Destinations

République dominicaine – Un cocktail d’exotisme renversant

Sable fin, eau transparente, un dégradé de bleu éclatant… Les plages de République dominicaine sont reconnaissables entre mille par leur beauté envoûtante. Pourtant, elles ne sont pas le seul atout de cette île aux multiples facettes, cœur battant des Caraïbes et berceau du Nouveau Monde. Si Christophe Colomb était à la recherche de richesses plus dorées, nous vous présentons ici les trésors multicolores que recèle cette île au potentiel encore trop souvent sous-estimé.

La forteresse Ozama, une des attractions historiques et culturelles de Saint-Domingue.

Cela fait quelques années déjà que l’office de Tourisme de République dominicaine s’escrime à faire valoir les nombreux atouts de son pays, qui ne se limitent pas aux plages paradisiaques, bien que celles-ci séduisent d’ores et déjà bon nombre de vacanciers belges et étrangers, et à juste titre. Sous son slogan ‘République dominicaine, tout ce dont vous rêvez’, la destination convainc de plus en plus de tour-opérateurs, qui présentent la destination sous un nouveau jour, loin des sentiers battus – mais jamais loin des plages – pour le plus grand plaisir des explorateurs parmi nous!

Leçon d’histoire

Qui n’a jamais rêvé de marcher dans les pas des grands explorateurs? La République dominicaine vous offre l’occasion de partir, tel Christophe Colomb, à la découverte d’un nouveau continent totalement atypique. A Saint-Domingue, prenez la direction de la zone coloniale, vestige du passage des colons espagnols, centre-ville encore très agréable aujourd’hui, notamment pour son ensemble uniforme qu’aucun imposant immeuble n’est venu troubler. Entre l’Alcazar de Colón (qui ne fut pas la maison de Christophe Colomb, mais bien de son fils) et la cathédrale Notre-Dame de l’Incarnation (la première des Amériques!), l’histoire défile dans les rues de Saint-Domingue toujours sous son meilleur jour (c’est-à-dire sous le soleil). Et pour les clients qui ne seraient pas des férus de culture ou qui voyagent avec leurs enfants, les Dominicains ont trouvé une solution tout indiquée: le trikke. Imaginez une sorte de trottinette électrique qui vous permet d’arpenter les rues de la ville sans effort et de faire le tour des principales attractions. Après un tour de 60 à 90 minutes, à vous de choisir les coins qui ont titillé votre curiosité pour y retourner à votre loisir.

Un dégradé de bleu typique de la République dominicaine.

Les vraies saveurs dominicaines

Pour découvrir la République dominicaine authentique loin des villes, il faut prendre la direction du sud-ouest profond, vers les régions de Barahona et Pedernales, près de la frontière avec Haïti. Ici, il faudra parfois laisser le confort un peu de côté. En effet, les régions les moins visitées en sont encore aux balbutiements de leur développement touristique: les hôtels sont peu nombreux, de petite taille et un peu rudimentaires (tout en restant très corrects pour une clientèle moins regardante), mais plusieurs constructions sortent petit à petit de terre. Bonne ou mauvaise nouvelle selon vos préférences en matière de vacances, la région possède trop peu de plages pour voir la naissance de grands resorts; le sud-ouest ne deviendra donc jamais un deuxième Punta Cana. Toutefois, en tant que paradis touristique, la République dominicaine dispose tout de même d’un petit bijou dans la région: le Casa Bonita Tropical Lodge, membre des Small Luxury Hotels of the World, nichée en plein cœur de la nature luxuriante de Barahona.

Dans le Sud-Ouest, le tourisme indépendant est roi, et l’écotourisme et le glamping sont des mots d’ordre à appliquer à la lettre. Deux noms à retenir dans cette catégorie: Rancho Platón, écolodge qui se veut autonome et offre de nombreuses activités et excursions, et Eco del Mar, glamping en bord de mer qui promet un panorama enchanteur au sortir du lit. Pas de télé, pas d’Internet, presque pas de réseau: déconnexion garantie.

C’est également dans cette région que vous pourrez vous essayer à la vraie vie locale. Pour ce faire, délaissez les plages de sable blanc et préférez-leur l’embouchure des fleuves et des rivières. S’il y a une petite cascade à proximité, encore mieux! Ajoutez à ce tableau un peu de musique, de préférence de la bachata et du merengue ou encore du reggaeton poussé au maximum. Vous verrez, on y prend vite goût.

Nature à l’état pur

La cascade El Limón, une pause rafraîchissante à souhait!

Si les touristes plutôt ‘roots’ ne sont pas du genre à aller poser leur sac à dos sur les plages de Punta Cana ou Puerto Plata (voire carrément à réserver un vol pour la République dominicaine), ils pourraient toutefois se laisser tenter par une escale juste entre les deux: Samaná. On rejoint la destination en deux heures seulement depuis Saint-Domingue, grâce à la route construite il y a six ans. Ici non plus, les plages paradisiaques ne manquent pas à l’appel, mais la nature continue d’y régner en maître. Pas de nettoyage des éventuelles algues, cailloux et branches donc, mais des kilomètres de plages plus sauvages pour le plus grand plaisir des amateurs d’authenticité.

Du côté des excursions, la nature occupe une nouvelle fois une place de choix: vos clients pourront opter, entre autres, pour une balade à cheval à destination de la cascade El Limón (une pause rafraîchissante plus que bienvenue en été) ou une excursion en bateau à destination du parc national Los Haitises, archipel verdoyant composé de 58 petites îles. D’autre part, les baleines viennent elles aussi profiter de la chaleur des eaux caribéennes pour s’y reproduire de mi-janvier à mi-mars, phénomène naturel qui a donné naissance à des excursions 100% garanties à cette période de l’année.

En résumé, tout le monde trouvera son compte en République dominicaine, une destination où même l’Atlantique prend des airs de mer des Caraïbes. Entre les maisons colorées, les câbles électriques entremêlés, les fruits exotiques, la musique à fond et le soleil qui se réfléchit sur les feuilles des palmiers, le bonheur est à portée de main. En flânant dans les rues de Saint-Domingue, vous pourriez apprendre que la République dominicaine est un pays qui ne veut pas se définir par un seul visage en raison de la variété et du métissage de ses habitants. Si ce n’est pas un mélange de cultures… N’hésitez plus à conseiller à vos clients cette destination où tout le monde vit dehors, assis sur une petite chaise en plastique, et profite d’une convivialité que nos écrans entravent trop souvent. En route pour l’aventure caribéenne!

Voyage d’étude BT Tours et Air Europa

Travel Magazine a eu l’occasion de découvrir la République dominicaine en compagnie d’agents de voyages invités en République dominicaine par l’Office de Tourisme, BT Tours et Air Europa.

Période: du 29 mai au 6 juin 2018.

Compagnie aérienne: Air Europa (BRU-SDQ via MAD).

Participants: Olivier Demoors (Gigatour Mondial Express, Beauraing), Christophe Gillain (Gigatour Avia, Soignies), Pauline Kaulmann (Gigatour Tour du Monde, Rochefort) et Arnaud Vigneron (A la carte et Groupes, BT Tours).

Accompagnateurs: Samanda Fersobe (Office du Tourisme de la République dominicaine pour le Benelux), Jean-Luc Hans (BT Tours) et Marie Manzah (Air Europa).

Hôtels de séjour: Hodelpa Nicolas de Ovando (Saint-Domingue), Hotel Playa Azul (Barahona), Billini Hotel (Saint-Domingue), The Bannister Hotel & Yacht Club (Samaná).

Samanda Fersobe (directrice de l’OT de la République dominicaine): “Nous essayons de faire connaître une République dominicaine authentique, bordée de plages de sable blanc, oui, mais également dotée d’une nature exubérante. Ce fut un plaisir de, voyager en compagnie de BT Tours et Air Europa.”

Jean-Luc Hans (directeur Tour Operator de BT Tours): “L’idée de ce famtrip un peu spécial était de faire découvrir d’autres facettes de la République dominicaine. Dans notre brochure, nous proposons depuis cette année un circuit sur la destination et nous avons voulu mettre en avant les trois points forts de notre programme: la ville coloniale de Saint-Domingue, le sud-ouest de l’île et la péninsule de Samaná. Nous évitons soigneusement la région de Punta Cana pour privilégier d’autres régions plus méconnues comme le Sud-Ouest avec Salinas, Barahona, Pedernales, la baie des Aigles et la magnifique plage de Las Aguilas que nous avons découverte en bateau. Notre circuit est proposé selon l’ADN de BT Tours avec transfert depuis le domicile, guide francophone, pension complète et visites incluses.”

Marie Manzah (sales manager Belux d’Air Europa): “Air Europa relie Bruxelles à Saint-Domingue tous les jours via Madrid (départ de BRU à 10h45 et arrivée à SDQ à 18h45 (heure locale) pour l’aller – au retour, départ de SDQ à 20h40 et arrivée à BRU à 17h35 (+1)). Nous proposons un tarif à 950 euros par personne, valable jusqu’en mars 2019 et soumis à conditions. Nos vols pour la République dominicaine sont opérés en bi-classe: pour BRU-MAD, les repas sont payants en classé économique et inclus en business, tandis que sur MAD-SDQ, les repas sont compris pour les deux classes et même bios en classe affaires et concoctés par Martin Berasategui, un chef étoilé basque. Le vol long-courrier est opéré en Boeing 787 Dreamliner, un appareil plusmoderne, plus silencieux, plus écologique et plus confortable que ses prédécesseurs.”

Le petit groupe à la découverte d’une autre facette de la République dominicaine

Comments