Analyses, Voyage d'étude

L’Inde du Nord, un grand classique d’Optimum Travel

Le premier famtrip d’Optimum Travel devait logiquement se dérouler en Inde, où le T.O. est le seul à développer des circuits sur l’ensemble du pays – le deuxième plus grand du monde, 29 états et 7 territoires. Une vingtaine d’agents de voyages et de responsables d’associations habituées à confier leurs groupes au T.O. rochefortois ont donc embarqué sur Emirates pour une découverte de son circuit-phare: le Rajasthan. Delhi-Madawa-Bikaner-Jodhpur-Jaipur et le Taj Mahal d’Agra, qui se trouve en Uttar Pradesh mais est incontournable dans le nord de l’Inde. Beaucoup d’heures de car (en Inde, comme en Afrique, on compte en heures plutôt qu’en kilomètres), quelques sites éternels et un vrai choc culturel.

Opération de communication

Ce scounting trip s’inscrit dans une campagne inédite de communication opérée par Eric Dubois, General Manager Optimum Travel, désireux d’être désormais présent dans toutes les agences francophones du pays et de devenir une référence-réflexe lorsqu’il s’agit de proposer un circuit de groupe et, expertise oblige, d’envoyer des clients en Inde. Après une intervention remarquée à la grand-messe Gigatour, une campagne média et des présentations en agences qui ont déjà donné lieu à des réservations, le site web rénové permet à l’agent de voyage qui sollicite un code de télécharger les programmes en ‘produits blancs’, une trentaine de destinations actuellement, puis de les personnaliser pour sa clientèle, avec logo personnel et commission au choix. Le General Manager, administrateur Gigatour, possède également les cinq agences Tour du Monde. “Je sais qu’il n’est plus possible de travailler avec les commissions dérisoires imposées par certains. Le client qui voudrait réserver par notre site est automatiquement redirigé vers les agences qui sont nos uniques partenaires. Celles-ci peuvent modifier les hébergements autant que les itinéraires de nos circuits.” Le message du General Manager est clair. “Allez vers le client, l’Inde se propose. Soyez proactif. Démarchez les seniors, les associations sportives ou culturelles, les marcheurs. Vendez-vous et vendez nous!”

Une véritable expertise

L’Inde est donc une évidence. “C’est notre core-business depuis que nous sommes tombés amoureux du pays, il y a une quinzaine d’années. Nous travaillons avec le même réceptif et sommes fiers de n’avoir jamais enregistré une réaction négative. C’est inédit sur une destination de cette importance.”

Pose devant l’inaltérable et exceptionnel Taj Mahal. ©B.D.

Derrière le boss, secondé par Viviane Englebert (Product Manager Optimum Travel), cinq fidèles des agences Tour du Monde. Nathalie Hoogstoel (TdM Rochefort), qui a servi le premier client du groupe il y a 23 ans, résume les réactions des agents dévoués, reconnaissants de la gestion bienveillante du patron – qui n’a pas manqué de ramener des cadeaux aux employés qui n’ont pu accompagner le voyage. “Beaucoup avaient des a priori, la saleté et la pauvreté notamment, mais cette évidence a été balayée par la découverte d’un autre monde, coloré, multiple, avec des sites somptueux comme le Fort d’Amber ou le lac de Pushkar. Evidemment, nous devons pousser notre T.O. maison, mais nous sommes attentifs à ce que font les autres et choisissons en fonction du client. Ici, on se rend compte de l’expertise sur la destination et du formidable rapport qualité-prix des programmes proposés.”

 

Bingo pour le concept de voyage en groupe

Un fossé générationnel a flotté sur le voyage. Les plus jeunes, frustrés de ne pouvoir s’immerger davantage dans un monde inconnu, les plus âgés davantage rôdés aux contraintes imposées par un famtrip sur une destination lointaine, certains coutumiers des grands groupes où l’on suit docilement le guide et où l’on se sacrifie aux arrêts obligés dans les coopératives. Mais les participants ont tous apprécié l’expérience, pour des raisons parfois différentes mais unanimement portés par l’énergie positive du couple-organisateur et d’un excellent guide francophone.

Virginie Mahe (Folies Travel Mouscron) “L’organisation parfaite est un bon signe pour les groupes, un concept que nous allons réactiver en agence grâce à cette expérience. Idéal pour les clients qui ont besoin d’être pris par la main. Mais peut-être pas sur l’Inde. Malgré l’accueil et l’excellent guide, le slogan ‘des couleurs plein les yeux’ est balayé par le reste.”

Nancy Sacre (Voyages RTK Heusy) et Maud Beauvoix (Voyages RTK Malmedy) ne connaissaient pas Optimum: “Maintenant, nous savons qu’on peut faire appel à eux pour des voyages en groupe, mais nous n’avons pas encore récolté assez d’arguments pour l’Inde, qui reste difficile à vendre.”

David Soussa (Jerry Travel, Esch-sur-Alzette): “Malgré le manque de contact avec la population, une notion importante même pour des groupes, je ne perds pas espoir sur la destination que je pourrai adapter à chaque client. Le principal atout d’Optimum est le prix, et la maîtrise de la gestion de groupe.”

Roxanne Delcour (TdM Erpent/Namur) “Il faut bien faire la distinction entre nos propres souhaits et ceux des clients. Je pourrai leur expliquer comment fonctionne ce genre de voyages de groupe, la prise en charge complète qui libère leurs esprits.”

Une destination pour voyageur averti

Il est toujours d’usage de proposer le Rajasthan pour une première découverte de l’Inde. Le berceau historique du pays joue sur le charme de son histoire millénaire, ses palais et temples mystérieux, ses lacs sacrés et ses déserts de sable et de pierre. Mais cette terre des rois peut s’avérer une épreuve pour certains.

Viviane Englebert prévient: “C’est pour un public averti, et cela nécessite une préparation très pointue malgré l’évolution. Il faut mettre en place un autre dialogue avec le client, parler d’un autre monde, où la notion de temps et les standards d’hygiène ne sont pas les mêmes que chez nous. Mais elle est idéale pour quelqu’un qui dit: J’ai tout vu, où puis-je me rendre?”

Fatima Bouyakobi (Belma Tours, Bruxelles): “Il faut le voir et le vivre, plus que toute autre destination. Le choc quotidien est plus passionnant que les sites.”

Christine Ney (Voyages Mosans, Dinant): “Les gens pensent Vietnam ou Birmanie, mais pas Inde. On pourra désormais la proposer en connaissance de cause. Et là, Optimum offre un produit unique. Je songe déjà à un groupe d’étudiants qui part chaque année avec nous.” Johanna Scharpinati (TdM Ciney): “L’expérience et la gentillesse des gens compensent la saleté, la misère et les distances, et c’est cela qu’il faut mettre en avant. Et puis, la prise en charge est totale, rassurante, zéro tracas et aucun stress. Les hôtels sont très bien, la nourriture est bonne. Par contre, je ne conseille pas ce choc culturel aux jeunes enfants.”

Marie David.

Marie David (TdM Marche-en-Famenne): “On comprend que, plus qu’ailleurs, les voyageurs doivent être prévenus. Les normes d’hygiène sont différentes, les coutumes sont particulières, il faut une journée pour parcourir 250km.”

Carine Biron.

Carine Biron (Gougnies Travel Gougnies): “C’est un monde étrange qu’il faut vendre avec précaution. Beaucoup de clients auront peur de traverser les rues ou se sentiront oppressés par les vendeurs ambulants, choqués par la pauvreté ou encore dérangés par le manque d’hygiène de certains endroits. Ce n’est pas facile mais, après cette petite incursion, je me vois bien travailler sur un programme d’Optimum en demandant des modifications en fonction du profil de mes clients.”

“On sait désormais ce qu’on peut vendre”

L’invitation avait été lancée à tous, et certains participants n’avaient jamais entendu parler d’Optimum Travel. Julie Struman (Jetexpress, Bruxelles): “Ce n’est pas pour mes clients, orientés service à la carte et luxe. Mais c’est un test, pour Optimum comme pour nous. On sent qu’ils ont envie que les clients soient bien, ils connaissent la destination et il en faut pour tous les budgets. Je transmettrai les infos aux autres agences du groupe, certaines pourraient y trouver de l’intérêt car l’Inde est une destination qu’on nous demande.”

Stevy Lenoir.

A l’inverse, Stevy Lenoir (Mondial Express, Habay-La-Neuve), qui ne connaissait pas non plus le T.O. avant qu’Eric Dubois n’organise une présentation pour les cinq agences Mondial Express, a pu collecter des infos pour le groupe qu’il accompagne l’année prochaine. “C’est important pour moi car je souhaite me spécialiser sur le créneau du voyage de groupe. Pour l’Inde, je devrai revoir le programme – sélectionner les sites d’intérêts et les activités, éliminer des visites, en ajouter d’autres. Perso, il faudra que je revienne car c’est une destination passionnante. Et un famtrip, c’est toujours frustrant.”

Eve Brasseur (TdM Ciney): “L’objectif est atteint. On sait désormais ce qu’on peut vendre, ce qu’il faut modifier pour nos clients. Ce sont des programmes qui s’adressent aux seniors, mais nous pourrons aussi les proposer à la carte pour des clients plus jeunes et avec Optimum car c’est réellement le spécialiste sur cette destination.

Des voyages à réinventer?

Si la convivialité, le souci du client et l’expertise de la destination ont été épinglés tout au long du voyage, afin que chacun puisse identifier les points d’intérêts pour ses cibles respectives, il est à noter que les associations sont assurément une carte-maîtresse d’Optimum Travel. Le voyage de groupe 100% francophone – maximum 24 personnes accompagnées par son équipe – mais au-delà pour les groupes indépendants, départs garantis et prix au cordeau dont on se demande comment il y arrive. Le voyage était donc aussi l’occasion de vérifier que c’est possible, en ne sacrifiant absolument rien au confort (bons hôtels, le plus souvent de caractère, palais et châteaux) ni à l’organisation (guide maîtrisant son sujet, gestion des pourboires et des inscriptions aux visites et aux hôtels pour décharger au maximum le voyageur) ni aux petites attentions qui font passer les longues heures de route. Apéro dans le bus, spectacles à l’arrivée aux étapes et présence des responsables du réceptif India Travel Pundits qui, en alternance avec Eric Dubois et le guide, ont comblé les heures de route en présentant le pays et les circuits. Sans doute plus qu’ailleurs l’Inde méritait ce famtrip. D’autant plus qu’Optimum Travel se trouve à un moment-charnière quant à sa cible. Si d’aucuns ont évoqué un tourisme pour seniors, Eric Dubois et Viviane Englebert ont déjà commencé à penser à leurs futurs clients, ceux qui ont 40 et 50 ans aujourd’hui et ne voyagent plus tout à fait de la même façon. “La fracture ne s’opérera que dans quelques années. Nous avons en effet de nombreux repeaters et les plus âgés sont de plus en plus en forme et toujours demandeurs de voyages. Mais nous organisons déjà des voyages un peu différents, des circuits-photos, des séjours plages all-in alors que les plus âgés préfèrent la demi-pension, des croisières plus privées. Nos voyages offrent de plus en plus de temps libre, nous lâchons un peu plus la main de nos clients et on module les programmes en fonction de leur âge.” Autant de pistes intéressantes pour innover sans pour autant perdre les fidèles. Un défi pour Optimum Travel qui, en choisissant l’Inde comme destination-phare, a déjà prouvé qu’il peut relever les challenges.

Qui, Quoi, Où?

Période: du 28 novembre au 6 décembre

Organisateur: Optimum Travel, en collaboration avec Emirates

Durée: 9 nuits/8 jours

Vols: Bruxelles-Dubaï-Delhi A/R avec Emirates

Participants: Nancy Sacré (Voyages RTK Heusy), Maud Beauvoix (Voyages RTK Malmedy), David Soussa (Jerry Travel Esch sur Alzette), Stevy Lenoir (Mondial Express Habay-La-Neuve), Julie Struman (Jetexpress Bruxelles), Virginie Mahé (Folies Travel Mouscron), Christine Ney (Mosans Voyages Dinant), Fatima Bouyakobi (Belma Tours Bruxelles), Carine Biron (Gougnies Travel Gougnies), Johanna Scharpinati (Tour du Monde Ciney), Eve Brasseur (Tour du Monde Ciney), Marie David (Tourt du Monde Marche-En-Famenne), Roxanne Delcour (Tour du Monde Erpent/Namur), Nathalie Hoogstoel (Tour du Monde Rochefort)

Accompagnateurs: Eric Dubois (General Manager Optimum Travel) et Viviane Englebert (Product Manager Optimum Travel)

Hôtels de séjour: ITC Welcom Hotel New Delhi), Desert Resort (Mandawa), Gajner Palace (Bikaner), Fort Khejarla (Jodhpur), Hotel Paradise (Jaipur), Radisson (Agra)

Hôtel visité: Hotel Gaj Kesri (Bikaner), Vivaana Culture Hotel (Mandawa)

Brochures: La brochure Namasté India d’Optimum Travel reprend les programmes avec dates fixes dont chacun peut également s’inspirer pour des circuits de groupe ou individuels.

Crédits photos: ©B.D.

Retrouvez notre compte-rendu sur la destination dans les pages du magazine et les photos du famtrip sur notre site.

 Par Béatrice Demol, senior reporter Travel Magazine

Comments