Croisières, Newsflash

Hurtigruten et Havila vont se partager la côte norvégienne

Hurtigruten perdra son monopole sur la route côtière entre Bergen et Kirkenes en 2021. Le gouvernement norvégien a accordé la concession 2021-2030 à Hurtigruten et Havila Kystruten AS. Les deux armateurs placeront respectivement sept et quatre navires sur cette liaison.

Sous la pression de la Commission européenne, la Norvège a dû faire un appel d’offre public pour cette liaison côtière subsidiée.

© Hurtigruten

Plusieurs armateurs avaient introduit un dossier pour la concession 2021-2030. Finalement, le gouvernement norvégien a décidé d’accorder l’exploitation à deux candidats. Dans le cadre de ce nouveau contrat, les concessionnaires recevront des subsides annuels à hauteur de 21,2 millions d’euros. En échange, les navires devront desservir 34 ports le long des côtes norvégiennes. Selon le ministre norvégien des Transports et de la Communication Ketil Solvik-Olsen, la concurrence apportera une nouvelle dynamique qui ne pourra que faire du bien au service.

Le gouvernement norvégien a également annoncé que les navires concernés par cette nouvelle concession devront répondre à des normes environnementales plus strictes. En d’autres termes, ils devront pouvoir naviguer (en partie) au gaz naturel ou à l’électricité. L’objectif est de réduire les émissions des navires d’au moins 25%. Hurtigruten se voit dès lors obligé de réviser en profondeur ses navires dans les années qui viennent.

© Hurtigruten

Hurtigruten assure le service côtier entre Bergen et Kirkenes depuis 1893. La liaison était à l’origine destinée à assurer le service postal. Aujourd’hui, le voyage de 2.626 kilomètres attire non seulement des marchandises et des passagers (navette), mais également de plus en plus de touristes. Dans une réaction concernant la nouvelle concession, le ceo de Hurtigruten, Daniel Skjeldam, a annoncé que l’armateur maintiendrait la liaison journalière jusqu’en 2020, même si les subsides ne couvriront que sept des onze navires actifs sur la route. Ces dernières années, Hurtigruten élargit de plus en plus ses horizons et lorgne petit à petit sur les croisières. L’armateur a pour l’instant quatre nouveaux navires plus écologiques en construction. Ceux-ci devraient bientôt voguer aux pôles et sur l’Amazone.

Créé en 2003, l’armateur norvégien Havila Shipping est spécialisé dans les navires de ravitaillement pour les plateformes pétrolières. Havila dispose d’une flotte de 23 navires offshore modernes. D’ici 2021, Havila Shipping doit construire quatre ferries hybrides pour la liaison côtière. Les navires pourront accueillir environ 600 personnes. Ils seront développés par le Havyard Group, qui fait d’ailleurs partie de Havila Holding, propriété de la famille norvégienne Sævic. Havyard n’est pas un nom inconnu chez nous. L’entreprise construit pour le moment des navires d’entretien pour les parcs éoliens de Nobelwind et Belwind, au large de la côte belge.

© Havila Shipping

Comments