Analyses, Croisières

La CLIA visite le Meyer Werft en Allemagne

Une délégation de la CLIA Belgique, Pays-Bas, Royaume-Uni et Irlande a visité le Meyer Werft la semaine dernière en Allemagne. Cette visite de deux jours était la première initiative commune des trois départements de la Cruise Lines International Association (CLIA). 60 agents de voyages devaient s’étaient initialement inscrits. Suite à l’impact de la crise du Covid-19, les restrictions de voyage et la décision prise par plusieurs armateurs d’annuler des départs, de nombreux inscrits se devaient d’être présents en agence. Ce fut finalement une délégation de 40 personnes qui a pu participer au voyage. Selon Paul Nuyens, CLIA Membership Manager Belgique, Pays-Bas et France, l’objectif est d’organiser davantage d’événements communs de ce genre pour améliorer les connaissances et promouvoir les opportunités de networking des agents de voyages croisiéristes certifiés.

Meyer Werft

Paul Nuyens, à droite.

Paul Nuyens: “Nous voulons offrir une valeur ajoutée aux agents de voyages membres de la CLIA et les mettre en contact avec les acteurs de l’industrie croisiériste. L’an dernier, nous avions déjà organisé une visite aux Pays-Bas dans un centre d’entraînement. Cette année nous avons opté pour un chantier naval. Nous souhaitons donner aux participants une meilleure vision de tout ce qu’il se passe lors de la construction d’un navire de croisières. Certains étaient étonnés d’entendre qu’un tel chantier pouvait coûter jusqu’à 1,2 milliard d’euros. Nous donnons ainsi aux membres de la CLIA un regard plus large sur l’industrie dans son ensemble. Le Meyer Werft est par ailleurs un partenaire exécutif de la CLIA.”

Avec ses chantiers en Allemagne et en Finlande, le Meyer Werft est un des plus grands constructeurs navals en Europe. Sur le chantier de Papenbourg, l’Iona de P&O Cruises, l’Odyssey of the Seas de Royal Caribbean International et le Spirit of Adventure de Saga Cruises seront mis à l’eau cette année. En outre, le chantier a également entamé la construction du Disney Wish pour Disney Cruise Line et de l’AIDAcosma pour AIDA Cruises. Ceux-ci devraient être prêts en 2021. Ce qui rend le chantier de Papenbourg unique, ce sont les bassins de construction couverts de 504 mètres. Dans ce hangar, un navire complet et une section de 100 mètres d’un autre navire peuvent être installés simultanément pour y travailler.

Les agents de voyages ont pu profiter d’une visite guidée du centre des visiteurs et observer le hangar de construction. De nombreux participants étaient émerveillés par les équipements hautement technologiques et les investissements que demande la construction d’un navire de croisières moderne. Le Meyer Werft emploie 3.600 personnes. Si on y ajoute le personnel des sous-traitants, la construction d’un navire demande le travail de quelque 6.000 personnes. Cliquez ici pour lire la brochure explicative des activités du Meyer Werft.

Collaboration

En tant que petites antennes, la Belgique et les Pays-Bas pourront participer de plus en plus régulièrement aux activités organisées par la CLIA UK & Ireland. Il a ainsi été décidé que les membres du Benelux pourraient s’inscrire à la CLIA Conference en Grande-Bretagne celle-ci devait se tenir en avril mais a été déplacée à une date ultérieure en raison du coronavirus) et qui rassemblera notamment Orlando Ashford, président de Holland America Line et Pierfrancesco Vago, Executive Chairman de MSC Croisières pour une rencontre avec les agents de voyages.

En Belgique, un atelier sur le thème ‘New to Cruise’ est prévu pour le mois d’octobre. Paul Nuyens: “Pour ce faire, nous voulons nous adresser spécifiquement aux personnes qui n’ont pas encore réservé de croisière, ou seulement occasionnellement, et leur enseigner les bases du produit. Que doivent-ils savoir sur les navires, quels sont les ports les plus importants et autres choses de ce genre? Nous prévoyons également un atelier spécifique pour le marché luxembourgeois en mai. En novembre, nous ouvrirons également la conférence internationale sur les croisières fluviales pour les agents de voyage belges et néerlandais. J’ai participé à la conférence l’année dernière. Le premier jour, il y a eu des orateurs et des opportunités de réseautage. Le deuxième jour, les participants ont pu visiter cinq bateaux de croisière fluviale différents”.

On travaille également à la formation des agents de voyages. “Mon engagement est de faire en sorte que les membres de la CLIA soient enthousiastes à l’idée d’en apprendre davantage sur les croisières. Par exemple, nous avions prévu de visiter un nouveau bateau de croisière fluviale d’AmaWaterways à Gand, que nous avons malheureusement dû annuler en raison du coronavirus. En outre, les agences de voyages peuvent créer jusqu’à dix profils sur le site web. Chaque employé peut ensuite se former à l’industrie des croisières de manière personnelle et à son propre rythme. Toute personne qui passe par les 30 modules de base et les 2 modules sur la Méditerranée sera accréditée. Nous voudrions donc expliquer à la direction des réseaux et aux propriétaires d’agences que ce petit investissement en vaut plus que la peine. L’adhésion à la CLIA correspond à ce qu’ils gagnent pour une réservation de croisière. Le site web cruiseexperts.org sera également adapté à chaque pays et inclura tous les membres de la CLIA afin que les consommateurs puissent trouver les experts en croisières certifiés dans leur région.”

La visite à Papenbourg s’est clôturée avec une session de networkingssessie en compagnie des sponsors de l’événement, à savoir Hapag-Lloyd Cruises, Holland America Line, Norwegian Cruise Line et SeaDream Yacht Club, de même que Cruise & Maritime Voyages, AmaWaterways et Cruise & Style, le seul magazine de croisières au Benelux. Paul Nuyens: “Nous voulons aiguiser les connaissances de agents de voyages et ce workshop en était un bon exemple avec AmaWaterways, une compagnie de croisières fluviales nouvelle sur le marché belge et néerlandais et Cruise & Maritime Voyages qui se rendra à Amsterdam en août 2021 avec sept navires pour un défilé. Sous le nom Croisière Maritime Voyages, l’armateur lancera l’année prochaine un produit intégralement franças à bord du Jules Verne, un beau projet pour la clientèle francophone.”

Photos © Travel Magazine et Meyer Werft

Comments