Non classé

Le premier Cambodia Travel Mart fut un succès 

Du 16 au 19 novembre se tenait à Siem Reap, la ville des célèbres temples d’Angkor, la première édition du Cambodia Travel Mart. Une centaine de vendeurs, répartis sur 70 stands, ont pu présenter leurs produits à environ 150 acheteurs du monde entier. Pas moins de 18 médias internationaux étaient également invités, dont Travel Magazine. Une dizaine de séminaires et conférences ont été organisés autour du salon. Les fournisseurs cambodgiens étaient présents en nombre, mais des acteurs provenant de toute l’Asie étaient également de la partie, dont la Thaïlande, le Vietnam, le Myanmar, la Malaisie et la Corée. Le Laos, les Philippines, la Chine, l’Inde et le Japon tenaient eux aussi un stand. La présence de quelques resorts écologiques et d’organisateurs de voyages durables et d’aventures n’est également pas passée inaperçue. A noter, les groupes de travail engagés tels que le Mekong Tourism Forum n’ont pas manqué à l’appel.

L’ouverture officielle du site du Bayon était spectaculaire. La présence du ministre du Tourisme du Myanmar et du gouverneur de la Tourism Authority of Thailand prouve par ailleurs que ces deux pays voisins ont plus que jamais intérêt à ce que le tourisme se développe au Cambodge.

Acheteurs…

Deux Belges étaient invités en tant que hosted buyer pour ce CTM. Tous deux avaient découvert l’événement par le biais de Travel Magazine. L’opérateur leisure et incentive Marc Lambert (Antipodes/Aseana) et le spécialiste de l’incentive Wim Pauwels (Pauwels Travel) sont tous deux fans de la destination et y envoient de nombreux clients.

Marc Lambert: “Ce premier CTM était un succès grâce à la diversité des opérateurs cambodgiens locaux. Le spectacle son et lumière et les concerts lors de l’ouverture officielle avec le temple en arrière-plan étaient impressionnants. Au niveau des affaires, nos expatriés européens qui vivent en Belgique sont les principaux clients directs d’Aseana Travel pour l’Asie du Sud-Est. Auprès des voyageurs australiens d’Antipodes Voyages, nous attirons beaucoup de plus de 55 ans et des familles pour des vacances flop & drop qui lient l’aventure à la culture. Combiner la Thaïlande aux pays comme le Laos et le Cambodge est un choix très populaire pour le moment. A l’exception du Laos, il est possible de réserver des vols à des prix intéressants chez Thai Airways et via les Emirats à bord des compagnies du Golfe. La popularité des logements de type villa à Siem Reap est étonnante. Les clients trouveront ainsi leur bonheur au Lynnaya Urban River Resort & Spa ou au Hills Resort et bien entendu aux Templation Villas (dans le style balinais), mais encore dans de petits hôtels boutique comme les Hanuman Villas.

La ville de Siem Reap s’est imposée sur la carte des destinations de luxe autour du splendide site d’Angkor, inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO. On y profitera de la succulente cuisine khmère dans quelques restaurants qui reviennent aux recettes ancestrales. Pour moi, le Cambodge est vraiment un ‘Kingdom of Wonder’.”

Wim Pauwels: “La première fois que je suis venu au Cambodge, c’était pour Noël il y a 20 ans… Il n’y avait à l’époque presque pas d’infrastructure, pas d’hôtels et pas de ‘Pubstreet’. Mais la population très chaleureuse était bien présente, souvent âgée de moins de 20 ans après que deux tiers des Cambodgiens ont été massacrés pas les Khmers rouges. Il y a à peine dix ans que le tourisme a pris son envol ici, et de façon contrastée: les backpackers séjournant dans les petits hôtels bon marché et le tourisme d’élite européen dans les grandes enseignes comme Raffles, Sofitel et Le Méridien… Le dernier changement s’est opéré il y a cinq ans, avec l’arrivée des compagnies low cost et la croissance économique en Corée, en Chine et en Inde. Des centaines d’hôtels ont été construits et Siem Reap a disparu sous le tourisme de masse… Depuis quelques années, on constate une résurrection du tourisme élitiste et dépensier, ce qui marque un essor pour les hôtels boutique et les resorts. Ceci offre à Pauwels Travel une chance unique de louer des hôtels exclusifs pour toute taille de groupe. Comptez en plus l’accueil chaleureux de la population, les petits prix, les magnifiques temples et les paysages uniques.”

… et fournisseurs belges

Deux fournisseurs belges exposaient lors de ce CTM. La première est Claire Massart, propriétaire et general manager du DMC Inspiration Cambodia. “Le Cambodia Travel Mart

aura été un franc succès. Nombre des agences invitées dans le secteur du MICE ont découvert ou redécouvert le Royaume du Cambodge et son avancement en matière de tourisme de luxe, de capacité hôtelière et enfin du nombre d’activités à faire autour de la visite des temples d’Angkor. Au Cambodge, Phnom Penh et Siem Reap deviendront d’ici 2020 les destinations incontournables pour le MICE. Pour les voyages sur mesure, la destination se prête à tous les portefeuilles, et la flexibilité des prestataires permet de rester aux petits soins d’une clientèle de plus en plus exigeante. Le Pays du sourire a un bel l’avenir devant lui. Bien sûr, il faudra encore améliorer certains points, mais il s’agit aussi de conserver le charme de la destination. Ici au Cambodge, l’insécurité, les agressions et le stress n’ont pas encore changé l’esprit des Cambodgiens. Ici, l’être passe encore avant l’avoir. Et cela fait toute la différence.”

Le deuxième fournisseur présent était Jef Moons, ceo du resort Knai Bang Chatt à Kep. Jef Moons s’est installé à Kep en 2005 pour y transformer quelques villas abandonnées en resort de luxe, et en même temps créer le premier club de voile du pays.

“A l’origine, nous ne prévoyions pas de participer à ce CTM, mais nous y avons quand même pris part afin de soutenir l’initiative du ministère. Malgré le fait que la majorité des investissements touristiques sont Chinois, nous recevons pas mal d’attention, surtout de la part de la presse et de Singapour, mais aussi de l’Europe et des Etats-Unis. Le fait que nous tentions, avec notre projet, de nous concentrer sur le Cambodge d’aujourd’hui a plu à beaucoup d’acteurs locaux. En ce qui concerne le suivi sur le long terme, Singapour est très importante pour nous. Le public y est généralement d’un haut niveau d’éducation, les connexions sont excellentes et ce sont des voyageurs responsables. En février prochain, je me rendrai à Singapour pour intensifier nos contacts et je passerai également deux jours de plus à Hong Kong.”

CTM 2018

Profitant du succès de cette première édition, le ministre du Tourisme Thong Khon a directement annoncé les dates du prochain CTM, qui se tiendra du 11 au 13 octobre 2018 dans la capitale, Phnom Penh. L’organisation sera à nouveau assurée par le ministère du Tourisme, Slick Booth Event & Public Relations, TTG Asia Media et TTG Events. La Cambodia Tourism Federation, la Cambodia Association of Travel Agents, la Cambodia Hotel Association, la Cambodia Recruitement Agency et PATA soutiendront à nouveau le salon en 2018. Plus d’infos sur http://ctmcambodia.com/en/.

Comments