Analyses, Destinations

Orlando avec Del-Tour, première destination des USA

Par Béatrice Demol , senior reporter Travel Magazine

Le premier voyage d’étude de Del-Tour – le réseau de cinq agences devenu, depuis un an, un T.O. distribué dans toutes les agences de Wallonie – a été une réussite totale. Les participants, sélectionnés pour leur intérêt pour la destination, leur assiduité aux formations ou par tirage au sort lors d’une soirée de présentation, sont rentrés des étoiles plein les yeux. Aucun ne connaissait la Floride, et le trip Orlando-Kissimmee leur a fait l’effet d’un double grand huit sur fond de ciel bleu, au propre comme au figuré.

Un fun trip qui a conjugué travail et plaisir

La pose à Kissimmee

Le nouveau créateur de voyages, sous la conduite de son product manager USA/Canada Gérald Ponsard, a, en effet, réussi à combiner ville et nature, travail et plaisir, réalité et imaginaire -tout ce qui fait ce morceau de Floride: le duo Orlando/Kissimmee. Grâce à ses contacts sur place, l’expert USA a pu littéralement offrir cette grande excursion à tous les participants. Y compris les priority pass, fast line, single riders, entrées avant l’ouverture des parcs, montre connectée pour réserver shows, repas, snacks et boissons. En rassemblant principalement les visites d’hôtels le premier jour, et en les saupoudrant ensuite sur un programme axé loisirs les autres jours, il a donné au famtrip des allures de voyage scolaire, dans le bon sens du terme. Mené par un prof expert et complice, qui raconte avec autant de passion les avantages d’un hôtel que la légende d’Harry Potter. Le groupe, sous le soleil ou sous la drache, a partagé fous rires et complicité. Et pourtant, tout le monde a bien bossé.

Une hôtellerie ‘à l’américaine’

Hors établissements de luxe, les standards américains ont un peu dérouté, misant davantage sur l’efficacité, la localisation et les prix que sur le charme de notre ancien monde. De l’importance de bien communiquer avec son client. On choisira un logement au cœur de l’animation, dans les parcs, pour plus de magie, ou en-dehors, pour consacrer ses dépenses aux nombreuses activités. Sans oublier les faux frais et les fees séparés du prix de la chambre (accès à toutes les activités du resort) désormais en vigueur partout. Pour les motels, le groupe oscillait entre pragmatisme “C’est moche, mais grand, pratique et pas cher, à condition de ne pas y rester la journée,” commentait Laura Dupagne (Boutique du Voyage Wanze) et la rêverie “pour la différence, j’opterais pour la magie et l’ambiance d’un hôtel dans les parcs. Les prix sont très accessibles pour notre clientèle belge,” complète Vanessa Questier (Zen Travel Mouscron). C’est comme cela qu’il faut envisager les motels: une façon de réserver son budget au voyage.

Un excellent rapport qualité/prix

Pour ne pas se perdre dans les immenses parcs d’attraction

Par ailleurs, une formule très en vogue – villa, appartement ou cottage avec ou sans piscine privée mais toujours avec des activités publiques sur le domaine – s’adresse aux familles et groupes d’amis et s’avère souvent intéressante, d’autant que les tarifs chutent au plus le séjour s’allonge. A noter que ce modèle demande de se déplacer en voiture, un choix que tous n’estiment pas nécessaire. “Si on vient pour les parcs, elle n’a pas d’utilité. Tout est concentré.” Trois établissements sont néanmoins sortis du lot. Laura Detraux (Del-Tour Namur) résume bien le Champion World Resort. “Une ambiance de village de vacances, avec des coins privatifs, braseros et BBQ pour animer. Il y a plus de vie, avec le bar et le grand écran pour regarder un film le soir au-dessus de la piscine. Et toujours un rapport qualité/prix exceptionnel.” Audrey Raas (Del-Tour Hannut) apprécie l’élégance du Magic Village, près de l’entrée du parc Disney. “Un décor plus stylisé, aéré, en accord avec l’environnement et plus chaleureux que les autres.” Et Michaelle Wilmart (Voyages Hutois) note le Margaritaville Resort Orlando pour des clients plus exigeants. “Ici, on peut apprécier les détails, la vue, l’ambiance. Nos clients demandent les parcs, et ne veulent pas trop dépenser pour les hôtels. Mais je prends note, car on ne sait jamais qui rentre dans l’agence.”

See You Later, Alligator

Une fois les hôtels sélectionnés, let’s have fun! Car c’est aussi cela qu’il faut expliquer aux clients. Outre Universal et ses trois parcs, Disney et ses six parcs ou Seaworld, Orlando propose plus de 15 parcs d’attractions. Que pouvez-vous réaliser sur autant de jours? Quel est le profil de votre groupe: adultes only, enfants, ados, amateurs de sensations, de nature, de culture, de golf? Car le but était aussi de montrer qu’il y a aussi autre chose à faire que se marrer avec Homer Simpson ou voler avec les Minions. Il y a aussi les animaux. On aime ou on n’aime pas, les alligators font partie du paysage. La version soft consiste à les chercher dans la mangrove à la flore exubérante, sur un air boat. On en voit peu mais la promenade est délicieuse et cela évite de devoir se rendre jusque dans les Everglades. A Boggy Creek, on peut aussi y rencontrer un représentant de la tribu des Séminoles. Contre un morceau de terrain sur lequel il vit, il raconte deux fois par jour sa vie de résistant. Tous ont adoré l’aéroglisseur et la rencontre avec Big Mountain. “Nous suggérons de plus en plus aux clients de participer au tourisme autochtone, c’est intéressant.” Par contre, la version hard, Gatorland, semblera n’être réservée qu’aux fans de ces bestioles.

Un combiné Orlando/Kissimmee pour tous

Gérald Ponsard, un grand pro…

Nicolas De Meeus (Voyages Hutois) avait un vague souvenir de la destination d’il y a 25 ans. “Tout a changé, l’organisation, la réalité virtuelle qui prend la main sur les attractions plus traditionnelles, les applications pour faciliter le séjour et les visites. Les parcs sont devenus de véritables villes, hyper organisées, belles, propres. Et un excellent produit que je vais relancer et bien expliquer. Car le prix le vaut.” Michaelle avait anticipé le voyage grâce à la présentation organisée par Del-Tour où tous les représentants de la destination avaient fait le déplacement. “C’était inhabituel, autant de prestataires étrangers présents, on a pu approfondir tous les sujets avec les réceptifs, les hôteliers. Après, c’était le flou total sur l’expérience. Et celle-ci, sur le terrain, est exceptionnelle.”  Quant au combiné Orlando/Kissimmee, il a été apprécié pour la possibilité de couvrir toutes les envies d’un groupe ou d’une famille aux intérêts parfois différents. Maria-Pia Di Cienzo (Voyages Lambert) a déjà bouclé ce genre de dossiers. “J’ai des clients qui vont dans les parcs d’attractions rien que pour se promener, pour la magie des lieux. D’autres dont une partie de la famille va pour les attractions, d’autres pour le shopping et certains pour se prélasser sur une plage. Je sais maintenant qu’il y a aussi ces activités parallèles, comme la parade des vieilles voitures à Kissimmee ou la nature et l’aventure pas loin. Cela n’a rien à voir avec nos parcs européens, qui d’ailleurs ne sont pas vraiment moins chers. Ici, on oublie tout, même de téléphoner à la maison!”

Gérald Ponsard: pro, expert et grand enfant

… et un grand enfant !

L’homme qui rêve de réaliser le grand huit dans le cercle restreint des spécialistes des Etats-Unis, se rend aux Etats-Unis minimum deux fois par an depuis une quinzaine d’années et a pris la présidence de Visit USA en décembre dernier. “Pour développer un potentiel inexploité. En quatre ans, la Belgique est passée du 24ème au 18ème pays européen visiteur aux USA. Et de 34ème au 28ème au niveau mondial (ndlr. une augmentation de 5,9% l’an dernier, chiffres du US Department of Commerce) Pas mal pour notre petit pays.” Au sein de Del-Tour, Gérald s’occupe depuis un an des Etats-Unis et du Canada. Le T.O. compte sur ses capacités à obtenir de très bons prix pour des produits bien ciblés et des départs garantis. L’homme est aussi un grand enfant, qui connaît tous les parcs du pays, l’histoire de chaque spectacle et les sensations de chaque attraction, loopings, accélérations et tournants compris! “Orlando est une destination en perpétuel mouvement. Les deux parcs principaux rivalisent d’inventivité, d’achat et rachat de franchises. Le concept de départ est la créativité et ils ne se figeront jamais.” Il aime aussi trouver des activités qui sortent un peu des routes habituelles. “Je participe aux salons, aussi les petits moins courus et plus productifs. C’est là que je peux dégoter un circuit des micro-brasseries, un ranch pas cher, des greeters pour New York, des aventures dans le désert à prix attractifs. Il faut dire que les Etats-Unis, c’est facile, c’est une destination qui se réinvente tout le temps et tout le monde veut s’y rendre!” L’homme, à l’enthousiasme communicatif, sait qu’il y a déjà des grands joueurs dans sa nouvelle cour de récréation. “Je sais. Mais ce sont davantage des partenaires que des concurrents, et tous des amis. On se refile des ventes lorsqu’on les sent moins ou qu’on sait que l’autre a un meilleur produit. Mais nous devons effectivement nous démarquer. Par notre service Premium, par exemple. Par notre approche différente des agences. Nous proposons la navette aéroport, mais nous laissons le soin aux agences de la réserver – ainsi nous n’avons pas accès à leur banque de données, ce qu’ils apprécient énormément. Nous peaufinons notre offre ‘à la carte’. Et nous avons mis sur pied un système de vidéo/conférence qui réunit T.O.-agence-client. Cela nous permet de comprendre très vite les souhaits du voyageur. Depuis la mise en place du système, nous sommes passés de 1/10 à 9/10 dossiers conclus.” America is great!

Qui, Quoi, Où?

Organisateur: Del-Tour, avec United Airlines, Experience Kissimmee et Universal
Durée: 5 jours/6 nuits
Vols: Brussels-Newark-Orlando via United Airlines, classe Economy Plus
Hôtels de séjour: Reunion Resort (Kissimmee) et Universal’s Cabana Bay Beach Resort (Orlando)
Hôtels visités: Grand Orlando Resort at Celebration, Maingate Lakeside Resort, Champions’s World Resort, Maragaritaville Resort Orlando, Margaritaville Resort Cottages, Magic Village, Melia Orlando Suite Hotel, Universal’s Aventura Hotel, Loews Sapphire Falls Resort Orlando
Participants: Nicolas De Meeus (Voyages Hutois), Laura Dupagne (Boutique du Voyage Wanze), Vanessa Questier (Zen Travel Mouscron), Maria-Pia Di Cienzo (Voyages Lambert Fléron), Audrey Raas (Del-Tour Hannut), Michaelle Wilmart (Voyages Hutois), Laura Detraux (Del-Tour Namur)
Del-Tour: un service Premium tout inclus (accès au lounge Diamond de Brussels Airport, sac à dos, carnet de voyage, guide Mondeo, navettes domicile-airport) et des départs garantis
Infos: www.del-tour.com

Retrouvez notre compte-rendu sur la destination dans les pages du magazine.

Comments