Analyses

Fitur Madrid poursuit sur sa lancée

Par Bart Matthijs

Le salon professionnel espagnol Fitur, une organisation de IFEMA, a eu lieu la semaine dernière du 22 au 26 janvier à la Feria de Madrid. Le salon en était à sa 40e édition et ce n’est pas un hasard si les organisateurs ont choisi la Corée du Sud pour pays hôte. La 40e édition du salon coïncidait en effet avec le 70e anniversaire du début des relations diplomatiques entre la Corée du Sud et l’Espagne. Le salon a été inauguré par Sa Majesté la Reine Letizia. Durabilité, technologie et spécialisation étaient les principales thématiques de cette 40e édition festive. Le nombre d’exposants a augmenté de 3,8% (par rapport à 2019). Au total, pas moins de 165 pays/régions et 11.040 entreprises y étaient représentés. Le record de 253.000 visiteurs en 2019 a été largement battu à la fin du week-end, s’établissant à 255.000. Parmi ceux-ci, quelque 150.000 professionnels du voyage ont foulé les allées du salon. Comme de coutume, les trois premiers jours étaient réservés aux professionnels du voyage du monde entier. Durant le week-end, le salon était ouvert au grand public et des milliers d’Espagnols se sont mis en quête de nouvelles idées pour leurs vacances.

(Suite sous la photo)

Le salon a été inauguré par la Reine d’Espagne Letizia. © Fitur

Retour à la nouvelle normale

Durant le salon, nous avons sondé différents hôteliers espagnols au sujet des conséquences directes et indirectes de la faillite de Thomas Cook. Constatation générale: la perte de pax après la disparition de Thomas Cook a depuis largement été compensée par d’autres acteurs. D’autres protagonistes et T.O. donc, ainsi que d’autres (nouveaux) marchés. Ceux-ci se font un plaisir d’occuper aujourd’hui ‘l’espace’ ainsi libéré (lisez: la capacité de lits). En dépit de l’uppercut encaissé par les hôteliers espagnols après la disparition de Thomas Cook, l’été 2020 s’annonce quand même encore positif. Si nous constatons que la guerre (tarifaire) sur les destinations moyen-courriers comme l’Espagne, la Turquie, la Grèce et l’Egypte fait rage, celle-ci joue en faveur du portefeuille du client. Fait notable: les Caraïbes, République dominicaine en tête comme destination traditionnelle et prisée, ne souffrent pas de la concurrence accrue (et de la guerre tarifaire y afférente) sur les destinations moyen-courriers. Au contraire, cette région a le vent en poupe. En d’autres termes: l’équilibre du marché s’est restauré ces derniers mois et nous arrivons ainsi à ce que nous pouvons qualifier de ‘nouvelle normalité’ pour utiliser un terme populaire. Cela constitue le fondement des prochaines saisons.

6,2 millions de pax en avion vers l’Espagne

Les chiffres relatifs aux vacances en avion à destination de l’Espagne demeurent quoi qu’il en soit impressionnants. L’an dernier, pas moins de 6.230.367 personnes se sont envolées pour l’Espagne au départ de notre pays. C’est ce qu’il ressort des chiffres annuels de l’exploitant aéroportuaire espagnol AENA. 4,3 millions de visiteurs avaient choisi Brussels Airport comme aéroport de départ et 1,4 million de voyageurs se sont envolés de Brussels South Charleroi Airport. L’Aéroport d’Ostende-Bruges arrive en troisième place, avec 270.269 passagers, suivi par l’Aéroport d’Anvers, avec 142.464 passagers et l’Aéroport de Liège, 92.771 passagers. Les 46 aéroports gérés par AENA ont reçu ensemble 275,2 millions de passagers l’an dernier, soit une augmentation de 4,4% sur base annuelle. 61,7 millions de passagers (+6,6%) ont eu recours au plus grand aéroport espagnol, Madrid-Barajas. Avec 52,6 millions de passagers (+5%), Barcelone-El Prat se classe deuxième, suivi par Palma de Majorque et ses 29,7 millions de passagers (2,2%). Selon AENA, c’est Ryanair qui a acheminé le plus de passagers à destination de l’Espagne, avec un total de 46,6 millions de personnes. Vueling arrive en deuxième position, avec 29,1 millions de passagers. L’an dernier, TUI fly a enregistré 1.673.080 passagers à destination de l’Espagne, KLM en totalisait 1.637.601, et Brussels Airlines, 1.513.828 de passagers.

(Suite sous les photos)

Le New York Times pointe trois destinations espagnoles

Le New York Times a publié une liste de 52 destinations valant la peine d’être découvertes en 2020. Sur cette liste figurent trois destinations espagnoles, à savoir la région des Asturies, l’île de Minorque aux Baléares et la Valle de Arán, dans les Pyrénées catalanes. Les Asturies combinent à merveille culture, nature et gastronomie. Lorsque vous visitez cette région, vous ne pouvez qu’être marqué par les paysages spectaculaires. Songez au parc national Picos de Europa ou aux lacs de Covadonga. Outre les montagnes, il est également possible de profiter des magnifiques plages de stations comme Llanes, Ribadesella, Gijón et Cudillero. L’on s’attend en outre à ce que les Asturies deviennent encore plus attractives à partir de 2021, lorsque les trains à grande vitesse AVE desserviront la région. L’île de Minorque, aux Baléares, totalise 216 kilomètres de littoral. Les possibilités sont légion pour profiter du soleil et de la mer, sur de larges plages de sable ou dans de petites criques. Les magnifiques fonds marins de Minorque sont particulièrement prisés des plongeurs depuis des dizaines d’années. La Valle de Arán est marquée par des paysages authentiques dans les Pyrénées catalanes et a su conserver une nature inviolée et des villages médiévaux. Alors que la neige fait de cette région des Pyrénées un endroit parfait pour les sports d’hiver, la période estivale dévoile un éventail attrayant d’itinéraires pour les amateurs du genre. Randonnée, cyclotourisme, équitation, parcs d’aventure et animaliers, escalade, pêche, kayak, sentiers 4×4… Le choix est énorme en matière d’activités.

(Suite sous la photo)

Tradeshow avec acheteurs belges

Comme de coutume, les trois premiers jours du salon étaient réservés aux professionnels du voyage du monde entier. Il va sans dire que différents T.O. et professionnels du voyage belges étaient présents. Travel Magazine a suivi les acheteurs belges durant les journées professionnelles. Voici les principales réactions en provenance directe du salon.

Ines et Els de Pegase.

Ines Debaillie (product manager) et Els Lenaerts (business development manager) de Pegase: “Fitur est pour nous un rendez-vous incontournable. Notre agenda était très chargé, avec de nombreuses réunions constructives. Le timing du salon – début janvier – est parfait. C’est dès lors une importante période de vente. Cela se remarque chez les différents hôteliers, qui se sont fait un plaisir de nous recevoir pour analyser la saison en cours et prendre rendez-vous pour les prochaines. Les Canaries occupent une place de choix dans l’offre Pegase, avec Tenerife en tête. Par ailleurs, Majorque, le Sud de l’Espagne et Ibiza ont particulièrement la cote. Avec Pegase, nous disposons de nombreux fleurons hôteliers dans le segment du luxe. Nous collaborons avec de nombreux partenaires hôteliers, parmi lesquels Lopesan et Iberostar. Qu’il s’agisse des Canaries, des Baléares ou du continent, bon nombre de nos clients sont véritablement amoureux de l’Espagne! Indépendamment des tendances, ils apprécient cette combinaison de belles destinations, la gastronomie remarquable, la qualité sur tous les plans, le temps clément… Quoi qu’il en soit, l’Espagne reste la destination numéro un chez Pegase. D’autres destinations comme la Turquie et l’Égypte ont le vent en poupe, sans pour autant que ce soit au détriment des destinations espagnoles. Enfin, dans l’offre Pegase, les Caraïbes, avec le partenaire hôtelier Iberostar en tête, bénéficient d’un engouement certain, e.a. via les vols TUI fly que nous proposons de plus en plus. Le large éventail de vols combiné aux forfaits étudiés est la clé du succès”.

Links: Eric Gédéon.

Nous avons rencontré Eric Gédéon, general manager de SudamericaTours, sur le stand de son agence réceptive en Argentine. “L’intérêt dont bénéficie Fitur est considérable cette année”, souligne Eric. “Le salon connaît un essor indéniable au fil des ans. Le fondement du salon n’est autre que les destinations sud-américaines. Leur présence en masse est le secret de la réussite du salon. 2019 a été une année fructueuse pour SudamericaTours. Les chiffres de vente ont fortement augmenté, ce qui a permis d’engager deux collaborateurs supplémentaires. L’Argentine, le Pérou, la Colombie et le Mexique ont le vent en poupe. En termes de ventes, le Costa Rica et le Brésil restent stables”. Le fer de lance de 2020 est incontestablement Cuba en tant que pays hôte du Salon des vacances de Bruxelles. “SudamericaTours est partenaire du Salon des vacances de Bruxelles et mettra Cuba sous le feu des projecteurs. Nous avons conçu un programme spécial à cet effet, spécifiquement axé sur les hôtels de charme cubains”.

Johan Lauwers, deuxième en partant de la gauche.

Johan Lauwers (Head of Product Flight Holidays TUI Belgium): “L’été 2020 s’annonce prometteur. Nous enregistrons de bons chiffres de vente pour l’Espagne, tout comme pour la Grèce et la Turquie par exemple. Fait notable pour l’été prochain: un joli plus pour le Maroc. Remarquable, parce que c’était jusqu’ici une destination quelque peu endormie oscillant chaque année entre +2 et -2%. Pour l’été 2020, le Maroc a donc clairement le vent en poupe. Le Portugal aussi se vend bien. Plus particulièrement pour l’Espagne, Lanzarote se vend remarquablement chez TUI (ndlr. Auparavant, Thomas Cook y était présent en force). Nous sommes particulièrement satisfaits des ventes réalisées sur Majorque, Ibiza et Tenerife. La Costa Blanca et Gran Canaria demeurent des valeurs sûres. Nous envisageons l’été 2020 en toute sérénité”.

Benedict Deceuninck.

Benedict Deceuninck (Product & Contracts Manager Overland, TUI Belgium): “Chez TUI, nous notons pour l’été 2020 des chiffres positifs pour les vacances en voiture sur l’Espagne. La majeure partie des clients se rendant en Espagne en voiture est stable depuis des années, même si nous notons une belle progression pour l’été prochain. Cette destination peut compter sur une part fidèle de repeaters. Les principales destinations dans l’offre TUI sont la Catalogne, la Costa Brava, la Costa Barcelona et la Costa Dorada. Au rayon des nouveautés pour l’été 2020, soulignons l’offre de vacances en voiture sur la Costa Calida, la région en dessous de la Costa Blanca avec pour chef-lieu Murcia. Notre programme met l’accent sur la côte, avec des hôtels à La Manga del Mar Menor, Mazarrón et Aguilas. La Costa Calida était l’une des rares régions à ne pas encore être représentée dans notre offre.

Aujourd’hui, l’offre est complète. Parmi les autres nouveautés ‘overland’, épinglons la nouvelle brochure Luxe (avec e.a. huit pages sur l’Espagne) et la brochure Small & Friendly (avec e.a. 24 pages sur les Costas espagnoles, les Baléares et les Canaries)”.

Stephane Joly (Head of Tourism Partnerships Sunweb Group) s’est contenté d’aller droit au but. “Pour l’été 2020, l’Espagne se vend remarquablement bien chez Sunweb.”

Comments