Newsflash

Thomas Cook Belgique: Live Feed

Lundi matin, le voyagiste britannique Thomas Cook Group Plc a cessé ses activités avec effet immédiat. Cette décision a entraîné de lourdes conséquences pour la branche d’Europe continentale de l’organisation, y compris pour Thomas Cook Belgique. Travel Magazine vous tient au courant heure par heure par l’intermédiaire de ce Live Feed des dernières informations sur l’affaire. Nous conseillons aux professionnels du voyage de consulter régulièrement le site du Fonds de Garantie Voyages pour des informations plus pratiques.

Jeudi 3 octobre

11h00: Thomas Cook France en redressement judiciaire

La filiale française du voyagiste en faillite, qui compte 780 employés en France, a annoncé ce mardi son placement en redressement judiciaire une semaine après la faillite de sa maison mère au Royaume-Uni. L’objectif est de permettre une reprise intégrale ou partielle de l’activité. La date limite de dépôt des offres de reprise est fixée au 22 octobre au soir, et la prochaine date d’audience au tribunal de commerce de Nanterre est fixée au 5 novembre. Plusieurs repreneurs potentiels sérieux du secteur du tourisme se sont déjà manifestés. Parmi eux, on compte Marietton et le groupe Salaün Holidays qui examinent la possibilité d’une offre conjointe de reprise. Celle-ci porterait avant tout sur les points de vente. Le tour-opérateur Jet Tours, qui dépend également de TC France, ne semble en effet pas intéresser le duo.

Mardi 1er octobre

13h20: Thomas Cook Retail Belgium est officiellement en faillite

Le tribunal de l’entreprise de Gand a déclaré Thomas Cook Retail Belgium en faillite ce matin. Les agences de voyages Thomas Cook et Neckermann seront donc bien fermées dès ce mardi, et 501 personnes vont perdre leur emploi. Les curateurs vont désormais se charger de la faillite et de trouver d’éventuels repreneurs pour une partie, voire l’ensemble des activités de Thomas Cook Retail Belgium.

Lundi 30 septembre

17h15: Thomas Cook Retail Belgique n’évitera pas la faillite

Thomas Cook Retail Belgique, la quatrième société de la filiale belge, est forcée de demander la faillite. En effet, elle n’a pas trouvé assez de liquidités pour poursuivre ses opérations. C’est ce que nous avons appris à la sortie du conseil d’entreprise qui s’est tenu ce lundi 30 septembre. Les 501 employés de cette société vont donc eux aussi perdre leur emploi, en plus des 75 personnes déjà licenciées dans les autres sociétés de Thomas Cook Belgique.

15h40: Thomas Cook Pays-Bas demande la faillite

La branche néerlandaise de Thomas Cook a demandé la faillite au tribunal d’Amsterdam. Ce dernier a accepté et a nommé l’avocate Hanneke De Coninck-Smolders comme curateur. Le rideau vient donc également de tomber sur la filiale néerlandaise de Thomas Cook Group Plc. Ces dernières semaines, la direction avait cherché des solutions pour que Thomas Cook Pays-Bas poursuive ses activités en tant qu’entité indépendante ou en collaboration avec d’autres branches du groupe en Europe. Malheureusement, aucune solution n’a été trouvée, ce qui n’a pas laissé d’autre possibilité à l’entreprise néerlandaise que la faillite.

Les près de 200 employés de Thomas Cook Pays-Bas seront licenciés. Dans les prochaines semaines, le curateur entamera des discussions avec des acheteurs potentiels pour Thomas Cook Pays-Bas ou certaines de ses parties. Plusieurs intéressés se seraient déjà fait connaître.

Vendredi 27 septembre

15h10: Le Fonds de Garantie lance son plan d’action

Lors d’une conférence de presse, le Fonds de Garantie Voyages a présenté un plan d’action pour les semaines et les mois à venir. Le GFG confirme une fois de plus que les réserves financières accumulées sont suffisamment importantes pour rembourser tous les clients lésés de Thomas Cook. La procédure d’urgence du GFG a été engagée à cet effet.

Le plan d’action, qui vient d’être proposé par le GFG, fonctionne selon des priorités. La première est de s’assurer que les passagers qui se trouvent à l’étranger soient ramenés chez eux en toute sécurité. Mardi, le nombre de passagers était de 13.000, leur rapatriement est assuré par le Fonds de Garantie. Les détails sur comment et quand ces passagers rentreront chez eux est publié sur le site web du Fonds, sous la rubrique Actualités. Il est conseillé aux passagers de ne pas réserver de nouveaux vols, car ceux-ci ne seront pas couverts par le GFG. En cas de problème, il est recommandé de contacter le Fonds de Garantie au +32 2 240 68 01 et/ou le Centre de crise des Affaires Etrangères au +32 2 501 40 00.

La deuxième priorité est le remboursement de tous les voyages réservés. Les clients de TC qui ont déjà payé un acompte ou le solde de leur voyage seront remboursés. Mark De Vriendt, Directeur Général du Fonds de Garantie: “Il s’agit d’un très grand nombre de dossiers. C’est pourquoi nous demandons à chacun de remplir le formulaire sur notre site et d’envoyer le bon de commande et toutes les preuves de paiement (copie des extraits de compte ou décompte de la carte de crédit) au GFG. Chaque client récupèrera son argent. Nous avons juste besoin d’un peu de temps pour traiter ce nombre énorme de dossiers. 72 000 voyageurs sont concernés rien que pour cette année.”

Heureusement, le secteur du tourisme ne reste pas les bras croisés. Mark De Vriendt : “Heureusement, nous ne sommes pas seuls dans cette crise, nous pouvons aussi compter sur le soutien des associations professionnelles belges et sur le savoir-faire et la main-d’œuvre du secteur pour aider les voyageurs de la meilleure manière possible.

Le centre de crise sera ouvert ce week-end de 10h à 16h afin de venir en aide aux personnes touchées par la faillite de Thomas Cook.

15h00: TUI déduit les montants déjà payés à Thomas Cook en cas de réservation d’un nouveau voyage

Les clients concernés par l’annulation de leurs vacances avec Thomas Cook Belgium S.A. peuvent désormais facilement réserver un nouveau voyage. Une grande partie des voyageurs concernés veulent en effet partir en vacances, c’est la raison pour laquelle TUI facilite le recouvrement auprès du Fonds de Garantie Voyages et offre la possibilité de réserver un nouveau voyage avec déduction immédiate des montants déjà versés.

Quiconque réserve un voyage auprès d’un tour-opérateur agréé peut compter sur le Fonds de Garantie Voyages en cas d’insolvabilité financière du voyagiste. Les clients de Thomas Cook Belgium S.A. concernés ont droit au remboursement de leur voyage. Cependant, cette procédure prend du temps et les vacanciers souhaitent avoir rapidement la certitude de pouvoir partir.

Pour remédier à cette situation, TUI propose une solution simple: le voyageur concerné peut immédiatement réserver de nouvelles vacances auprès d’un TUI shop avec déduction immédiate des montants directement versés à Thomas Cook.

Sur la base d’une procuration et du dossier complet du client, TUI se charge entièrement de la gestion administrative du recouvrement auprès du Fonds de Garantie Voyages. L’avantage pour le voyageur est triple : pas de formalités administratives, pas de temps d’attente pour le remboursement et pas de double financement temporaire de ses vacances. Si la nouvelle date de départ tombe au moins 45 jours après la date de réservation, la procédure peut également se faire en ligne.

Remarque importante: Piet Demeyere, porte-parole de TUI Belgium, ajoute dans une réaction téléphonique à Travel Magazine: “Les clients d’agences indépendantes peuvent également faire appel à la solution de TUI. L’agence devra alors fournir à TUI les données du client et de son dossier afin de pouvoir gérer administrativement le remboursement de leur précédent voyage auprès du Fonds de Garantie Voyages.” TUI a par ailleurs repris toutes les informations nécessaires au agents de voyages dans sonTUI E-flash Extra.

9h20: Thomas Cook France en cessation de paiements

Thomas Cook France (780 salariés et 172 agences de voyages en propre) s’est déclaré en cessation de paiements, à l’issue du Comité central d’entreprise organisé hier, le jeudi 26 septembre. L’entreprise va par ailleurs déposer une demande de mise en redressement judiciaire, quatre jours après la faillite du Thomas Cook Group Plc. en Grande-Bretagne. L’objectif reste d’assurer la continuité des activités et d’assurer une éventuelle reprise si un amateur se présente.

Mardi, la filiale française s’était placée sous la protection du Tribunal de commerce de Nanterre afin de préserver l’entité française, ses collaborateurs et ses clients. Une procédure similaire à celle entreprise par les autres filiales continentales de Thomas Cook.

9h00: Club Med protège ses clients ayant réservé avec TC

Dans le contexte difficile que traversent le groupe Thomas Cook, ses salariés et ses clients, Club Med tient à témoigner de son soutien. Club Med, qui assure de bout en bout la prestation de voyage dans ses propres resorts, protège ses clients ayant réservé avec Thomas Cook Belgique. Club Med leur permet ainsi de profiter de leurs vacances, dans l’un de ses 67 resorts. Les clients qui ont réservé avec Thomas Cook et qui sont actuellement dans l’un de ses resorts, poursuivent leur séjour normalement. Les clients ayant réservé et qui, à ce jour, ont réglé le solde de leur dossier, pourront partir comme prévu et profiter pleinement de leurs vacances.

Jeudi 26 septembre

17h05: Les curateurs annulent tous les futurs voyages

 Les curateurs des sociétés de Thomas Cook déclarées en faillite ont annulé tous les voyages futurs, a annoncé le Fonds de Garantie Voyages sur son site Internet. Les clients touchés par ces annulations doivent introduire un dossier de réclamation auprès du Fonds de Garantie Voyages afin d’être remboursés du prix de leur voyage. Ceci concerne environ 70.000 personnes.

13h20: Brussels Airlines annule certains vols jusque fin octobre

Brussels Airlines vient d’annoncer qu’elle allait supprimer plus de 105 vols entre le 10 et le 31 octobre en raison de l’annulation des voyages de Thomas Cook. Il s’agit des destinations suivantes: Kos, Rhodes, La Canée, Hurghada, Marsa Alam, Paphos, Corfou et Enfidha. Des vols principalement empruntés par des clients de Thomas Cook. Brussels Airlines cherche actuellement une solution pour 3.500 de ses propres clients qui seront également touchés par ces annulations.

11h30: Fonds de Garantie Voyages: dix vols ce vendredi

Le Fonds de Garantie Voyages organise ce vendredi dix vols pour le rapatriement des passagers de Thomas Cook. Les vols sont indiqués sur le site web du Fonds de Garantie. Huit vols seront opérés par Brussels Airlines (Djerba, Alicante, Heraklion, Malaga, Gran Canaria, Tenerife, Hurghada et Santorin). Les deux autres vols (Izmir et Antalya) seront opérés à bord de la compagnie charter turque Tailwind.  Pour consulter les détails de ces vols, consultez le site web du Fonds de Garantie Voyages. Les vols prévu pour aujourd’hui, ce 26 septembre, sont également repris sur le site web.

Mercredi 25 septembre

15h45: Steven Van Oost: “Pegase s’occupe de ses clients”

Pegase tenait dans une réaction téléphonique accordée à Travel Magazine à insister encore une fois sur le fait que l’entreprise n’est pas concernée par la discontinuité des activités de Thomas Cook Belgique. “Pegase s’occupe de ses clients et leurs voyages se poursuivent normalement, ” rassure Steven Van Oost de Pegase. “Pegase Travel NV continue donc d’organiser des voyages de luxe en tant qu’entreprise indépendante. La direction de Pegase et ses employés sont en contact étroit avec les compagnies aériennes et les hôtels avec lesquels Pegase entretient un partenariat afin de garantir des vacances sans accroc à ses clients. Si leurs vacances devaient être impactées par des modifications des plans de vol, nous chercherons une alternative. En cas de problème, les clients seront directement reroutés à bord d’autres compagnies aériennes,  après en avoir bien entendu parlé avec le client. Chaque client est également informé au plus vite de la moindre modification de son voyage.”

14h05: Trois curateurs désignés

Ce matin, le tribunal de l’entreprise de Gand a déclaré en faillite Thomas Cook Belgique (70 travailleurs), Thomas Cook Retail (5 travailleurs) et Thomas Cook Financial Services (‘une entité financière légale avec des administrateurs, mais où il n’y a pas d’employés’). Comme annoncé hier, la quatrième société, Thomas Cook Retail Belgique (501 employés) va introduire une demande de protection contre les créanciers dans l’espoir d’un redémarrage de ses activités.

Trois curateurs vont désormais se pencher sur ce dossier: Mieke Verplancke, Pieter Huyghe et Hans De Meyer. Ils travailleront de concert avec deux juges-commissaires et surveilleront les opérations et la liquidation de la faillite. Les créanciers peuvent, endéans les 30 jours, introduire des déclarations des créances, mais dans la pratique, ils disposent d’un an pour en faire de supplémentaires, comme le rapportent nos collègues du Soir.

Les syndicats et la direction de Thomas Cook Belgique se rencontrent à nouveau aujourd’hui pour discuter de la mise en place de la procédure de continuité des entreprises (LCE).

Comme annoncé précédemment, le personnel des agences Neckermann et Thomas Cook s’est rendu au travail aujourd’hui. Il relève en effet de Thomas Cook Retail Belgique, que la direction espère encore pouvoir sauver.

11h55: Thomas Cook Allemagne annonce son insolvabilité financière

La branche allemande de Thomas Cook vient d’annoncer son insolvabilité financière. Stefanie Berk, CEO de Thomas Cook Allemagne, veut pouvoir continuer après restructuration avec les marques Neckermann, OGER TOURS et BUCHER REISEN.

Sans cette procédure judiciaire et la réorganisation qui doit s’ensuivre, Thomas Cook Allemagne ne peut pas s’affranchir de sa maison-mère. Cette demande d’insolvabilité est une étape nécessaire pour la survie des marques Neckermann Reisen, OGER TOURS et BUCHER REISEN.

11h45: Brussels Airlines rapatrie les clients Thomas Cook de Tunisie

Brussels Airlines a annoncé qu’elle assurerait ses vols prévus aujourd’hui. D’autre part, elle ramènera 350 vacanciers de Thomas Cook Belgique qui doivent rentrer aujourd’hui de Tunisie (Djerba et Enfidha). Deux appareils partiront à vide pour ce faire.

Mardi, Brussels Airlines avait décidé d’annuler ses vols vers Enfidha et Djerba, qui étaient entièrement réservés pour les clients de Thomas Cook Belgique en raison de la ‘situation financière difficile’ du tour-opérateur belge. Finalement, la compagnie a tout de même décidé de rapatrier les passagers en Belgique à bord de ses appareils, en accord avec le Fonds de Garantie Voyages.

Retour d’Enfidha: SN1996 NBE – BRU départ à 13h20 (arrivé à Bruxelles à 17h)

Retour de Djerba: SN1998 DJE – BRU départ à 18h (arrivé à Bruxelles à 21h40)

Les vols suivants pour rentrer en Belgique le 25 septembre sont confirmés:

CHQ Chania (Crète) SN 3238 11:20/13:45
HER Héraklion (Crète) SN 3256 11:15/13:50
TIV Tivat (Monténégro) SN 3370 15:45/18:10
TFS Tenerife (Iles Canaries) SN 3782 18:40/23:25
HRG Hurghada (Egypte) SN 3326 19:15/00:40
ALC Alicante (Espagne) SN 3772 12:50/15:15
AGP Malaga (Espagne) SN 3736 17:00/19:45

Les vols de la Turquie (avec Tailwind) le 25 septembre vers Bruxelles sont également confirmés: Izmir-Bruxelles  TWI455: départ: 11:25 – arrivée: 14:00

Pour les voyageurs qui doivent partir de Bruxelles le 25 et le 26 septembre vers l’étranger, tous les départs sont annulés.

Pour les voyageurs qui doivent partir en vacances après le 25 septembre, veuillez vérifier le site du Fonds de Garantie Voyages chaque jour. Attention: les contrats de voyages conclus entre les voyageurs et Thomas Cook ne prennent pas fin automatiquement au moment de la faillite. Les voyageurs ou les agences de voyages ne peuvent pas annuler ces contrats unilatéralement.

Il appartient au curateur de décider soit de continuer d’exécuter les contrats de voyages soit de les annuler. Afin de clarifier toute la situation, le Fonds de Garantie Voyages espère qu’un curateur sera désigné aujourd’hui. Dès l’instant où les contrats de voyages seront rompus par le curateur, le GFG pourra intervenir et autoriser des alternatives le cas échéant.

Quid des agences Neckermann et TCTS?

A la suite de la décision prise hier lors du conseil d’entreprise, les 501 personnes qui travaillent au siège, dans les agences Neckermann et les Thomas Cook Travel Shops reprennent le travail normalement aujourd’hui. Afin de répondre aux nombreuses questions des clients, certaines agences de petite taille (un employé) pourraient rester fermées.

11h15: Condor obtient un prêt relais

Le gouvernement fédéral allemand et celui de la Hesse ont accordé un prêt relais de six mois à la compagnie aérienne Condor Flugdienst GmbH. Il devrait l’aider à éviter d’éventuels problèmes de liquidités. Il s’agit d’un montant de 380 millions d’euros, soit 180 millions de plus que la somme demandée initialement. L’argent de prêt relais ne pourra être définitivement débloqué qu’après accord de la Commission européenne.

“Les 4.900 employés, les partenaires, les fournisseurs et les clients de Condor remercient les gouvernements allemand et de la Hesse pour leur décision. Condor est une entreprise saine et rentable, et enregistrera cette année encore un résultat positif. Ce prêt relais est nécessaire pour passer l’hiver en évitant de possibles goulets d’étranglement dans les liquidités dus à une période de réservations moins forte et à l’insolvabilité de notre maison-mère qui a entrainé de nouvelles pertes. Ce crédit est une étape importante pour assurer notre avenir”, a déclaré Ralf Teckentrup, CEO de Condor.

Les vols de Condor seront assurés comme prévu. Les employés ont annoncé avec enthousiasme qu’ils amèneraient les clients jusqu’à leur destination de vacances (et retour).

Protection contre TCG Plc

Condor veut lancer une procédure de protection pour s’armer contre les éventuelles plaintes en raison de l’insolvabilité de la maison-mère Thomas Cook Group Plc. La Schutzschirmverfahren ou protective shield procedure est une procédure spéciale dans le droit de l’insolvabilité allemand, à laquelle on peut faire appel lorsqu’une issue positive est prévisible après réorganisation. Condor veut ainsi se défaire de sa maison-mère. Ralf Teckentrup: “Cette procédure nous permet de nous protéger contre les plaintes de notre ancienne maison-mère britannique Thomas Cook Group Plc. Dans la situation actuelle, c’est la meilleure option pour nos clients, nos partenaires, nos fournisseurs et nous-mêmes. Nous poursuivons donc nos opérations. Notre flotte est opérationnelle et la vente de billets poursuit son cours normal.”

9h50: ABTO: “Journée noire pour le secteur du voyage belge”

“En tant qu’association professionnelle des organisateurs de voyages, nous avons appelé au calme afin de garantir les meilleures conditions possible pour trouver des solutions pour Thomas Cook Belgique, un de nos grands membres”, a déclaré Luc Coussement, président du Board de l’ABTO. “L’ABTO regrette que cela n’ait pas réussi pour l’intégralité de Thomas Cook Belgique, mais demeure plein d’espoir pour l’entité de Thomas Cook Retail Belgium. L’association souligne par ailleurs que le consommateur belge du voyage organisé est protégé. L’ABTO appelle à nouveau au calme. Nous demandons aux consommateurs concernés de s’adresser à leur agence de voyages, le site Internet où ils ont fait leur réservation ou le Fonds de Garantie Voyages directement”, continue Luc Coussement.

Les clients qui se trouvent à l’étranger peuvent s’adresser au numéro d’urgence des Affaires étrangères: +32 2 501 40 00. Le Fonds de Garantie Voyages recommande aux clients qui rencontreraient des problèmes à destination avec un hôtelier ou un autre fournisseur de services pour leur voyage de contacter le centre de crise des Affaires étrangères, le consulat ou l’ambassade locale. Le Fonds de Garantie Voyages demande de ne surtout pas payer une seconde fois le voyage, car cela est contraire aux réglementations nationales et internationales et cette somme ne serait pas couverte par l’assurance.

L’ABTO et ses membres sont de tout cœur avec tous les employés de Thomas Cook Belgique. “Ce sont d’excellents professionnels du voyage”, affirme Luc Coussement.

Mardi 24 septembre

17h30: Thomas Cook Retail Belgium momentanément sauvé d’affaire

12h55: Le conseil d’entreprise de Thomas Cook Belgique doit faire la lumière sur la situation

Il semblerait bien que le destin de Thomas Cook Belgique se joue aujourd’hui. Un nouveau conseil d’entreprise se tiendra aujourd’hui à 15h et devra faire la lumière sur la situation de la filiale belge, en faillite ou non. Au vu de ce qu’il s’est passé ces dernières heures, les chances de sauvetage s’amenuisent à vue d’œil. Les syndicats attendent toujours des informations claires pour le personnel. Ce matin, le Fonds de Garantie Voyages a dû constater l’insolvabilité financière de Thomas Cook Belgique, une étape préalable à la faillite. Aujourd’hui, les voyageurs ayant réservé un voyage à forfait avec Thomas Cook ou Neckermann ont appris qu’aucun d’entre eux ne pourrait partir. Une série de comptes bancaires du voyagiste belge ont été bloqués suite à la faillite de la maison-mère Thomas Cook Group Plc. Ceci empêche également le paiement des salaires des employés. La direction belge met tout en œuvre pour débloquer ces comptes afin de pouvoir payer les salaires. Si elle y arrive, la chance d’une reprise reste encore possible, car des négociations sont toujours en cours avec des investisseurs potentiels. La branche scandinave du Thomas Cook Group en est d’ailleurs un exemple vivant, puisqu’elle continue son bonhomme de chemin indépendamment de sa maison-mère britannique.

9h25: Arrêt de toute domiciliation

 L’UPAV recommande vivement à tous ses membres, dans la situation incertaine d’aujourd’hui, de bloquer toute domiciliation envers Thomas Cook, qu’il s’agisse de voyage à forfait ou non.

9h: Le Fonds de Garantie Voyages entre en action

Le Fonds de Garantie Voyages a dû constater l’insolvabilité financière – une première étape avant la faillite – de Thomas Cook/Neckermann Belgique. C’est ce qu’a annoncé ce matin Mark De Vriendt, general manager du Fonds de Garantie Voyages. Les voyageurs à destination seront rapatriés et les voyageurs qui devaient partir seront remboursés.

Entre-temps, Thomas Cook a fait savoir qu’aucun client ne pouvait encore partir aujourd’hui pour un voyage à forfait. Les clients Thomas Cook Belgique ne pourront pas non plus embarquer à bord de ce qu’on appelle les ‘mixed flights’, qui transportent tant des clients de Brussels Airlines que d’autres organisateurs de voyages. . La compagnie aérienne belge travaille actuellement sur son plan de vol pour les semaines et les mois à venir.

Lundi 23 septembre

21h: Brussels Airlines va annuler des vols

En raison de la situation financière difficile de Thomas Cook Belgique, Brussels Airlines annulera deux vols aller-retour ce mardi 24 septembre. Il s’agit des vols que la compagnie opère exclusivement pour le compte du tour opérateur:

SN3881 Bruxelles-Enfidha
SN3882 Enfidha-Bruxelles
SN3885 Bruxelles-Djerba
SN3886 Djerba-Bruxelles

Brussels Airlines exprime ses sincères excuses pour les désagréments causés par ces annulations. Les passagers sont priés de contacter Thomas Cook Belgique. La compagnie aérienne belge travaille actuellement sur son plan de vol pour les semaines et les mois à venir et informera les clients dès que possible.

17h:  “Les pistes potentielles sont à l’examen”

Entre-temps, la deuxième réunion entre les syndicats et la direction de Thomas Cook Belgique au siège de Zwijnaarde a pris fin. De nombreuses questions subsistent après la faillite de la maison-mère britannique. Pour l’instant, il n’y a pratiquement aucune information nouvelle sur l’évolution de la situation, mais le personnel veut être loyal et continuer à travailler à condition que les salaires soient payés à la fin du mois. La demande d’une garantie bancaire devait être présentée demain, mais les syndicats eux-mêmes n’ont pas bon espoir que celle-ci soit satisfaisante. Entre-temps, le managing director Jan Dekeyser et le ministre fédéral du Travail, de l’Economie et des Consommateurs Wouter Beke se sont également rencontrés. Jan Dekeyser a commenté: “Nous avons eu une discussion constructive et ouverte pour voir quelles options s’offraient à nos clients et nos employés après le dépôt de bilan en Grande-Bretagne. Nous voulons limiter autant que possible l’impact en Belgique de la faillite au Royaume-Uni. Nous sommes donc en train d’examiner toutes les options et nous continuerons à y travailler.”

Il est conseillé aux clients d’attendre jusqu’à ce que les choses soient plus claires. Mark De Vriendt (Fonds de Garantie Voyages): “Il n’y a actuellement aucune raison légale de résilier son contrat. Les contrats se poursuivront jusqu’à ce que le curateur les annule.”

11h35: “Thomas Cook Belgique reste opérationnel.”

Le Soir a publié à 11h12 que Thomas Cook Belgique restait opérationnel, une information confirmée par la direction aux syndicats. La réunion de ce matin est désormais terminée, mais devrait être suivie cet après-midi par un deuxième conseil d’entreprise qui devrait répondre à toutes les interrogations qui subsistent. Comme relayé sur le site du Soir, “la direction de Thomas Cook Belgique a annoncé lundi, lors d’un conseil d’entreprise, que le tour-opérateur restait opérationnel sur notre territoire. Les enseignes sont ouvertes pour traiter les dossiers en cours, mais aucun nouveau client n’est accepté par mesure de précaution.”

11h25: Thomas Cook Allemagne: ‘gestion des urgences’

Sur la page d’accueil du site de Thomas Cook Allemagne, on peut lire que la branche allemande du groupe touristique est entrée en phase de ‘gestion des urgences’. “Les négociations sur la recapitalisation prévue de Thomas Group Plc n’ont pas abouti. C’est pourquoi Thomas Cook GmbH a été forcé de passer en gestion des urgences. Les voyages du 23 et du 24 septembre ne peuvent être garantis. Les ventes de nouveaux voyages sont actuellement suspendues.” Thomas Cook Allemagne doit aussi analyser toutes ses options aujourd’hui. “Si aucune de ces options n’est viable, nous serons obligés de déclarer la faillite de Thomas Cook GmbH, Thomas Cook Touristik GmbH et Bucher Reisen & Öger Tours GmbH.”

11h20: Le Fonds de Garantie Voyages est prêt.

“Si Thomas Cook Belgique devait également cesser ses activités, le Fonds de Garantie Voyages dispose de moyens suffisants pour qu’aucun client ne perde son argent dans cette histoire”, a commenté Mark De Vriendt, directeur général du Fonds de Garantie Voyages.

10h30: Quid de Condor, Iberostar, Brussels Airlines et Pegase?

Un conseil d’entreprise est actuellement en cours dans les bureaux de Thomas Cook Belgique à Zwijnaarde. Travel Magazine a d’ores et déjà sondé quelques acteurs du tourisme qui travaillent étroitement avec le tour-opérateur.

Condor: la filiale allemande Condor continue d’assurer les vols prévus. Mathias Meere: “Nous attendons d’en savoir davantage, mais nous poursuivons actuellement nos vols comme prévu.” Condor détient une quarantaine d’appareils. La compagnie ne se porte pas au mieux depuis un certain temps, ce qui a déjà suscité entre autres l’intérêt de Lufthansa et de TUI. Entre-temps, Condor a demandé un prêt d’urgence au gouvernement allemand afin de s’armer contre l’issue peut-être fatale du Thomas Cook Group (en-dehors du Royaume-Uni).

Iberostar Hotels & Resorts: chez Iberostar aussi, on est dans l’expectative. Thomas Cook est un des principaux partenaires d’Iberostar. Fondé en 1956, le groupe est depuis devenu une grande entreprise de plus de 120 hôtels dans 35 pays et quelque 32.000 travailleurs. En Belgique, Iberostar est entre autres distribué par Thomas Cook et Pegase. Davy Van Acker: “Nous n’en savons pas encore beaucoup. Iberostar tient actuellement une réunion de crise à Majorque.” Mais eux aussi dépendent du futur de Thomas Cook Europe continentale. Davy: “Ce serait un coup très dur pour Iberostar, mais pas insurmontable.”

Brussels Airlines: Contrairement à Thomas Cook UK, Thomas Cook Belgique ne dispose plus de sa propre compagnie aérienne. Cette dernière a été reprise en grande partie par Brussels Airlines en 2017. La compagnie aérienne a depuis lors transporté près de 80% des clients de Thomas Cook. Kim Daenen: “Chez Brussels Airlines aussi, nous attendons l’issue du conseil d’entreprise actuellement en cours au siège de Thomas Cook Belgique à Zwijnaarde. Pendant ce temps, nous continuons d’assurer les vols prévus.”

Pegase: Certains médias communiquent à tort que Pegase fait encore partie de Thomas Cook. Jeroen Decroos: “Pegase n’est pas touché par la faillite de Thomas Cook. Nous sommes depuis 2015 une business unit indépendante au sein de Thomas Cook Belgique. Fin 2018, toutes les activités de Pegase ont été reprises par la société Pegase Travel NV. Ces contrats ont été signés en octobre de l’année dernière, et Pegase est depuis lors une entité indépendante de Thomas Cook. Il nous a ensuite fallu quelques mois pour nous scinder complètement au niveau opérationnel, mais cette période de transition est entre-temps terminée. Nous avons pris contact avec nos hôteliers sur place, mais aucun de nos voyageurs n’est touché par ce triste événement.” Tout comme Thomas Cook Belgique, Pegase opère en Belgique depuis Zwijnaarde.

Conseil d’entreprise

9h: Début d’un conseil d’administration extraordinaire au siège de Thomas Cook Belgique à Zwijnaarde.

Quid de Thomas Cook Belgique?

8h45: Selon l’agence de presse Belga, environ 10.000 personnes voyagent actuellement avec Thomas Cook Belgique (qui comprend les marques Thomas Cook et Neckermann). Le voyagiste est membre du Fonds de Garantie Voyages et tous les voyages à forfait sont protégés par le Fonds de Garantie. Cela signifie que tous les clients sont assurés du bon déroulement de leurs vacances ou d’un remboursement. Thomas Cook Belgique travaille aujourd’hui comme d’habitude, et tous ses vols seront assurés. Les agences de voyages Thomas Cook et Neckermann ont également ouvert à 9h30, même si aucune nouvelle réservation ne sera acceptée tant qu’on n’en saura pas davantage sur l’avenir de Thomas Cook Belgique.

600 personnes travaillent pour Thomas Cook Belgique, qui envoie chaque année 700.000 clients en vacances. Cette division fait partie de la branche Europe continentale de TC, dont le plus grand acteur est Thomas Cook Allemagne. La section belge est actuellement en train d’analyser les différentes options afin de limiter la faillite du Thomas Cook Group Plc pour ses clients et collaborateurs. Il va falloir attendre de voir si un redécollage de la branche Europe continentale est envisageable ou non. L’organisation belge partage un ancrage fort avec l’Allemagne, notamment au niveau de l’IT, mais également un lien opérationnel fort avec sa maison-mère britannique.

Thomas Cook cesse ses activités

5h30: Le groupe voyagiste britannique Thomas Cook a cessé ses activités avec effet immédiat. C’est ce qu’a rapporté la Civil Aviation Authority (CAA) britannique sur Twitter tôt ce lundi matin.
“Toutes les réservations auprès de Thomas Cook, y compris les vols et les vacances, ont été annulées.” Thomas Cook, qui existe depuis 178 ans, compte 22.000 employés dans le monde. Dans un communiqué de presse, Thomas Cook déclare que la réunion de crise de dimanche n’a pas abouti à un accord. Selon Peter Fankhauser, PDG du groupe, c’était pourtant presque le cas, mais une demande supplémentaire durant les derniers jours des négociations s’est avérée insurmontable. Dans un communiqué de presse, le CEO exprime tous ses regrets et s’excuse “à nos millions de clients, milliers d’employés, fournisseurs et partenaires”.
L’entreprise avait déjà annoncé avant le week-end qu’elle aurait besoin de ressources financières supplémentaires pour un plan de sauvetage. Elle espérait un prêt supplémentaire de 200 millions de livres sterling (227 millions d’euros), en plus du plan de sauvetage de 900 millions de livres conclu le mois dernier.
Selon la BBC, une grande opération de rapatriement, ‘Opération Matterhorn’, est en cours pour rapatrier les personnes qui ont réservé leurs vacances avec Thomas Cook. Quelque 600.000 touristes dans le monde devraient être rapatriés. Des avions vides avaient d’ailleurs déjà décollé ce dimanche pour aller les récupérer.

Par Laurent Versin & Margaux Descamps

Comments