Analyses

La Belgian Travel Academy est sur les rails!

Ce mardi 5 décembre, le ministre wallon du Tourisme René Collin et l’UPAV, représentée entre autres par son président Benoît Dieu, présentaient officiellement la Belgian Travel Academy (BTA) lors d’une conférence de presse organisée à l’Espace Wallonie de Bruxelles. Etaient également présents: Michel van Lieshout, président de la BTA, et Jean-Luc Hans, vice-président de l’ABTO.

Ce n’est plus un secret pour personne: la licence d’agence de voyages disparaîtra en Wallonie au 1er janvier 2018. Dans un souci de professionnalisme et de protection du consommateur, l’UPAV et les responsables du tourisme en Wallonie ont décidé ensemble de créer un label que se verront octroyer les agences de voyages qui répondent aux critères requis. En effet, avec 419 agences de voyages en Wallonie (205 maisons mères et 214 succursales), la distribution de voyages est un secteur important qu’il ne faut pas prendre à la légère. C’est pourquoi les secteurs public et privé ont pris cette décision ensemble dans le but d’offrir une sécurité aux consommateurs en matière de sécurité, de suivi, de conseils, de services, de solvabilité, etc.

L’UPAV a été soutenue dans sa démarche non seulement par le Commissariat Général au Tourisme (CGT), mais également par l’Association belge des tour-opérateurs (ABTO), car le professionnalisme des agents de voyages est évidemment aussi l’affaire des tour-opérateurs. Outre l’attribution d’un label, la BTA assure également le renforcement de l’expertise des agents de voyages via une formation continue, autre gage de sérieux vis-à-vis des consommateurs.

Les conditions du CERTA

Concrètement, pour recevoir le label CERTA (CERtified Travel Agent), les agences de voyages devront répondre à plusieurs conditions, administratives d’une part, et de formations d’autre part. D’un point de vue administratif, chaque agence de voyages (entendez par là chaque point de vente) devra être en règle de cotisation, disposer d’une assurance contre l’insolvabilité et d’une assurance responsabilité civile professionnelle et adhérer aux conditions générales de la Commission des Litiges Voyages. Pour info: l’adhésion à la BTA se chiffre à 200 euros par licence par an + 50 euros par succursale. Notez également que ce label est accessible sur base volontaire et n’est pas réservé aux seules agences membres de l’UPAV, mais à tout acteur francophone.

Du côté des formations, elles se diviseront en deux catégories: commerciales – liées directement à un produit ou une destination et dispensées par un fournisseur – et académiques – centrées sur les compétences personnelles et managériales, et données par divers organismes de formation comme le CEFORA, par exemple. Chaque formation équivaudra à un certain nombre de points, cinq pour les formations commerciales, dix pour les formations académiques et dix pour les formations organisées dans le cadre du congrès annuel de l’UPAV. Par équivalent temps plein en contact direct avec le client, chaque agence (point de vente) devra obtenir 30 points de formation sur base annuelle. Ces points peuvent être répartis de manière libre entre les différents membres du personnel, mais la BTA demande tout de même que chaque membre suive trois formations par an.

Tout type de formations est accepté (webinaires, etc.), mais pour qu’une formation soit valorisable, il faut qu’elle soit reconnue par la BTA, qui la reprendra ensuite dans son catalogue. Les formations peuvent autant être assurées par des fournisseurs (T.O., assureurs, Offices de tourisme…) que par des groupements, par exemple.

Si un agent de voyages est amené à changer d’agence au cours d’une année, il emmène les points gagnés avec lui dans la nouvelle agence. Cependant, pour ne pas pénaliser l’agence qu’il quitte, celle-ci gardera les points acquis pour l’année en cours. Toujours dans les cas particuliers, si une nouvelle agence s’ouvre, le chef d’agence doit pouvoir prouver qu’il a travaillé pendant un an dans une agence certifiée. Dans ce cas, on considère qu’il a les compétences requises pour recevoir le label.

Quid pour 2018?

Au 1er janvier prochain, la licence d’agence de voyages ne sera plus. Pourtant, aucune agence de voyages n’aura encore pu suivre de formation. La BTA a donc décidé que toutes les agences de voyages détentrices à ce jour d’une licence décernée par le CGT wallon seront automatiquement certifiées pour 2018, à condition évidemment qu’elles adhèrent à la Belgian Travel Academy.

D’autre part, la Wallonie souhaite accompagner cette démarche; un arrêté ministériel est en ce moment à l’étude et pourrait amener à débloquer 60.000 euros pour 2018. Une somme qui sera notamment nécessaire pour faire de la publicité et convaincre le consommateur des avantages et de l’importance de réserver en agence de voyages (certifiée) et nulle part ailleurs. Reste également à convaincre le secteur, car ce dernier doit y croire pour que les consommateurs répondent à cette initiative.

Plus d’infos: www.belgiantravelacademy.be

Margaux Descamps, Staff Reporter

Comments