Analyses

IT&CMA et CTW à Bangkok: plus grands, meilleurs

Bangkok accueillait la semaine dernière la 26e édition du salon professionnel Incentive Travel & Conventions, Meetings Asia. Le Corporate Travel World, une série de conférences et de débats, se tenait simultanément pour sa 21e édition. Comme chaque année, les deux événements se sont retrouvés sous le toit du Bangkok Convention Center au sein de l’immense complexe CentralWorld.

La représentation belge se limitait cette année à Wim Pauwels (Pauwels Travel Events) en tant qu’acheteur et Hugo Slimbrouck (Ovation, MCI group et SITE global) en tant qu’orateur et modérateur. L’organisateur TTG Asia Media a pu, comme pour les éditions précédentes en 15 ans d’organisation en Thaïlande, compter sur un grand support et sponsoring de la part du Thai Convention & Exhibition Bureau (TCEB) et de la compagnie aérienne Thai Airways International.

Dans les allées du salon, la satisfaction était de mise quant à la qualité des fournisseurs, ce qui n’était pas toujours le cas auparavant. Les organisateurs ont reçu environ un millier de demandes d’hosted buyers potentiels. Seuls 450 d’entre eux ont reçu un feu vert. TTG Asia sélectionne maintenant les acheteurs, en collaboration avec la TICA (Thailand Incentive and Convention Association). Ceux qui, par le passé, n’ont pas honoré les rendez-vous imposés, ne génèrent pas suffisamment de chiffre d’affaires sur l’Asie ou qui sont connus comme peu fiables n’ont pas été retenus. Là où le ratio d’acheteurs occidentaux et orientaux était plus ou moins égal il y a quelques années, les occidentaux ne représentent aujourd’hui plus que 25% du total des acheteurs. Un beau reflet de la réalité du marché.

La Thaïlande pour le MICE

La Thaïlande a apporté comme d’habitude le plus grand nombre de fournisseurs. Rien que sur le stand central du TCEB, on retrouvait plus de 70 fournisseurs, un record absolu. Hôtels, DMC et autres réunis, la Thaïlande rassemblait environ 150 fournisseurs. Pas étonnant quand on sait que le royaume attend quelque 1,3 million de voyageurs d’affaires dans le courant de l’année, soit 4% de plus qu’en 2017. Ceci devrait permettre une augmentation de 16% des revenus. Le TCEB prend dès lors une place prépondérante dans le monde du tourisme. Raison de plus de lancer la nouvelle campagne ‘Thailand: Redefine Your Business Event’ lors de ce double rendez-vous IT&CMA et CWT.

Autres destinations MICE

Très présents, la Malaisie, Taïwan, le Japon, les Philippines (une trentaine d’orateurs!), Macao, l’Indonésie, la Corée du Sud et Singapour. Le Japon a mis six villes MICE à l’honneur: Fukuoka, Hiroshima, Kobe, Nagasaki, Osaka et Sapporo. L’Indonésie avait quelques nouveaux lieux et espaces de meeting à présenter: la Diamond meeting room du R Hotel Rancamaya à Bogor et les nouvelles salles de réunion du Sultan à Jakarta. A ne pas oublier non plus, le complexe polyvalent The Establishement à Jakarta, qui offre de la place à 2.500 personnes. Aux Philippines, les nouvelles viennent du BGC Arts Center à Bonifacio Global City, du nouveau Courtyard by Marriott à Iloilo, du nouveau Grand Hyatt Manila et de l’historique Ayuntamiento de Manille, qui offre des meetings dans des espaces monumentaux. En Corée du Sud, quelques nouveaux hôtels dotés de nombreuses salles de conférence s’affichaient: l’hôtel boutique Gyeongwonjae Ambassador Incheon, l’Hilton Busan, le Novotel Ambassador Seoul Dongdaemun et enfin le Seoul Dragon City, un immense complexe d’amusement et d’hôtels (1.700 chambres) à Séoul.

Les grands absents cette année étaient encore une fois le Vietnam, le Laos, le Cambodge et le Myanmar. Cela se comprend quand on sait que le secteur MICE y en est encore à ses balbutiements et que l’ancienne Indochine et le Myanmar se concentrent principalement sur le marché leisure. En outre, la Cambodge a maintenant son propre Travel Mart, le Vietnam son ITE à Saigon et en janvier 2019 l’ASEAN Tourism Forum à la baie d’Along. Leur attention va donc en priorité vers ces événements qui rendent un déplacement à l’IT&CMA quelque peu superflu.

Japan Airlines & American Airlines

Ces deux transporteurs vont concrétiser leur collaboration. Tant et si bien qu’il valait la peine d’organiser un briefing spécial à ce sujet durant l’IT&CMA. Shirley Yuen (regional director Japan Airlines) et Stacey Yocum (regional manager American Airlines) se chargeaient de l’explication. Elles ont insisté sur le fait que les deux compagnies veulent développer le réseau à l’expansion la plus rapide en Asie-Pacifique. Ensemble, les deux compagnies sont aussi le numéro 1 pour les liaisons entre le Japon et les Etats-Unis. La joint-venture entre JAL et AA existe depuis 2011, mais elle se concrétise réellement aujourd’hui grâce à la création d’un programme de ventes conjoint orienté vers les voyageurs d’affaires. JAL avait également une annonce importante à faire: la compagnie a signé un capital partnership agreement avec Boom Technology Inc. pour la construction d’un nouvel appareil supersonique dédié au transport de passagers qui devrait réduire de moitié le temps de vol entre le Japon et les Etats-Unis. La photo fait penser au Concorde. JAL a déjà commandé une vingtaine d’appareils de ce type.

 

Desaru Coast Malaysia

Desaru Coast est le dernier resort cinq étoiles en date en Malaisie. Tout y est, du terrain de golf 45 trous au parc aquatique (un des plus grands au monde, ouvert en juillet cette année). Le complexe s’étend sur 17 kilomètres le long de la côte. Le resort abrite quelques hôtels tels que le Hard Rock Hotel (365 chambres, le premier installé dans le resort), The Westin, Anantara Resort & Villas ainsi que le One&Only Desaru Coast, tous groupés autour du grand étang. Le Desaru Coast Conference Centre peut accueillir jusqu’à un millier de congressistes. Plus d’infos sur www.desarucoast.com

Réactions des Belges au salon

Hugo Slimbrouck (Ovation Global DMC, MCI, ancien président de SITE) est un habitué de l’IT&CMA et du CTW depuis des années. D’abord comme acheteur, aujourd’hui plutôt dans le rôle d’un orateur et d’un modérateur. “L’IT&CMA était un peu plus grand que l’année dernière, mais cela reste un petit salon régional pour l’Asie du Sud-Est. Il y avait peu de Belges cette année, mais je pense que les absents avaient encore une fois eu tort. La qualité des exposants, le programme de conférences et les belles possibilités de combiner le salon à une extension privée (avant ou après le salon, programme officiel ou autonome) sont des atouts très intéressants. Ma contribution cette année concernait le Future Leaders Programme, une intervention sur la force du voyage d’affaires en tant qu’outil de motivation au sein des entreprises. Enfin, j’ai pu participer à un débat sur le GDPR (dont les Asiatiques n’ont aucune idée des tenants et aboutissants de leur côté). Pour ceux qui ne peuvent attendre l’édition 2019, je peux déjà annoncer que SITE tiendra sa conférence annuelle à Bangkok en janvier. Plus à ce sujet dans un autre article…”

Wim Pauwels (Pauwels Travel Events) était le seul acheteur belge sur place cette année: “Pour nous, cet IT&CMA était une très bonne édition. Après un hiatus d’un an, nous avons à nouveau été agréablement surpris par l’augmentation de la représentation thaïlandaise, malaisienne et japonaise. La Thaïlande avait quelques jolies nouveautés à proposer de même que quelques produits originaux. Il en va de même pour la Malaisie et les Philippines. Le bon point pour nous était la belle représentation des Philippines et du Japon, deux destinations MICE de choix pour les années à venir. Au niveau de l’organisation, ce salon fait toujours partie des meilleurs: les hôtels sont à proximité du Bangkok Convention Center à Central World et les opportunités de networking sont nombreuses, sans oublier les repas de qualité et les événements en marge du salon!”

L’IT&CMA et le CTW se tiendront l’année prochaine du 24 au 26 septembre au Bangkok Convention Center à Central World. Plus d’informations sur www.itcma.com.

Gilbert Roels, Senior Reporter Travel Magazine

Comments