Newsflash, Rail

Réorganisation B2B de Voyages-SNCF en Europe

Afin de mieux répondre aux besoins de ses clients et aux évolutions du marché ferroviaire, le groupe VSC (Voyages-SNCF) a décidé de faire évoluer l’organisation de ses activités B2B en Europe. A compter du 1er janvier, les grands comptes clients, présents sur de multiples marchés, bénéficieront d’une relation centralisée avec les chemins de fer français. Cette nouvelle organisation permettra d’offrir un interlocuteur unique aux clients qui seront servis par SNCF et sa Direction Entreprises et Agences (DEA) via un contrat unique européen. Ces grands comptes seront encadrés commercialement par un key account manager local qui assurera le suivi de ce contrat.

Pour les plus petites agences, généralement actives dans un seul pays, cette évolution dans l’organisation aura un impact limité. Elles continueront ainsi d’accéder à l’ensemble de l’inventaire SNCF sur le site Internet dédié aux agences de voyages. Toutefois, à partir du 1er janvier 2019, cette collaboration se déroulera selon de nouvelles modalités contractuelles qui leur seront proposées prochainement par SNCF.

Cette nouvelle organisation permettra aux professionnels européens du voyage de continuer à assurer dans les meilleures conditions la distribution des offres SNCF et d’améliorer ainsi la mobilité à grande vitesse de leurs clients. Les équipes sont en train de mettre en place les modalités de la transition pour assurer qu’elle se déroule de manière optimale.

Concrètement, cela se traduira pour le marché Benelux par la suppression de la centrale SNCF de Bruxelles (impliquant le licenciement de 41 personnes). Aujourd’hui, le groupe dispose de six filiales européennes qui seront toutes supprimées en contrepartie d’une revalorisation de la centrale parisienne (où 36 nouveaux postes seront créés pour compenser la suppression des autres emplois dans les six filiales européennes).

Ce licenciement de 41 personnes est le plus important depuis des années dans le secteur voyagiste en Belgique. La loi renault est d’application pour la gestion de cette procédure de licenciement collectif. Cette loi entrée en vigueur en février 1998 a établi une procédure à suivre pour les entreprises qui appliquent un licenciement collectif.

Comme indiqué plus haut, un key account manager pour le Benelux sera basé en Belgique pour assurer le suivi commercial des grands comptes clients.

Comments