Voyage d'étude

Kyushu

Le Japon sensationnel et abordable

Se régaler à Fukuoka pour un budget de 15 euros, cela semblait mission impossible pour les agents de voyages partis en éductour à Kyushu, mais ce fut simple comme bonjour de déguster les meilleures spécialités locales pour trois fois rien au Yatai – un rassemblement traditionnel de petits stands de restauration. Dès le premier soir de son voyage d’étude, All Nippon Airways avait déjà convaincu tout le monde que Kyushu était une destination de rêve et abordable.

Préjugés

Le Japon est en proie à de nombreux préjugés: c’est cher, on n’y comprend rien et il n’y a rien à y voir en hiver. Faux! ANA voulait se défaire une fois pour toutes de ces préjugés en organisant un voyage d’étude loin des sentiers battus. Destination Kyushu: l’île la plus occidentale et la deuxième plus grande île du Japon. “Kyushu est moins connue, et c’est injuste, car la nature y est impressionnante et cette destination peut se visiter toute l’année. Les prix sont très abordables, un avantage supplémentaire pour mettre cette région en avant”, explique Naoko Hamada (ANA).

Point chaud

Kyushu se présente comme la vitrine verte du Japon, et compte dès lors des atouts à la pelle. Des montagnes, des crevasses, des rivières, des plages, des îles mystérieuses, des paysages karstiques, sans oublier les volcans en activité. Le Japon compte une centaine de volcans, pour la plupart plongés dans un sommeil profond depuis des centaines d’années, mais certains continuent de gronder. Kyushu abrite le plus beau et le plus grand volcan du Japon, le mont Aso, situé au cœur du parc national d’Aso-Kuju. Il s’agit d’un ensemble de volcans avec plusieurs ramifications dans un cratère ou une caldeira d’un diamètre de près de 25 kilomètres. Certains étant actifs, vous pourrez avec un peu de chance admirer une masse brûlante près du cratère Naka. Cependant, c’est un volcan capricieux dont l’accès est souvent fermé pour cause de gaz, de cendres dans l’air ou simplement de mauvais temps. Le parc national est également l’endroit rêvé pour des balades sans fin à pied ou à cheval avec parfois pour seule compagnie les fameux bœufs wagyu. Autre volcan à ne pas manquer, le Sakurajima près de Kagoshima. Ce volcan situé sur une île de la baie est accessible en ferry. Ce monstre fumant peut être admiré depuis le parc Shiroyama sur une colline de la ville. Toujours à Kagoshima, le jardin Sengan-en offre lui aussi une vue imprenable sur le volcan.

Ryokan

Personne ne devrait voyager au Japon sans séjourner dans un ryokan, un hôtel familial classique comprenant un onsen, un bain thermal japonais alimenté par une des centaines de sources thermales de Kyushu. Les clients européens ne sont pas encore habitués à se promener en tenue d’Adam, mais ceux qui vainquent leur timidité découvriront un tout nouveau monde. Les ryokan les plus prisés proposent également des bains privés. Dans les versions moins chics, il s’agit principalement d’une simple chambre d’hôtel avec un futon posé sur le tatami à la place du lit, une salle de bains privée et un onsen quelque part dans le bâtiment.

Nagasaki

De l’avis des participants, Nagasaki reste la raison principale d’un voyage à Kyushu. La ville doit sa triste réputation à la seconde bombe atomique lancée sur sa banlieue en août 1945, faisant 150.000 victimes, dont 70.000 morts directs et probablement encore 70.000 autres par la suite. Le musée et le parc de la paix vous prennent aux tripes et ne peuvent manquer à une visite de la ville, mais Nagasaki est également connue pour être la ville portuaire la plus importante de l’île et l’endroit où Néerlandais et Chinois avaient le droit de faire du commerce selon des conditions strictes. La ville est également connue pour ses églises et ses cathédrales chrétiennes ainsi que son quartier chinois, un des plus grands du Japon, connu pour son festival des lanternes.

Tourisme insulaire

Nagasaki est un bon point de chute pour une découverte de la région. Face à la ville, des centaines d’îles, parfois habitées, plus souvent désertes. Certaines îles sont d’une beauté à couper le souffle: sanctuaires Shinto, temples bouddhistes et églises chrétiennes cachées. D’autres sont oubliées de tous, comme la sinistre île d’Ha-shima. Une mine de charbon s’y est développée, entraînant la création d’une ville au départ de rien. En 1974, l’épuisement du charbon marqua également l’abandon de l’île. C’est aujourd’hui une ville fantôme au passé noir, car des milliers de prisonniers coréens et chinois y ont travaillé pendant la guerre dans des conditions terribles. Les visites sont possibles sur cette île qui sert souvent de décor de film, comme pour le blockbuster Skyfall mettant Daniel Craig en scène. Au Sud, la ville de Kagoshima est le meilleur point de chute pour découvrir les dizaines d’îles éparpillées en mer de Chine presque jusqu’à Taïwan. Côté nature, il ne faut pas manquer l’île d’Yakushima, intégralement recouverte de mousse, où cerfs et macaques vivent en harmonie.

Famtrip ANA Kyushu

Période: du 17 au 23 février 2019.

Accompagnatrices: Naoko Hamada et Minami Koh (ANA).

Photos et compte-rendu du voyage sur le site web de Travel Magazine.

Comments