Destinations

Kiruna: la ville la plus surprenante de Suède

Difficile de trouver une ville plus particulière que Kiruna en Suède. Perdue entre les bouleaux nains torturés du plateau montagneux, livrée aux éléments et totalement dépendante de l’industrie minière, Kiruna est aujourd’hui forcée de déménager en raison du danger grandissant d’affaissement des couloirs souterrains sous la ville. Et comme si cela n’était pas encore assez exceptionnel, les habitants y jouent avec des fusées et dorment dans des frigos.

Pendant plus de 100 ans, Kiruna s’est dressée à 145 kilomètres au nord du cercle polaire et a survécu grâce à la mine LKAB, la plus grande mine de fer souterraine au monde. Pas de mine, pas de Kiruna. Si vous n’y travaillez pas, un membre de votre famille est assurément mineur. Mais aujourd’hui, la mine détruit la ville, et celle-ci doit être délocalisée. Cela va être un spectacle inégalé, car comment déplacer plus de 20 bâtiments historiques de 1963 classés comme monuments et qui ne peuvent donc pas être détruits? Et que dire de la splendide église en bois datant de 1912, récemment élue plus belle église de Suède? On envisage de placer ces bâtiments sur des structures mobiles et de les déplacer vers un nouveau lieu près de la mine à ciel ouvert de Luossavaara. Malheureusement, beaucoup d’éléments disparaîtront. L’iconique hôtel de ville, construit en 1964 et élu à l’époque comme plus beau bâtiment public de Suède, va être rasé. Le bureau d’architecte White de Göteborg, qui a remporté l’appel d’offre, se laisse totalement aller avec des plans ambitieux tels qu’une galerie intérieure avec une forêt tropicale et une piste de ski intérieure. L’architecte Mark Szulgit est optimiste et ne prévoit aucun problème majeur dans le déménagement en lui-même. “Le plus grand défi sera de faire mûrir l’état d’esprit des habitants. Le déménagement spirituel et psychologique sera le plus compliqué.” Quoi qu’il en soit, ça bouge à Kiruna.

Cool down

Un premier calcul datant d’il y a plus de dix ans estimait que plus ou moins 6.000 habitants (sur 20.000) et 3.000 maisons devraient être touchées. Des chiffres qui ont déjà été revus, heureusement à la baisse. Au niveau du budget également – c’est la mine qui couvre tous les frais – les spéculations vont bon train. L’entreprise d’exploitation minière suédoise LKAB, gérée par l’Etat, paie le prix du marché plus 25% aux habitants pour leur maison, ou leur paie une nouvelle maison dans la nouvelle Kiruna. En 2016, on parlait d’un investissement de près de 4 milliards de couronnes suédoises, et ceci après l’achèvement d’une nouvelle garre ferroviaire et le lancement de la construction d’un nouvel hôtel de ville. Si tout se déroule comme prévu, un nouveau centre-ville devrait être inauguré en 2020, à quatre kilomètres à l’est de l’ancien. De gigantesques immeubles d’appartements bordés de quartiers résidentiels composeront ce nouvel ensemble architectural. En 2021, l’église sera déménagée et l’ancien centre-ville devrait avoir complètement disparu d’ici 2035. En 2050, l’ancienne Kiruna devrait être rayée de la carte.

Kiruna4-ever

Mais la gigantesque opération de déménagement et le nouveau look de Kiruna (nom de code: Kiruna4-ever), n’est pas la seule animation de la ville. Les choses peuvent être encore plus hors du commun. A une quarantaine de kilomètres de Kiruna, on trouve la plus grande base de lancement de ballons et de fusées-sonde civile d’Europe: Esrange, construite dans les années 60. On y trouve également une station satellite au sol. La base sert aussi de centre de recherche scientifique, notamment sur les aurores boréales. Le lieu a été choisi pour sa situation dans une région peu peuplée. La base a failli être fermée seulement quelques années après son ouverture en raison de mesures d’économie et de réorganisation au sein de l’European Space Research Organisation (ESRO). Cela ne s’est finalement pas concrétisé, et Richard Branson est apparu. Depuis cette base, il comptait proposer des voyages dans l’espace pour des touristes dès 2012 par le biais de son entreprise spatiale Virgin Galactic. Silence radio de ce côté-là également. Vraiment? Spaceport Sweden est un projet de port spatial à Kiruna. Le port spatial, près de l’aéroport de la ville sera utilisé pour des activités spatiales commerciales, le tourisme y compris. Les acteurs de cette entreprise commerciale sont quelques entrepreneurs locaux, dont l’hôtel de glace de Kiruna. Le projet du Spaceport Sweden a été lancé le 26 janvier 2007, lorsque la ministre suédoise Maud Olofsson a conclu un accord avec Virgin Galactic. Sans résultats pour le moment, Spaceport Sweden négocie maintenant pour devenir une base de lancement pour le petit avion de tourisme spatial Lynx. La base de lancement Caribbean Spaceport à Curaçao, également en projet, semble en difficulté face à une opposition des autorités, tandis que la Space Expedition Corporation (reprise en 2014 par XCOR Aerospace) a annoncé envisager Spaceport Sweden comme alternative. Quoi qu’il en soit, nous n’avons droit aujourd’hui qu’à beaucoup de paroles en l’air et peu de réalisations concrètes.

Un hôtel de glace comme principale attraction

Kiruna attire quelque 300.000 touristes par an. L’ouverture du premier hôtel de glace au monde qui y a ouvert en 1990 s’est révélé être une idée en or et représente toujours le principal pôle d’attraction pour les visiteurs. Icehotel 365 est aujourd’hui ouvert toute l’année, aussi bien pour une simple visite que pour y séjourner dans une chambre de glace. L’ambiance particulière qui règne à Kiruna et dans ses environs attire également les producteurs de télévision. La série noire nordique Midnight Sun y a notamment été tournée. Une série à conseiller pour se plonger encore plus avant dans la problématique locale et les tensions entre les Sami et les mineurs. Midnight Sun (Midnattsol en suédois) a été écrit par Måns Mårlind et Björn Stein, créateurs d’une des séries criminelles scandinaves les plus passionnantes jamais produites: The Bridge.

© Gerrit Op de Beeck

Comments