Aviation, Newsflash

Le nouveau ceo de VLM Airlines raccroche après deux mois

VLM Airlines est à la recherche d’un nouveau ceo. Karl Rickard, qui avait repris il y a à peine deux mois le poste  du Néerlandais Harm Prins, a remis sa démission au conseil d’administration de SHS Aviation, la maison-mère de VLM Airlines. Dans le même temps, Christian Heinzmann s’est également retiré du conseil d’administration.

Rickard et Heinzmann ne sont entrés en fonction chez VLM qu’à la fin novembre 2017, mais ils se retirent déjà. Heinzmann ne souhaite pas faire de commentaire sur les raisons de son départ, mais il précise toutefois que son état de santé actuel a joué un rôle dans sa décision.

Le départ de Rickard est quant à lui plutôt inattendu. L’ingénieur luxembourgeois avait en effet reçu toute la confiance des investisseurs de SHS Aviation lors de sa nomination.

Zone d’ombre

SHS Aviation a repris VLM Airlines après sa faillite à l’été 2016. La holding est aux mains des Néerlandais à hauteur de 60%, alors que les 40% restants appartiennent désormais à ‘divers investisseurs chinois’ qui ont récemment repris la part des investisseurs canadiens.

Quant à savoir qui sont ces Chinois, c’est une autre histoire. Cui Qiang, la représentante des investisseurs, est actuellement dans son pays d’origine pour le Nouvel An chinois.

Nos sources nous indiquent que d’importants désaccords ont surgi il y a deux semaines entre Cui Qiang et le ceo Karl Rickard. Cette situation serait la principale raison motivant la démission de Rickard. Lorsque nous avons demandé une réaction et une confirmation de cette information au porte-parole externe de VLM Airlines, Yves Panneels, ce dernier nous a répondu que Rickard occupait toujours le poste et ceo de la compagnie aérienne.

Le porte-parole a nié à notre rédaction que l’ancien ceo, le Néerlandais Harm Prins, a du démissionner en raison de mésentente avec les investisseurs. Deux jours plus tard, VLM Airlines publiait un communiqué de presse confirmant les changements au niveau de la direction.

Changements de plans

Entre-temps, nous avons également appris que Jean-Christophe Degen, l’ancien managing director de Thomas Cook Airlines Belgium, avait rejoint VLM Airlines plus tôt cette année. Degen était directeur des opérations de vol pour les deux A320 de Thomas Cook Belgique repris par VLM. Ces appareils sont toujours stationnés à Brussels Airport.

Les différents changements au sein de la direction créent dans tous les cas une certaine incertitude auprès du personnel. La direction journalière est maintenant aux mains de Carl Runge, directeur opérationnel de VLM.

Nous avons également appris que les projets de long-courriers de la compagnie sont pour le moment gelés, notamment en raison de l’annulation d’un accord de location pour deux Airbus 330, les appareils long-courriers qui devaient permettre à VLM Airlines de relier la Belgique à la Chine.

Le fait que Rickard ait, à l’instar de Prins, quitté l’entreprise indique que les investisseurs chinois souhaitent à court terme plutôt se concentrer sur le réseau régional de VLM Airlines, avec les aéroports d’Anvers et de Maribor en tant que hubs principaux.

VLM Airlines opère pour le moment des vols au départ d’Antwerp Airport à destination de London City, Zürich, Munich et Maribor en Slovénie. Le lancement de la ligne à destination de Birmingham a été postposé de quelques semaines; celle-ci devrait être opérationnelle à la fin mars.

Luk De Wilde

 

Comments