Destinations

Madrid – Promenade de l’Art

La promenade de l’art un parcours hors du commun que l’on ne retrouve qu’à Madrid: une promenade au fil des peintures et des sculptures, de l’architecture et des merveilles de la nature dans un des quartiers les plus emblématiques de la capitale espagnole, celui du Paseo del Prado. Cette avenue, qui se prête à merveille à une agréable promenade, fait partie des endroits préférés des Madrilènes depuis des lustres. Cette voie compte trois des plus grands musées d’Espagne: le musée du Prado, le musée Thyssen-Bornemisza et le musée national centre d’art Reina Sofía.

Triangle d’or artistique

Madrid possède une culture culinaire savoureuse, une vie nocturne animée, un centre historique de renom et est surtout une ville d’art à part entière, idéale pour un ‘voyage’ à travers la culture artistique occidentale. La ville propose un impressionnant panel de musées de qualité. Cette offre inouïe d’art et de culture fait de Madrid une des villes les plus visitées au monde. Les trois musées, le musée du Prado, le musée Thyssen-Bornemisza et le musée national centre d’art Reina Sofía, forment le ‘Triángulo del Arte’ (triangle des arts) ou ‘Triángulo del Oro’ (triangle d’or). Un des parcours urbains les plus caractéristiques de Madrid emprunte donc la forme d’un triangle et relie les trois musées pour permettre aux visiteurs de profiter de ce que la ville a de mieux à proposer. Il n’y a qu’un seul endroit au monde où on peut admirer des œuvres comme Les Ménines de Velázquez, les ‘Majas’ de Goya, Giovanna Tornabuoni de Ghirlandaio ou Les Vessenots en Auvers de Van Gogh et Guernica de Picasso. Ces chefs-d’œuvre trônent ici aux côtés d’autres joyaux de l’art universel à seulement quelques mètres les uns des autres.

Le musée du Prado

Le musée du Prado possède la plus importante collection de peintures artistiques espagnoles au monde, notamment des œuvres d’El Greco, de Velázquez, de Goya et des principaux artistes du Siècle d’Or comme Ribera, Zurbarán et Murillo. Il ne faut pas non plus oublier les magnifiques pièces des artistes flamands, notamment celles de Van der Weyden. Pour ce qui est de l’art italien, on y retrouve la collection la plus fournie du Titien et d’autres peintres de l’école de Venise. Tout ceci, dans un seul et même musée. A moindre échelle, la collection du musée du Prado rassemble aussi quelques œuvres d’artistes allemands, français et anglais. Le musée accueille environ trois millions de visiteurs chaque année.

Le musée du Prado.

Le musée Thyssen-Bornemisza

Le musée Thyssen-Bornemisza possède la plus grande partie de l’inestimable collection d’art du baron et homme d’affaires germano-hongrois Hans Heinrich Thyssen-Bornemisza. Il abrite de magnifiques œuvres des maîtres du XIIIe siècle ainsi qu’une imposante collection de peintures impressionnistes et américaines du XIXe siècle. Après l’ouverture du musée Thyssen-Bornemisza, c’est une interaction magique d’œuvres qui s’est mise en place entre les collections des deux musées. Ce qui manque au musée du Prado, on le retrouve au musée Thyssen. Le lien harmonieux commence avec l’art primitif italien: alors que le musée du Prado expose L’Annonciation de Fra Angelico, on retrouve au musée Thyssen une vaste collection d’œuvres du même style. Ce dernier musée offre un aperçu presque parfait de la Renaissance allemande et de la peinture néerlandaise du XVIIe siècle, alors que ces courants ne sont que peu traités au musée du Prado. Il en va de même pour les artistes américains du XIXe, qui n’ont que peu voix au chapitre en Espagne.

Le musée Thyssen-Bornemisza.

Le musée national centre d’art Reina Sofía

La promenade se termine au pied d’un des plus grands chefs-d’œuvre du siècle dernier: Guernica de Picasso, qui forme la colonne vertébrale de la collection du XXe siècle rassemblée au musée national centre d’art Reina Sofía. Dans ce musée, on retrouve principalement des peintres et sculpteurs espagnols: Picasso, Juan Gris, Miró, Dalí, Chillida et Tàpies. On y admire également les dernières formes d’expression. Mais Madrid offre bien plus encore. Envoyez sans hésiter vos clients au cloître Descalzas Reales, intime et historiquement riche, ou au musée Sorolla, qui expose les meilleurs artistes impressionnistes espagnols. A ne pas rater non plus, le Palacio Real, ou Palais royal, qui mérite une belle visite. Pour revenir au calme dans cette ville animée, envoyez vos clients au parc du Retiro, un havre de verdure et une source de divertissement. Et bien sûr, les températures agréables permettent de profiter à tout moment d’une terrasse avant de poursuivre la découverte de la capitale madrilène.

Le musée national centre d’art Reina Sofía.

Offre des tour-opérateurs

Les T.O. proposant l’Espagne reprennent traditionnellement Madrid comme destination de citytrip, combinée ou non à une des magnifiques villes environnantes.

Comments