Economie digitale

Joost Schuring (vice president EMEA Amadeus)

“Chercher de l’innovation avec une valeur ajoutée”

Amadeus est le leader européen en matière de technologie pour le secteur du voyage professionnel. Malgré cette position confortable, Joost Schuring (vice-président EMEA d’Amadeus) entrevoit encore de nombreuses opportunités. “Amadeus jouit d’une position unique en tant qu’entreprise. Nous nous situons au croisement entre l’industrie voyagiste et le secteur technologique. C’est la combinaison de ces deux mondes, qui ne sont d’ailleurs pas inhérents l’un à l’autre, qui rend notre business si passionnant. Les innovations technologiques incessantes de ces dernières années amènent des changements de taille. Nous nous sommes donné pour mission, dans cette déferlante d’innovations, de chercher uniquement les solutions susceptibles de représenter une valeur ajoutée pour nos utilisateurs, les agents de voyages, ainsi que pour l’ensemble du secteur.”

Changements dans les attentes des voyageurs

Un des plus grands défis dans cette quête est la connectivité, d’après Joost Schuring. “Les secteurs de la technologie et de l’e-commerce ont beaucoup gâté les consommateurs ces dernières années. Nous nous sommes habitués à tout avoir à portée de main. En quelques clics sur votre smartphone ou tablette, vous pouvez faire vos courses de la semaine en ligne où que vous soyez. Cette manière ‘amazonienne’ de faire du shopping en ligne amène les voyageurs à avoir de nouvelles attentes. La réponse à ces attentes est un véritable point d’attention pour notre secteur tout entier. Et ici aussi, la technologie peut nous être d’une grande aide. Pensez par exemple à l’intelligence artificielle qui peut nous aider à comprendre les intérêts et attentes des clients et nous permettra d’élaborer de meilleures propositions de voyage, plus adaptées et personnalisées.”

Amadeus, pionnier de la NDC

Le changement de comportement de recherche et de réservation des clients, conséquence des innovations technologiques, n’a pas non plus échappé aux compagnies aériennes. Le secteur aérien dans son ensemble y a répondu via la New Distribution Capability (NDC) de l’IATA. Ce nouveau standard est implémenté au compte-gouttes par différentes compagnies à travers le monde. Le but de la NDC est clair: introduire un nouveau standard pour la distribution de produits et contenus aériens. L’arrivée de la NDC s’apparente à une attaque frontale du secteur aérien à l’encontre des systèmes GDS, et donc aussi d’Amadeus. Joost Schuring n’apprécie pas l’image sinistre qu’on dresse de la NDC et partage une autre vision. “La NDC de l’IATA offre de nouvelles opportunités à Amadeus. En tant que compagnie, nous avons notre propre signature. Au fil des années, notre business s’est diversifié et nous nous chargeons aujourd’hui de bien plus que simplement la distribution de contenu des compagnies aériennes. Nous nous distinguons par exemple dans le développement et la livraison de solutions technologiques pour le secteur. C’est justement pour ça que la NDC est une opportunité. Entre-temps, Amadeus est déjà au niveau trois de certification pour la NDC en tant que IT Provider et nous développons nos propres solutions qui utilisent ce nouveau standard. Et ce n’est pas tout: nous organisons des workshops NDC pour les agents de voyages et nous atteindrons également le niveau trois de certification cette année en tant que ‘aggregator’. Nous agissons donc en tant que pionnier dans une technologie qui semble de prime abord néfaste pour notre business. Nous voulons balayer cette mauvaise vision de la NDC. A nos yeux, nous devons embrasser cette innovation pour amener notre secteur à un niveau supérieur.”

La distribution directe vs indirecte

Pourtant, les relations entre les compagnies aériennes, les agents de voyages et les GDS se sont tendues avec l’introduction des coûts de distribution pour les réservations effectuées via les canaux classiques. Une décision commerciale que Joost Schuring déplore quelque peu. “Il s’agit d’un débat technologique et d’accords qui sont malheureusement pris lors d’une discussion commerciale enflammée. Il revient aux compagnies aériennes de décider quelle stratégie de distribution convient le mieux à leurs clients. Une chose est sûre: le voyageur veut disposer d’une vaste offre de contenus en toute transparence. Les coûts supplémentaires n’aident en rien dans ce cas-ci. En outre, des études tant internes qu’indépendantes ont récemment démontré que les coûts de la distribution directe et indirecte sont quasi similaires pour les compagnies aériennes. En tant que secteur, nous avons donc tout intérêt à mettre ces différends de côté afin qu’ils ne viennent plus à l’encontre de partenariats durables dans le futur. Car, si nous accordons foi aux prévisions, le nombre de voyageurs au niveau mondial va grimper en flèche dans les prochaines décennies. Et c’est pourquoi il est encore plus important que nous nous serrions les coudes au sein du secteur”, affirme Joost Schuring.

Qui est Joost Schuring?

Le Néerlandais Joost Schuring a été nommé en juin dernier vice-président EMEA de l’Amadeus IT Group. Il a commencé sa carrière chez Amadeus en 2001, il y a plus de 17 ans. Il a assumé différentes fonctions commerciales et de gestion dans le monde entier au sein du groupe IT, notamment aux Etats-Unis, au Brésil et en Allemagne. Joost se décrit comme un fervent voyageur qui aime l’inconnu et la découverte. Bien qu’il ne se voie pas comme un ‘foodie’, il apprécie tout de même beaucoup l’aspect culinaire de ses voyages.

Comments