Autocarisme, Newsflash

FlixBus veut reprendre Eurolines

L’opérateur de mobilité allemand FlixBus souhaite reprendre l’activité de cars longue-distance Eurolines, filiale du Transdev Group. Les deux parties vont entamer la procédure d’information-consultation des instances représentatives du personnel concernées au sujet de ce projet de cession.

Eurolines opère actuellement des activités en France, aux Pays-Bas, en Belgique, en République Tchèque et en Espagne, avec un réseau de cars couvrant 25 pays. Eurolines opère également sous la marque isilines en France. L’annonce arrive quelques jours après que la plateforme française de partage de voitures Blablacar a annoncé qu’elle allait organiser des voyages longue distance en car en Allemagne sous le nom de Blablabus. Depuis la fin de l’année dernière, Blablacar aspire à étendre ses activités, notamment par la récente reprise des cars de voyage des chemins de fer français, Ouibus. FlixBus et Eurolines ne possèdent pas de cars à proprement parler, mais sous-traitent les voyages auprès d’autocaristes partenaires.

Un acteur technologique jeune

Depuis son lancement sur le marché allemand en 2013 et sur le marché français deux ans plus tard, FlixBus a su démontrer qu’il est possible d’améliorer significativement la qualité et d’atteindre la rentabilité dans ce secteur très compétitif. De plus, Flixbus se rend également très intéressant pour les jeunes. Depuis sa création, FlixBus joue la carte du digital et se profile comme un acteur technologique de pointe qui se concentre sur les réservations en ligne. Rien que l’an dernier, les connexions quotidiennes de FlixBus comme le nombre de passagers transportés ont augmenté de 40%, tant en France qu’au niveau du Groupe. En comparaison, Eurolines accueille chaque année quelque 2,5 millions de passagers, FlixBus en transportait 45 millions en 2018. “Au cours des six dernières années, FlixBus a su révolutionner la façon de voyager en Europe. De la réservation entièrement numérique en passant par la géolocalisation GPS de son car, plus d’espace entre les sièges ou encore le Wi-Fi à bord: le voyage en car longue-distance n’aura jamais été une alternative aussi attractive face à la voiture, au train ou l’avion,” avance-t-on avec fierté chez FlixBus.

Réactions

Paul Cremers de Staf Cars (Lommel), partenaire local de FlixBus, dans une réaction chez nos collègues de De Tijd ce matin: “FlixBus est très fort au niveau des ventes et du marketing. L’entreprise investit énormément dans la digitalisation, ce qui facilite la réservation d’un voyage en car grâce à son smartphone. La reprise d’Eurolines serait une bonne nouvelle pour les passagers, car FlixBus pourra proposer ses liaisons de manière encore plus optimale, grâce à la force du nombre.”

Jesper Vis, directeur FlixBus Benelux: “Cette reprise renforcerait notre position de leader du marché en France et, grâce à l’intégration des réseaux d’Eurolines et isilines, augmenterait notre portée au niveau européen. Cette intégration permettrait à FlixBus de proposer une offre encore plus complète et diversifiée pour satisfaire un nombre de passagers accru. Nous avons énormément de respect pour ce que Transdev a construit avec Eurolines ces 20 dernières années. Grâce à la pensée innovante introduite par FlixBus, nous sommes parés pour les 20 années à venir. En combinant nos services, nous serions en mesure de proposer davantage d’options de voyages pour les passagers européens.”

Comments