Newsflash

Sabre veut racheter Farelogix!

Sabre, le fournisseur GDS et technologique d’origine américaine, s’arme pour la vente de billets d’avion du futur. La reprise de Farelogix (basé à Miami) par Sabre, qui devrait être conclue fin 2018, est réalisée sur fonds propres. Le montant de cette reprise s’élève à 319 millions d’euro.

La plateforme Farelogix, qui collabore depuis des années avec le groupe Lufthansa, est un des moteurs communs du standard NDC (New Distribution Capability) lancé par l’IATA.

Pour de nombreux observateurs internationaux, cette reprise par Sabre est considérée comme un coup de maître et un coup de poker stratégique vu la guerre des GDS qui ne va que s’intensifier.

Sean Menke, président et ceo de Sabre, voit “les investissements de Farelogix comme un moyen idéal d’accélérer la distribution tournée vers l’avenir et les solutions d’exécution, ainsi qu’une manière idéale de créer une valeur ajoutée pour toute l’industrie.”

Farelogix, en tant que nouveau canal de distribution novateur et performant, était à l’origine une incarnation typique de ce qu’on appelle les GDS New Entrants (GNE), un nouveau genre d’agrégateurs qui tentent d’éviter les acteurs GDS traditionnels grâce à la technologie au profit d’une ‘direct connectivity’ avec les compagnies aériennes. Il y a dix ans, Farelogix a été un des premiers à rejoindre la NDC de l’IATA avec le lancement de son outil NDC-Xpres.

Cette technologie a été développée afin d’aider les compagnies aériennes à implémenter la NDC en opposition avec les acteurs GDS, agrégateurs et autres intermédiaires.

Sabre parle ici d’un ‘changement turbo’ pour proposer une distribution et des solutions d’exécution détachées de tout GDS.

Evidemment, tout le monde ne verra pas d’un bon œil que Sabre possède maintenant une entreprise de détail qui ‘faisait comme si les GDS n’existaient pas’.  On note de nombreuses réactions au niveau international, notamment concernant le fait que le leader du marché Amadeus s’est laissé dépasser, mais également par rapport au groupe Lufthansa, qui traite toutes ses données sur Farelogix pour échapper à la domination des GDS, et qui tombe à nouveau aux mains d’un GDS classique inattendu en la personne de Sabre!

Auparavant, on parlait surtout de ‘segments’, aussi bien pour les GDS que pour la compagnie aérienne. Aujourd’hui, on parle de ‘full content’.

Comme le fait remarquer Wade Jones, président de Sabre Travel Network: “Le contenu est ce qui fait vivre une agence de voyages et, ces derniers temps, celui-ci s’est énormément fragmenté via la NDC et la distribution traditionnelle. C’est pourquoi il est essentiel de pouvoir compter sur un partenaire technologique concentré sur l’agrégation du contenu et la normalisation des données!”

Farelogix offre aujourd’hui une liaison directe entre 20 compagnies aériennes et dix grands passenger service systems (PSS) avec lesquels les compagnies fixent leurs tarifs et leurs services supplémentaires tout en les intégrant dans les systèmes de vente des agences de voyages.

Affaire à suivre, surtout dans notre industrie des voyages d’affaires.

 

 

Comments