Economie digitale

L’avenir (numérique) de la brochure de voyage

La légendaire brochure de voyage est indissociablement liée à l’agence de voyages et au secteur du voyage organisé. Elle existe sous différentes formes, couleurs et parfois même odeurs. Chaque T.O. en édite une, à la vision et stratégie toute personnelle: catalogue produits, source d’inspiration, carte de visite ou une combinaison de tout. Qui pense que les brochures de voyages sont devenues obsolètes à l’ère du numérique fait fausse route. Nos photos de vacances ont beau être sauvegardées dans le cloud, il n’en demeure pas moins que notre sondage réalisé auprès de plusieurs T.O. a mis en lumière que le Belge apprécie encore et toujours pouvoir feuilleter une brochure papier lors du choix de son prochain périple.

La brochure de voyage comme catalogue

La brochure de voyage peut se prévaloir d’une longue histoire à travers le monde. La toute première brochure a été lancée en 1845 par Thomas Cook. L’entrepreneur du Royaume-Uni qui commercialisait des voyages de groupe auprès du grand public avait à l’époque publié un florilège de 60 pages pour ses voyages à destination de Liverpool. L’ancêtre de la brochure de voyage moderne était né. Depuis lors, la brochure a connu quelques métamorphoses, allant du catalogue (avec cahiers de prix correspondants) au magazine d’inspiration. Chez des généralistes comme Thomas Cook et TUI, on opte clairement pour le catalogue, mais un catalogue particulièrement pertinent. Frédéric Van Waeijenberge (Thomas Cook): “Notre brochure de voyage est encore et toujours un véritable catalogue, mais ces dernières années, nous avons opéré un double changement. Ainsi, dans nos brochures, trouverez-vous l’âme de notre offre (les 20 % d’hôtels qui représentent 80% des clients).” Un son de cloche quasiment identique chez Ineke Vanhaelemeesch (TUI): “Après quelques tentatives avec des brochures mettant l’accent sur l’inspiration et l’expérimentation, nous sommes revenus à un véritable catalogue. Nous avions constaté que la demande de brochures diminuait et l’agent de voyages nous signalait que les clients perdaient leur latin dans ces brochures, qu’ils ne feuilletaient dès lors pas.”

Miser sur l’inspiration

Pour les T.O. de niche, la brochure de voyage relève d’une autre approche. Tant Imagine Travel que Live To Travel misent principalement sur l’inspiration au travers de leur brochure. Paul Ryckaseys (Imagine Travel): “Nos brochures comportent encore et toujours des programmes et des prix concrets, mais entre-temps, des idées de formules à la carte s’y sont glissées. Nous réalisons des brochures pour le voyageur, mais aussi et surtout pour l’agent de voyages qui peut l’utiliser comme instrument de vente pour ses clients.” Hans Van der Stock (Live To Travel): “Six de nos sept brochures sont des catalogues classiques. L’agent de voyages et les clients y trouvent une grande partie de notre offre. Toutefois, celles-ci font plutôt office de fil rouge à travers notre offre. Notre florilège Collection Afrique est d’un autre calibre, un format de luxe. Elle rassemble nos meilleurs voyages en Afrique, le nec plus ultra en quelque sorte. Nous n’y publions pas de tarifs, mais travaillons avec un carnet de prix séparé, car nous ciblons un public très spécifique. Nous jouons encore pleinement la carte de la brochure, car tel est le souhait de nos clients (qui ont souvent plus de 55 ans) et des agents de voyages.”

Complémentaire au site Web

La plupart des T.O. choisissent de mettre également leurs brochures à disposition au format numérique au travers du site Web, mais considèrent cela comme deux mondes différents, mais complémentaires. Hans Van der Stock: “L’intégralité de notre offre figure également sur notre site Internet, et grâce à toute une flopée de filtres, il est très facile pour les agents de voyages de parcourir notre offre. Cela est très probablement lié à une différence de générations, mais nous constatons clairement que les (plus) jeunes agents de voyages trouvent aisément le chemin du Web, tandis que les plus anciennes générations se sentent plus à l’aise avec la brochure pour instrument de travail.” En revanche, Thomas Cook a choisi de ne pas charger ses brochures en ligne. “Les brochures numériques? Non, nous n’y croyons pas. Une brochure n’a pas son pareil et ne peut pas simplement être transférée sur le site Web. Un site a une tout autre dynamique, qu’il convient de respecter.”

Sudamerica Tours table sur les QR codes

Le T.O. de niche Sudamerica Tours a récemment lancé un nouveau concept de brochure jouant totalement la carte de l’inspiration. Les brochures ont été conçues comme de véritables sources d’inspiration avec de nombreux éléments visuels et une photographie époustouflante. Qui est intéressé par un voyage bien précis peut simplement scanner le QR code correspondant au moyen de son smartphone. Un concept déjà initié par d’autres comme Footprints ou BT Tours. Cette innovation technologique permet également au voyageur de consulter à tout moment les informations et les prix actualisés du voyage de leurs rêves. Eric Gédéon, directeur de Sudamerica Tours, au sujet de ce nouveau concept de brochure: “Nos nouvelles brochures nous permettent de surfer intégralement sur ces tendances. Les brochures inspirantes combinées à notre site Web nous permettent de constamment améliorer nos produits et de les adapter éventuellement avec de nouveaux hôtels ou des programmes saisonniers.”

L’avenir de la brochure de voyage

Tant les généralistes que les T.O. de niche sont unanimes au sujet de l’avenir des brochures: celles-ci ne sont pas près de disparaître. Ineke Vanhaelemeesch: “Dans dix ans, les brochures auront encore leur place, mais avec l’évolution rapide du segment numérique, la version papier sera véritablement remplacée par les nouvelles technologies. Ce qui est une bonne nouvelle pour l’environnement. La forme traditionnelle des brochures devient de moins en moins pertinente. Toutefois, nous sommes attentifs à certains points chez TUI pour optimiser cela, comme l’impression à la demande ou l’impression personnalisée.” Hans Van der Stock: “Placez deux brochures d’une décennie différente l’une à côté de l’autre et vous verrez d’emblée la différence. Aujourd’hui, l’accent est davantage mis sur différentes activités comme les séances de yoga sur la plage, les dégustations, etc. Le produit évolue et la brochure suit cette évolution. Parlerons-nous encore des brochures de voyage dans cinquante ans comme nous les connaissons actuellement? Certainement pas, mais les brochures continueront d’exister, même sous un autre angle.”

Comments