Voyage d'étude

Gallia au pays du kilt et de la cornemuse

Mi-octobre, Gallia, tour-opérateur spécialiste des destinations vertes, emmenait une douzaine d’agents de voyages en Ecosse (Edimbourg) pour un court séjour à la découverte du patrimoine historique, culturel et culinaire de cette région du nord du Royaume-Uni. Logés au Crowne Plaza Edinburgh – Royal Terrace, les agents de voyages ont pu profiter d’un beau quatre étoiles offrant des chambres confortables. Gallia avait préparé par le biais de son incoming agent JacTravel une excursion au cœur d’Edimbourg le dimanche soir, sur le thème Ghost & Souls. Cette promenade délicieusement frissonnante agrémentée d’histoires de fantômes, de sorcellerie et de torture a mené les participants dans les ‘closes’ et les souterrains de la vieille ville.

Sur les traces des rois d’Ecosse

Le second jour de cet éductour s’inscrivait sous le signe de la culture et de l’histoire des rois d’Ecosse. Notre premier arrêt était les Kelpies, ces immenses têtes de cheval de 30 mètres de haut forment une majestueuse porte à l’entrée du canal de Forth and Clyde, qui facilite la navigation entre l’est et l’ouest de l’Ecosse. Les Kelpies sont également une ode au Clydesdale, une race de cheval de trait typiquement écossaise qui a énormément apporté au développement de la région avant la révolution industrielle. Nous poursuivons ensuite notre circuit en direction de Stirling et de son célèbre château, résidence des anciens rois d’Ecosse. Au centre de l’enceinte, on retrouve le Great Hall, peint en ‘King’s Gold’, une couleur qui tranche avec les remparts et les baraques en grès gris qui caractérisent les forteresses de la région. Superbement rénové, le Great Hall donne un bon aperçu des salles de banquets du XIVe siècle.

Enfin, notre circuit nous a emmenés sur les rives du Loch Lomond, le plus grand lac d’Ecosse. Très populaire en été, les charmes et les couleurs de l’automne en novembre vont également très bien à ce magnifique havre de nature.

Le whisky: un breuvage, deux approches

Dans un pays réputé froid et humide, il faut trouver de quoi se réchauffer! Il ne faut pas oublier que l’Ecosse est connue dans le monde entier pour son whisky! Et nous avons pu en profiter à deux reprises au cours de cet éductour. Gallia nous avait préparé deux visites de distilleries aux approches fort différentes. La tradition est le maître mot à la distillerie Glengoyne, où on produit le délicieux breuvage depuis 1883. Ici, l’alcool couleur miel (dans toutes ses teintes) est issu d’un mélange de levure, d’orge et d’eau ni plus ni moins. Le résultat, après maturation dans des fûts de bourbon, de sherry ou de whisky est absolument délicieux. En outre, savoir que ce whisky est distillé de la même façon depuis plus d’un siècle ajoute encore à la saveur du Glengoyne.

Après les anciennes installations de la Glengoyne Distillery, la transition avec la distillerie de Kingsbarns était bien marquée! Celle-ci a été construite sur les vestiges d’une ancienne ferme en 2014. Naturellement, tous les alambics et les cuves de brassage sont neufs et à la pointe de la technologie. Dans cet espace moins ‘typique’ et quelque peu aseptisé, le principe de distillation reste le même, mais l’ensemble respire moins l’authenticité. Toutefois, la visite du petit musée en annexe est un réel plus qui plaira au plus grand nombre. Bon à savoir: Kingsbarns distille également du gin, et la visite des installations est tout aussi intéressante et ludique. La proximité avec la ville de St. Andrews est l’autre atout de Kingsbarns. Les adeptes de la petite balle blanche adoreront combiner la visite de la distillerie à celle des mythiques parcours de golf de St. Andrews, dont le Old Course, qui accueille régulièrement les World Masters de la discipline et où on pratique ce sport depuis le XVe siècle.

Du vert en veux-tu en voilà

Entre le château de Stirling, le Loch Lomond, les splendides parcours en herbe taillée au millimètre de St. Andrews, et Edimbourg, les guides de Highland Experience Tours nous ont confortablement fait découvrir les sublimes paysages d’Ecosse. Ce court séjour ne nous a pas permis de voir les vrais Highlands, mais le reste de la région n’a pas à rougir de la beauté de son environnement. Entre plaines, collines et montagnes, les panoramas sont tous plus beaux les uns que les autres pour celui qui sait apprécier les jeux de lumière offerts par le soleil et les nuages qui s’ouvrent entre chaque averse. La destination n’usurpe pas son titre de destination verte, les vastes prairies emmurées et les flancs de collines recouverts d’herbe et de bruyère rythment le paysage et sont un vrai régal pour les amoureux de la nature, qui se plairont également à aller errer dans les forêts de feuillus découpant les plaines.

Gallia a ainsi su organiser un éductour mêlant plusieurs aspects de la destination dans un programme condensé de trois jours, qui a particulièrement plu aux agents de voyages. Chaque année, le T.O. essaie d’organiser deux ou trois famtrips afin de faire découvrir leur offre, l’occasion rêvée pour les agents de voyages de vraiment découvrir de quoi les destinations qu’ils proposent à leurs clients ont l’air!

 

Comments