Economie digitale

La nouvelle recherche en ligne

Visuelle et orale

Travelport Digital a récemment lancé le troisième Mobile Travel Trends rapport pour 2019. La publication fournit de nouveaux angles de vue dans le paysage voyagiste mobile et conseille les entrepreneurs du secteur touristique sur les technologies dans lesquelles il ferait bon d’investir l’année prochaine. Dans ce cadre, Travelport a consulté non seulement ses propres spécialistes, mais aussi des experts externes. Voici un résumé des huit grandes tendances issues de ce Mobile Travel Trends.

Recherches visuelles

Oubliez les mots-clés. Dans un futur (proche), les recherches s’effectueront par images. Ben Silbermann (ceo de Pinterest) et Brian Rakowski (VP Product Management de Google) en sont convaincus. Pinterest est le pionnier le plus connu en matière de recherches visuelles avec plus de 600 millions de recherches par mois. Google constate toutefois aussi une grande augmentation des recherches par le biais d’images. Quelque 22% des recherches effectuées par le moteur de recherche sont basées sur des images. Un pourcentage qui repose principalement sur les millennials, qui préfèrent le visuel. Un coup de semonce pour l’industrie voyagiste, car seulement 18% des entreprises actives dans ce secteur ont admis avoir investi dans la recherche visuelle cette année.

Numérisation

Presque chaque aspect de notre vie quotidienne est numérisé et génère des données. Ces données peuvent être traduites et recueillies: recherches, hashtags, likes et localisation… GDPR ou pas, les traces codées que nous laissons en ligne contiennent un trésor d’informations pour les marketeurs. Imaginez-vous… Chaque minute, 900.000 personnes se connectent à Facebook, Google traite quatre millions de recherches et 400 heures de vidéos sont chargées sur YouTube. Toutes ces informations peuvent être traduites en données et analysées. Il en résulte des meilleures propositions de voyages, plus personnalisées.

Le phono sapiens

Cela fait déjà 11 ans que le smartphone existe. Surfer sur son mobile gagne chaque année en popularité par rapport à la navigation sur un ordinateur portable. Mais cette année, le smartphone supplantera également l’ordinateur en matière d’achats. Cela prend même une telle proportion que, dans certaines régions, on ne parle plus de ‘mobile first’, mais de ‘mobile only’. La popularité et l’impact du mobile débouchent même sur la naissance d’une nouvelle ère de notre évolution: le phono sapiens. Pourtant, le rapport de Travelport démontre que le secteur voyagiste n’investit pas suffisamment dans le mobile. Jusqu’à 52% des marques voyagistes ne donnent actuellement toujours pas priorité au mobile.

Recherches orales

Les recherches orales sont, outre les recherches visuelles, une nouvelle évolution dans la recherche en ligne. Les recherches vocales gagnent vraiment en popularité grâce à la nouvelle génération d’enceintes intelligentes et d’assistants virtuels tels que Siri et Google Assistant. En janvier 2018, Google a ainsi traité près d’un milliard de recherches orales. Les voyageurs aussi aiment les recherches vocales. Quelque 67% d’entre eux souhaitent contrôler le statut de leur vol via une recherche orale. Pourtant, les entreprises voyagistes ne suivent pas. Seules 45% comptent investir dans la technologie orale en 2019.

Interface conversationnelle

La popularité des recherches orales a également un impact sur la manière dont sont construits les sites web. Plusieurs boutiques en ligne commencent dès lors à intégrer des recherches orales. On estime que la moitié des commerçants au détail joueront la carte de ce type de recherches en 2019. Selon les estimations du Mobile Travel Trends rapport, près de 30% de la navigation se déroulera sur un appareil sans display, donc via des recherches orales, d’ici 2020.

L’aérien comme retailer

Les compagnies aériennes vendent aujourd’hui plus qu’uniquement un siège à bord d’un de leurs appareils. Ces dernières années, elles ont mis l’accent sur ce que le client veut, et avec succès. Elles offrent tout un éventail de produits et de services avec pour objectif de proposer le bon produit au bon moment au bon passager. En moyenne, les compagnies aériennes ont près de 78 jours entre l’achat d’un billet et la date effective du voyage en avion. Du temps en suffisance pour faire de l’upselling. Ryanair est un des pionniers en la matière, avec plus de 30 produits en plus de ses vols. Cette tendance continuera à croître en 2019 (et après).

Réalité augmentée: plongez-vous dans le futur

Selon Tim Cook (ceo d’Apple), la réalité augmentée (RA) révolutionnera tout sur son passage: le gaming, les soins de santé, le travail des ingénieurs… Son concurrent Sundar Pichai (ceo de Google) estime également que la RA sera bien plus grande que la réalité virtuelle. Aujourd’hui, il y a déjà plus de 500 millions de smartphones en circulation qui soutiennent la RA, et ce chiffre ne fera que croître à l’avenir. Pourtant, cela n’est pas une bonne nouvelle pour le secteur voyagiste, car il traîne déjà la patte. Seules 17% des marques voyagistes envisagent d’investir dans la RA. Aujourd’hui, il existe déjà des applications de la RA pour le secteur voyagiste, surtout dans l’aérien. Comme une app qui vous permet de mesurer votre bagage à main pour voir si les dimensions répondent aux normes.

La fin de la recherche est proche

La conclusion du Mobile Travel Trends rapport de Travelport Digital est que le mobile est et demeure l’épicentre de toutes les innovations. Les recherches en ligne sont également en train de changer drastiquement. La fin de la recherche en ligne telle que nous la connaissons aujourd’hui est proche. Faire des recherches est un traitement réactif. L’initiative doit être prise par le client ou le voyageur. Bientôt, les recherches évolueront vers des données proactives: ‘une technologie de recherche anticipée’. En effet, nous rassemblons et disséquons tant de données qu’il est possible pour les entreprises de proposer des produits et des services sans qu’il faille effectuer une recherche au préalable… Que faut-il en penser? Aucune idée, mais peut-être que Google aura la réponse.

Comments