Newsflash

L’action Thomas Cook remonte

L’action Thomas Cook, en chute (presque) libre depuis des semaines (une perte de valeur de près de 60% depuis novembre 2018) à la Bourse de Londres, est remontée de 20% hier (à 29,05 pence). En cause, l’annonce de la chaîne britannique Sky News durant le week-end de Pâques concernant l’intérêt affiché par plusieurs investisseurs pour une reprise du groupe Thomas Cook ou du moins une ou plusieurs parties de ce groupe. Depuis février, la division aérienne du Groupe TC, qui comprend 103 appareils ayant transporté 20 millions de pax l’an dernier, est en vente afin de résorber la dette de 1,7 milliard de livres (2 milliards d’euros) du groupe. En toile de fond, deux avertissements sur les résultats plus tôt cette année en raison de la diminution des réservations et l’incertitude permanente autour du Brexit. Le fonds d’investissement américain KKR&Co et les Suisses EQT Partners (notamment propriétaires de la chaîne d’hôtels nordique Scandic et de l’entreprise de leasing Nordic Aviation) seraient intéressés par la reprise de Thomas Cook Group, alors que l’actionnaire chinois actuel Fosun International (déjà propriétaire de 17% des actions du groupe et de Club Med depuis 2015) serait le premier intéressé par la section tour-opérateur. Entre temps, Fosun et Thomas Cook possèdent déjà deux projets hôteliers en Chine.

KKR&Co est bien connu dans le secteur du tourisme international. Depuis 2017, le fonds est copropriétaire d’Apple Leisure Group (ALG), un tour-opérateur dominant dans les Caraïbes et au Mexique, fort de 14 marques (comme AM Resorts, Apple Vacations, United Vacations, etc.) et pesant 3,2 millions de passagers par an.

On comprend petit à petit pourquoi Thomas Cook a engagé un ancien expert financier de TUI au mois de mars, en la personne de Will Waggott*. Il a d’abord pris sa fonction à la tête de la filiale tour-operating et surtout le poste de GM UK afin d’assainir financièrement la branche britannique, notamment par la suppression de 320 postes au Royaume-Uni.

Les analystes européens avancent par ailleurs que Will Waggott pourrait se profiler comme un ‘facilitateur’ dans le cadre des reprises ou des fusions des différentes branches du Thomas Cook Group. Selon TC, il n’y a pas de scénario de reprise concret sur la table, mais les ‘fantasmes de reprise’ chez plusieurs investisseurs sont toutefois alimentés. La capitalisation boursière du deuxième plus grand groupe touristique d’Europe ne s’élève plus qu’à 376 millions de livres (environ 434 milllions d’euros). En Chine, Thomas Cook travaille déjà via une de ses filiales avec Fosun à Shanghai et des hôtels communs sont prévus sous les enseignes Casa Cook et Sunwing. Affaire à suivre.

 

*Après sont départ de chez TUI, Will Waggott a été à la tête de Traveltopia jusqu’en mars 2018. Traveltopia est le plus grand T.O. de niche au monde, et a réalisé 1,1 milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2016 et rassemble des marques connues comme The Moorings, Sawadee, Sunsail, etc. Il y a deux ans, TUI a vendu ces 50 spécialistes de niche pour 380 millions d’euros (tous parties de la Specialist Division de TUI) à… KKR (également propriétaire de PortAventura en Catalogne)!

Comments