Analyses, Destinations, Hotellerie, Voyage d'étude

Marvy Days: marvellous weekend!

Il est cinq heures, Brussels Airport s’éveille… et les agents de voyages aussi! Mais ce réveil matinal fut vite oublié, car Pegase a soigné les participants aux Marvy Days aux petits oignons même avant leur arrivée au Club Marvy: accès au Diamond Lounge et service premium à bord de Tailwind Airlines, de quoi bien se mettre en jambes pour un petit week-end sous le soleil turc!

Arrivée à l’aéroport d’Izmir, encore 45 petites minutes de bus et nous voilà arrivés dans le lobby du Club Marvy, tous d’ores et déjà en train de prendre des photos de la splendide vue sur la mer. L’après-midi était libre: entre repos ou activités, à vous de choisir! Et il faut dire que dans les deux cas, le choix ne manque pas: deux plages (dont une adults only), deux piscines (dont une à débordement), et du côté des activités, yoga (antigravité ou non en fonction de vos envies de nouvelles expériences), TRX, tai-chi ou cours de photographie.

Au programme de la première soirée: Boho Party! Une soirée pieds nus sur la plage dans un style ‘bohemian chic’ très représentatif du Club Marvy. “Quand est-ce la dernière fois que vous avez observé le coucher du soleil?”, nous demandera-t-on le lendemain. Car là se trouve toute l’essence de cet hôtel: prendre le temps de revenir aux choses simples de la vie, qui sont si belles dans leur simplicité.

Le lendemain matin, après une présentation du concept (voir ci-dessous), nous avons arpenté les quatre coins de ce resort très étendu sous un soleil de plomb. Du spa (aux prix très accessibles) à l’espace enfants (ouvert de 10h à 22h) en passant par le parc aquatique et différents restaurants, toutes les infrastructures ne sont que des arguments supplémentaires pour vendre cet établissement. Départ ensuite pour la Degirmen Farm, propriété de la famille Tonbul, pour un repas à base des aliments bios cultivés sur place et aussi utilisés dans les cuisines du Club Marvy.

Et pour clôturer ces deux jours en beauté, impossible d’échapper à une White Night sur le ponton près de la plage. Une fois de plus, le Club Marvy avait mis les petits plats dans les grands tant au niveau de la décoration que de la nourriture pour garantir une soirée mémorable.

Club Marvy by Paloma, un concept en soi

Il y a des endroits de vacances où on part davantage pour la destination plus que pour l’offre hôtelière, et il y en a d’autres où l’hôtel est une destination en soi. Le Club Marvy appartient à cette deuxième catégorie.

C’est aussi ce que Basak Erel, chief commercial officer du Club Marvy, a mis en avant dans sa présentation du samedi matin, au moyen de vidéos très parlantes autour du concept Marvy. Alors qu’elle avait pris sa retraite en 2015 après avoir travaillé des dizaines d’années pour divers tour-opérateurs, son chemin a croisé celui d’Ece Tonbul, executive board member de Paloma Hotels, qui l’a invitée à dîner pour lui parler du Club Marvy. Basak est directement tombée amoureuse du resort. Et ce n’est pas la seule: à l’entendre, toutes les équipes (F&B, PR…) sont tombées amoureuses de l’idée du Club Marvy, c’est pourquoi elles font un travail exceptionnel depuis un an.

Et tout ça dans un seul et même but: la satisfaction du client. “It is not what we are saying, it is what they say it is.” Tout est tourné vers les clients et leur expérience sur place, car ce seront eux les meilleurs ambassadeurs de l’hôtel, ceux qui partageront leurs ressentis sur les réseaux sociaux, sur lesquels le Club Marvy est d’ailleurs très actif! D’où l’importance de ces Marvy Days, car les agents de voyages sont dans ce cas les porteurs du message que veut faire passer le Club Marvy. Basak Erel a d’ailleurs bien rappelé l’importance du rôle des agents de voyages en tant que conseillers avisés qui peuvent partager leur expérience réelle avec leurs clients, notamment grâce à la relation de confiance qu’ils entretiennent avec eux.

Basak a également pris le temps d’expliquer l’essence même du concept Marvy: le nouveau luxe se trouve dans la simplicité. Si on payait auparavant pour loger dans des chambres dont la somptuosité était digne des palais des plus grands rois, aujourd’hui on paie pour se retrouver au calme, en famille. On a davantage tendance à ouvrir son portefeuille pour retrouver le naturel, l’authentique. C’est tout ça le Club Marvy: de l’authenticité et de la simplicité dans la décoration, beaucoup de matériaux naturels, des chambres en plein cœur de la nature, des activités pour se ressourcer, du calme pour se reposer, une cuisine équilibrée, j’en passe et des meilleures. Un concept qui a su séduire l’unanimité des agents de voyages présents lors de ces Marvy Days.

Happy about Marvy?

De l’avis de tous, le concept du Club Marvy est une réussite incontestable. Prenons maintenant le temps de nous pencher sur quelques détails relevés par les agents de voyages.

Jimmy Charlier (BT Holidays Erquelinnes) et Alain Deguite (BT Holidays Binche): “Les infrastructures du Club Marvy sont exceptionnelles et l’environnement est simplement magnifique. Le thème est respecté du début à la fin. Nous avons apprécié notre belle chambre bien agencée. Et que dire des soirées? Mémorables! Nous retiendrons longtemps la soirée sur la plage, pieds nus dans le sable. Autre élément à épingler: la qualité de la nourriture et sa présentation. Tout est réfléchi. Le seul point noir que nous voudrions souligner est la lenteur du personnel du bar, et le fait qu’il n’est pas très souriant. Pour le reste, nous sommes conquis. Au Club Marvy, chaque moment est une véritable expérience.”

Maureen Meeus (Scheldeboorden Travel, Temse) et Joke Verheye (Apollo Travel Deinze) partagent le même avis, et elles sont rejointes par Hugo Paulissen (Limburg International): “Notre première impression? Waouh! Le concept est super, l’ambiance également. Le programme était juste un peu court. Nous aurions peut-être préféré visiter l’hôtel le premier jour pour trouver nos marques, et avoir du temps libre le deuxième jour. Nous aurions également pu visiter d’autres hôtels Paloma de la région plutôt que la ferme? Pour le reste, nous avons vraiment apprécié notre séjour: l’ambiance, les températures très agréables même le soir… La nourriture servie au restaurant principal est sublime, et ce, même au petit déjeuner. Il est juste impossible qu’un client n’y trouve pas son bonheur. Le Club Marvy est pour nous un superbe concept pour les vacanciers de tous les âges. Nous reviendrions volontiers avec notre famille. Si nous devions résumer, nous parlerions d’une très bonne expérience, mais nous devons tout de même citer quelques points à améliorer, comme la propreté des chambres.”

Steven Van Oost (Sales Executive, Pegase) participait pour la deuxième fois aux Marvy Days: “Si je dois comparer les deux éditions, je dirais qu’elles se valent; j’étais notamment ravi de pouvoir à nouveau participer à cette merveilleuse Boho Party sur la plage. Je suis vraiment fan de cet hôtel. Vous ne trouverez nulle part d’autre en Turquie un hôtel comme le Club Marvy. De splendides infrastructures (des chambres modernes, de sublimes jardins…), des restaurants accueillants, une nourriture succulente… L’emplacement entre les deux baies est superbe pour des clients en quête de tranquillité, mais aussi les familles avec enfants. Le Club Marvy promet calme, nature et goût. I’m a Marvian!”

Jean-Pierre Neus (Sales & Marketing Manager Benelux & France, Paloma Hotels): “Un des grands avantages du Club Marvy est que, malgré ses 339 chambres, on n’y a jamais l’impression d’avoir beaucoup de monde autour de soi. Aux quatre coins du resort règnent le calme et la tranquillité. C’est le résultat notamment du bon mélange de nationalités que nous attirons, et de leurs horaires. Notre grand défi aujourd’hui est de réussir à attirer une clientèle qui a vraiment un profil Marvy. Et ce ne sera pas spécialement une clientèle habituée à l’all inclusive typique de la Turquie, mais aussi des vacanciers qui vont généralement en Grèce ou à Ibiza et que nous devons convaincre de notre concept. Il faut que les gens apprécient et surtout comprennent ce nouveau type de luxe, qui ne se trouve pas dans l’exagération, comme l’a dit Basak Erel, mais dans l’authenticité et la simplicité. Le luxe ne sera pas reflété dans la décoration d’une chambre, par exemple, mais bien dans sa situation face à la mer et dans sa superficie.”

 

Margaux Descamps, Staff Reporter Travel Magazine

Comments