Inflight Report

Inflight ANA: Osaka Itami – Tokyo Haneda & Tokyo Narita – Bruxelles

Compagnie: All Nippon Airways (ANA, code NH)
Ligne: Osaka Itami – Tokyo Haneda & Tokyo Narita – Bruxelles
Appareil: Boeing 787-8 Dreamliner
Classe de voyage: Economy (vol domestique) & Premium Economy (vol international)
Vol: Février 2017

Contexte
Fondée en 1952, All Nippon Airways, plus connue sous l’abréviation ANA, est la compagnie aérienne emblématique du Japon et l’une des plus représentatives d’Extrême-Orient. ANA opère actuellement une flotte de 200 appareils, dont 45 Boeing 787 Dreamliner et dessert 41 destinations internationales et 49 destinations nationales. ANA est membre du réseau Star Alliance depuis 1999 et possède une entreprise en participation avec United Airlines sur les itinéraires transpacifiques et asiatiques, et avec Lufthansa, Swiss International Airlines et Austrian Airlines pour les itinéraires Japon-Europe. La compagnie aérienne ANA a été élue Transporteur de l’année 2013 par le magazine Air Transport World, et s’est vue attribuer cinq étoiles par SKYTRAX, le plus grand site d’évaluation des compagnies aériennes et d’aéroports au monde, au cours de ces quatre dernières années. En 2015, ANA a transporté 50 millions de passagers (43 millions sur les vols domestiques et 7 millions à l’international) et elle emploie 35.000 personnes.

Enregistrement
Pour le vol intérieur reliant Osaka Itami Airport à Tokyo Haneda, l’enregistrement au comptoir était précédé d’un contrôle aux rayons de notre bagage à enregistrer. Les employés de la compagnie étaient toutefois efficaces et nous ont bien accompagnés dans cette démarche préalable. Nous avons ensuite été répartis en plusieurs files et appelés un par un aux comptoirs libres. En tout, ANA avait ouvert près d’une dizaine de comptoirs, assurant ainsi une bonne gestion du flot. Néanmoins, en tant que touriste étranger, cette procédure nous a semblé assez exotique, car tout autour de nous était parlé japonais. Notre employée était efficace – comme tous les employés japonais, semble-t-il – et maîtrisait bien l’anglais. Pour notre vol international, l’enregistrement à Tokyo Narita s’est déroulé impeccablement et les passagers en Premium Economy ont accès au comptoir Business.

Lounge & embarquement
En plus de l’accès aux comptoirs Business à l’enregistrement, la Premium Economy offre d’autres avantages avant même l’embarquement. Les passagers en Premium Economy peuvent ainsi se relaxer au lounge d’ANA, très spacieux, clair et confortable. Ils y bénéficient de toute l’intimité voulue, du confort des fauteuils en cuir, et peuvent se restaurer au buffet ou même prendre une douche. De plus, le lounge est proche des portes pour les destinations européennes. L’embarquement s’est déroulé de manière très efficace, tant à Osaka Itami (l’avion n’attendait plus que nous pour décoller!) qu’à Tokyo-Narita, où nous avons pu emprunter le couloir réservé aux Business Class. Nouvelle preuve de l’efficacité japonaise: les deux aéroports de Tokyo sont agencés de manière à permettre aux passagers de passer directement de l’enregistrement aux contrôles de sécurité puis à la douane et enfin aux portes. Pas de détour obligatoire par les boutiques.

Siège
La ligne Tokyo-Bruxelles est opérée par la plus petite version du Dreamliner, le B787-8, un appareil très douillet. La cabine Premium Economy (configuration 2-3-2) est clairement séparée de la Business (devant) et de l’Economy (derrière) par des rideaux, nous donnant l’impression de n’être qu’une vingtaine à bord. La compagnie propose un programme de divertissement très large: les films, séries, informations et jeux les plus récents, de plus, une télécommande est intégrée à chaque siège, permettant encore plus facilement de choisir son programme. Le siège est spacieux et très fonctionnel: il dispose d’une lampe de lecture LED, d’une tablette horizontale coulissante, d’un casque antibruit à brancher à l’écran, d’un repose-pieds, etc. La cabine arbore des teintes bleu foncé, couleur emblématique de la compagnie, et confère une impression d’espace avec ses rangements de bagages très bien pensés. Pour le vol intérieur, le siège en Economy était propre et confortable, suffisamment d’espace aux jambes.

Service
Nous avons été impressionnés par la gentillesse, la douceur et la discrétion des hôtesses, à l’image de l’accueil à la japonaise. Et ce tant sur le vol domestique qu’international. Remarquons toutefois que sur le vol intérieur, les hôtesses maîtrisaient moins bien l’anglais que sur le NRT-BRU. Détail amusant: en Premium Economy, les hôtesses viennent se présenter personnellement à chaque passager, et effectuent un salut traditionnel destiné à l’ensemble de la cabine avant de commencer le service. Une fois à hauteur de croisière, le rituel du service de vol a commencé avec la distribution d’une serviette chaude accompagnée du menu et de la carte des vins.

Catering
De très bonne qualité et bien présenté. On a le choix entre un plat japonais (riz avec poulet préparé à la japonaise et légumes) ou international (steak avec œuf et légumes). Avant l’arrivée à Bruxelles, on nous sert encore un petit déjeuner simple mais bon (riz ou pancake). Les plats et les vins sont servis et présentés avec soin. Les hôtesses passent régulièrement pour proposer des boissons. Pour le vol intérieur (qui ne dure qu’une heure), nous avons reçu une boisson.

Le vol
Pour résumer le vol en trois mots: calme, confortable et service impeccable. A l’exception du message de bienvenue et des consignes de sécurité, nous n’avons eu droit qu’à peu, voire pas d’annonces, ce qui est appréciable. Idem pour le vol intérieur, très rapide et confortable.

Bagage
Les étiquettes priority jouent bien leur rôle à Brussels Airport où nous sommes bluffés de les voir apparaître en premier lieu. A notre arrivée à Tokyo Haneda, nos valises arrivent assez rapidement sur le tapis. Remarquons qu’au Japon, les bagages sont disposés avec la poignée vers nous, permettant ainsi aux passagers de rapidement et facilement s’en saisir. Nous devrions un peu plus nous inspirer de l’ordre japonais!

Notre avis
Le Dreamliner reste un must à l’heure actuelle; il assure un vol confortable et reposant grâce à ses nombreuses innovations, comme les hublots plus grands et leur luminosité variable, les nombreux espaces de rangement, la circulation d’air optimisée, etc. La Premium Economy d’ANA est imprégnée du parfum du Japon et prolonge agréablement notre voyage. Son confort accru est un véritable plus pour les vols long-courriers. Le service et le personnel respirent la sympathie, toujours prêts à tout afin d’assurer le confort des passagers. Le Japon, les Japonais et les appareils d’ANA sont tous caractérisés par la même efficacité. Le vol intérieur était extrêmement bien organisé et à recommander pour s’imprégner encore plus de la culture japonaise. Enfin, notons qu’un vol intérieur est compris dans le prix du billet international.

Claudia Nagels, staff reporter Travel Magazine

Comments