Analyses

Suomi/Finlande: 100 ans!

6 décembre, moins cinq à Helsinki, et une neige légère qui tombe. Ce soir, la ville n’est pas encore tout à fait blanche, mais bien bleue. Tout ce qui peut être éclairé l’est aux couleurs du drapeau national, car la Finlande fête ses 100 ans d’indépendance. Finnair a profité de l’occasion pour organiser son annuel Press Day international, histoire de mettre cette fête bien en valeur. Des journalistes issus d’une cinquantaine de pays ont été invités pour découvrir les objectifs de la compagnie à son siège central, la Finnair House of Travel and Transportation, basée à l’aéroport d’Helsinki-Vantaa. Travel Magazine était bien entendu de la partie.

Finnair, une croissance plus rapide que jamais

Juha Järvinen (chief commercial officer Finnair)

Le premier vol de la compagnie a été opéré le 1er novembre 1923, à l’époque encore sous le nom d’Aero OY. Ce brin d’histoire fait de Finnair une des plus anciennes compagnies aériennes qui soient. Il y a seulement 30 ans que la compagnie a opéré son changement de nom pour devenir Finnair.

Juha Järvinen, chief commercial officer, dresse le tableau de la situation actuelle de Finnair. Au total, la compagnie aura transporté cette année plus de 12 millions de passagers. Depuis Helsinki, Finnair dessert 100 villes en Europe, 17 en Asie et 7 en Amérique. Pendant l’été, la compagnie organise 97 vols par semaine à destination de l’Asie, dont 31 au Japon et 38 en Chine. “Le trafic depuis et vers l’Europe via Helsinki augmente considérablement”, constate Juha Järvinen. “Cela est principalement dû à notre situation géographique idéale: les lignes du Nord jouent en notre faveur. Sur la carte, on remarque que presque toutes les lignes aériennes passent au-dessus de la Finlande. Par rapport à l’an dernier, nous avons enregistré une croissance de 6% vers et depuis l’Amérique centrale et l’Amérique du Nord. La croissance est identique en Asie et en Europe, alors que le Moyen-Orient a progressé de 8%.”

Pour 2018, Finnair lancera de nouvelles lignes: Lisbonne, Barcelone, Budapest, Cracovie, Genève et Astana. Mais la compagnie organisera également plus de vols intérieurs en hiver, une augmentation de 15% est prévue. Le nombre de touristes chinois en hiver a d’ailleurs fait un bond de 90%! De nouveaux vols directs au départ de Londres, Paris et Zurich seront également affrétés pour la Laponie. “Finnair connaît la croissance la plus rapide de son histoire!” conclut Juha Järvinen.

There is something Nordic in the air!

Piia Karhu (Senior Vice President of Customer Experience Finnair)

Finnair veut faire de chaque vol une vraie expérience ‘Nordic’ et Piia Karhu, senior vice president of customer experience, met tout en œuvre pour y arriver. Elle se concentre en premier lieu sur les passagers en Business Class.

“Nous ne nous limitons pas à engager du personnel très entraîné à bord, nous voulons aussi donner au voyageur la chance d’adapter son expérience pendant le vol. Nous y parvenons en proposant un large choix de repas et de boissons, mais également en leur permettant de choisir à quel moment ils sont servis, comme dans un restaurant.”

Toujours dans le même ordre d’idée, Finnair veut intégrer la tradition finnoise Kahvikutsut à bord. Kahvikutsut est une manière bien particulière de proposer un café à quelqu’un, entre les repas: le café est toujours accompagné de sept pâtisseries différentes. Cette nouvelle approche de la Business Class sera introduite au mois de février sur les vols à destination de l’Asie.

Et Finnair ne s’arrête pas là pour immerger le client dans l’ambiance Nordic! Tout l’intérieur des appareils a également été revu. Pour ce faire, la compagnie a fait appel au bureau de design Marimekko: sièges, coussins, couvertures, tasses, assiettes… les grands pois et les fleurs seront facilement reconnaissables, et pas seulement en Business, en Economy aussi. Cette nouvelle décoration sera installée en 2018 dans tous les A350 de la compagnie.

Convaincre les clients… et leurs estomacs

“Des études ont prouvé que la nourriture à bord est très importante pour les voyageurs, surtout sur les vols long-courriers”, explique Maarit Keränen, head of in-flight service.

Finnair souhaite donc investir dans les plats proposés. Et encore une fois, l’accent est mis sur le sentiment ‘Nordic’. Pour les repas business, Finnair a contacté une série de chefs de haut vol, dont le chef étoilé Tommy Myllymäki qui composera les menus pour 2018. Les plats en Economy seront pensés par la Culinary Team of Finland, plus connue sous le nom de ‘Chef Lions’, une équipe de quatorze chefs renommés représentant la Finlande lors de compétitions internationales, et qui par-dessus la marché remportent des prix! Ils s’allient encore une fois pour revoir les menus servis en classe économique.

Sur les vols long-courriers, il est également possible de commander un ‘upgraded meal’ à l’avance en Economy. La cuisine de Finnair doit préparer quelque 12.000 repas par jour, soit une tonne et demie de nourriture et de boissons, et 55.000 cafés.

Finnair et son empreinte écologique

Kati Ihamäki (président, sustainable development Finnair) est très clair: “To fly or not to fly? Là n’est pas la seule question! Il s’agit surtout de voir comment limiter au maximum notre influence sur l’environnement et comment nous pouvons maximiser les valeurs sociales et économiques. Et on ne parle pas seulement des compagnies aériennes, mais aussi des aéroports, des contrôleurs aériens, et de toute la communauté qui doivent mettre la main à la pâte. Quoi qu’il en soit, l’impact le plus notable est celui des émissions!”

La stratégie durable de Finnair est d’ailleurs basée sur trois principes: la propreté, le soin et la collaboration.

Kati Ihamäki: “Nous avons réduit de près de 20% nos émissions de dioxyde de carbone, et nous entendons encore les diminuer de 2% chaque année. Nous travaillons aussi à réduire systématiquement les nuisances sonores en vol et dans les aéroports. Nos appareils ont tous moins de dix ans et les nouveaux A350 qui arrivent émettent 25% de dioxyde de carbone en moins. Avec l’IATA, nous voulons réduire de moitié nos émissions d’ici 2050.”

Finnair travaille intensément au développement de carburants alternatifs. Finnair était la première compagnie aérienne à utiliser du carburant bio sur une partie de ses vols commerciaux et une des premières à recevoir le certificat IATA Environmental Assessment.

Le plan responsable de Finnair veut impliquer toutes les personnes concernées à la compagnie même, dans d’autres secteurs et d’autres organisations, et pas seulement au niveau de l’environnement, mais aussi de l’égalité, de la non-discrimination, de l’anticorruption, etc.

Fernand Dacquin, senior reporter Travel Magazine

Comments