Non classé

L’Irlande sous un nouveau jour avec Gallia

Quiconque a un jour visité l’Irlande ne peut qu’en être tombé amoureux. Certaines personnes doivent tout de même être un peu poussées dans le dos pour en venir à ce sentiment. C’est pourquoi le tour-opérateur de niche Gallia a organisé début septembre un famtrip pour montrer aux agents de voyages les atouts de cette île verdoyante. “Vous ne pouvez vendre une destination que si vous l’avez expérimentée vous-mêmes ”, a argumenté le general manager Philippe Bellemans comme raison d’être à cet éductour. “L’objectif de ce voyage pour nous était de présenter tous les atouts de l’Irlande aux professionnels du voyage. Nous avions prévu au programme un aperçu de ce que Gallia propose à ses clients sur place. En tant que spécialiste de la destination, il va sans dire que nous connaissons l’île sur le bout des doigts.”

Gallia est LE spécialiste destination des vacances vertes. Le tour-opérateur de niche propose aux voyageurs des séjours et des circuits en Grande-Bretagne, en Irlande, en Scandinavie, en Finlande et en Islande. Pour faire découvrir ces régions aux agents de voyages, il y organise régulièrement des voyages d’étude. L’Irlande ne manque jamais à l’appel. Le famtrip à destination de cette île verdoyante se tient généralement début septembre.

Destination exotique proche

Philippe Bellemans: “Gallia vend des ‘destinations exotiques proches’, qui ne sont pas connues de tous, ce qui s’applique également à l’Irlande. Un famtrip de ce type a pour principal objectif la découverte de la destination par les agents de voyages. Au bout du compte, ce sont eux qui doivent recommander les destinations et les produits à leurs clients.”

Le premier site visité était le Rock of Cashel, un rocher photogénique de 60 mètres de haut surplombé de ruines d’anciens palais et d’églises. La suite du programme nous a emmenés pour une visite de la ville de Cork, restée longtemps un secret bien gardé, mais aujourd’hui adorée des amoureux de l’Irlande. Après ces deux étapes, cap sur West Cork, une région de paysages verts et vallonnés, un peu sauvage, mais surtout féérique. Une petite halte chez Molly Gallivans old Cottage & Farm à Bonane a permis aux participants de s’immerger dans la vie quotidienne de l’Irlande rurale à l’époque où l’électricité n’avait pas encore été inventée.

Les participants ont pu apercevoir pour la première fois le célèbre Wild Atlantic Way depuis le village de pêcheurs Castletownbere. Gallia avait cette fois fait le choix pour ce voyage d’étude de laisser de côté la presqu’île de Kerry, très connue et courue, en lui préférant la péninsule de Beara un peu plus au Sud. Cette langue de terre est sous-exploitée par le tourisme, alors que les panoramas qu’elle offre sont au moins aussi spectaculaires. Le groupe a exploré entre autres Lamb’s Head, le cap le plus à l’ouest de la péninsule et la dernière partie de l’Irlande à avoir vu passer des centaines de milliers de migrants en route pour les Etats-Unis. Nous avons rejoint l’autre côté de la péninsule en traversant le Healy Pass, voyage couronné par des vues imprenables sur les Caha Mountains et la mer.

Le sud-ouest de l’Irlande subit l’influence du Gulf Stream et jouit ainsi d’un climat doux, idéal pour les plantes subtropicales que le groupe a pu admirer aux Derreen Gardens. De retour à l’intérieur des terres, le voyage de quatre jours s’est clôturé par une visite à la Crag Cave et le petit port de plaisance de Killaloe, un des points de départ pour des vacances sur le fleuve Shannon. Avant que l’avion ne redécolle, nous avons terminé par un arrêt au haras national irlandais de Tully.

Découverte

D’après Philippe Bellemans, ce voyage était également organisé pour donner une image la plus complète possible aux agents de voyages. Le programme était selon lui un véritable mélange susceptible de plaire à tous: “Nous proposons également des voyages sous l’intitulé ‘Découverte’. C’est l’objectif que nous visons chez Gallia: que nos voyageurs découvrent la destination et, surtout, qu’ils la vivent.”

Hôtels de charme

Gallia sélectionne dans son offre principalement des hôtels de charme ruraux, souvent situés dans des cadres exceptionnels et qui font encore partie intégrante de la vie du village. Au cours du voyage, les agents ont dormi successivement au Fitzgeralds Vienna Woods Hotel (Glanmire), au Beara Coast Hotel (Castletownbere) et au Dunraven Arms Hotel (Adare). Les deux premiers hôtels appartiennent au groupe Irish Country Hotels, tandis que le Dunraven Arms Hotel est lié aux Manor House Hotels.

Réactions

Yelva Van Schoorisse (The Travel Company, Machelen): “C’est ma première fois en Irlande, et je dois avouer que je suis agréablement surprise. En compagnie de ce chouette groupe, nous avons vu beaucoup en peu de temps. Je reviens forte de meilleures connaissances sur l’Irlande, ce qui s’avérera utile à l’heure de conseiller mes clients.”

Kader Kavak (Travel Tendances, Schaerbeek): “La nature rayonne de beauté et les habitants débordent de gentillesse. En outre, le temps est plus clément que ce que j’avais imaginé. C’était ma première fois en Irlande, et je reviendrai certainement. Vous pouvez compter sur moi pour conseiller l’Irlande à mes clients.”

Valérie Vancutsem (Reizen De Postiljon, Dilbeek): “Dans notre agence de voyages, je suis un peu considérée comme la ‘spécialiste des destinations vertes’, car je connais relativement bien les destinations comme l’Angleterre, l’Ecosse et l’Irlande. C’est pourtant la première fois que je visite l’Irlande, un voyage qui m’a plu encore davantage que ce que je n’avais imaginé. On trouve ici une nature splendide, des gens chaleureux et une cuisine gastronomique. J’avais souvent entendu les récits de mes clients, mais là j’ai pu constater par moi-même la véracité de leurs dires.”

Chris Boone (Selectair Reizen Boone, Kontich): “Je m’étais déjà rendu à Dublin et dans l’est de l’Irlande, mais je ne connaissais pas le Sud-Ouest, d’où mon inscription à ce voyage d’étude. J’ai été surpris par les longues distances que nous avons dû parcourir en bus; l’île est plus vaste que ce que je ne pensais. Mais tout ce que nous avons vu était magnifique et très intéressant. J’ai particulièrement apprécié Cashel, le Healy Pass et Molly Gallivans old Cottage & Farm. Nos hôtels de séjour étaient charmants, quoiqu’un peu vétustes. Ces hôtels plairont certainement aux amateurs d’authenticité, mais pas à ceux qui ne jurent que par le dernier cri. Une information que nous ne devons pas manquer de transmettre à nos clients.”

Evelyne Cornez (Connections Ixelles): “J’étais déjà allée en citytrip à Dublin, mais ma connaissance de l’Irlande se limitait à cette ville. Ce voyage m’a donc permis de rentrer vraiment en contact avec ce pays, même si ce fut très rapide. L’envie d’en voir plus n’en est que plus forte, je reviendrai sans nul doute. La nature, les gens, les bâtiments historiques, la culture, la gastronomie: l’Irlande a tout pour plaire.”

Qui, quoi, où?

Période: du dimanche 3 au mercredi 6 septembre.

Participants: Catherine Dedeurwaerder (RKT Travelcenter Mouscron); Juliana Thiry (Connections Namur); Vincent Windels (Avitour Voyages Conseil); Didier Engels (Janique Voyages); Evelyne Cornez (Connections Ixelles); Serafina Farrauto (Voyages Plein Sud); Valérie Mollers (Temps Libre); Dominique Mansy (Voyages C Marin); Alexandra Rousseau (BTS Travel Expert L’espace de Voyageur); Chris Boone (Selectair Reizen Boone); Geert De Meulemeester (De Scheldevallei); Delfine Decaesteker (Maretours Eeklo); Ann  Guttermann (Check in for the World); Yelva Van Schoorisse (The Travel Company); Morgan Dirich (Voyages Orient Reisen OHG); Kader Kavak (Travel Tendances) et Valérie Van Cutsem (Reizen De Postiljon).

Hôtels: Fitzgerald’s Vienna Woods Hotel (Glanmire), Beara Coast Hotel (Castletownbere) et Dunraven Arms Hotel (Adare).

Accompagnateurs:  Philippe Bellemans (Gallia) et Vanessa Girvan (Gallia).

 

Peter Van Oyen, reporter Travel Magazine

 

Comments