d’une certification niveau 3 avancée pour le nouveau centre de distribution New Distribution Capability (NDC).

D’ici la fin de l’année, ces compagnies transporteront 59% des voyageurs du monde entier. L’étape suivante peut être attendue en 2020, lorsque 21 des compagnies de premier plan, parmi lesquelles Lufthansa, British Airways et Qantas, vendront environ 20% de leurs tickets via les canaux de la NDC.

“Cela prouve que des changements sont en cours et se déploieront rapidement”, souligne Damian Hickey. En même temps, il enjoint les compagnies aériennes à développer la NDC de manière coopérative.

“Ce n’est qu’en collaborant entre les compagnies aériennes, les agences et les agrégateurs que la NDC sera couronnée de succès.”

Les avantages sont clairs pour tous les intéressés selon Damian Hickey: “Les entreprises auront une plus grande flexibilité, une tarification dynamique, une plus grande personnalisation et d’autres fonctions ne pouvant être obtenues avec les systèmes actuels.”

Travelport entend intégrer le premier contenu NDC d’une grande compagnie aérienne avant la fin de l’année dans sa propre plateforme et le mettre à disposition des agences de voyages aux côtés de l’offre traditionnelle (avec la technologie ATPCO usuelle).

Comments