Analyses

Feel Free à bord du Norwegian Encore

Le week-end dernier, Norwegian Cruise Line lançait le Norwegian Encore. Le nouveau fleuron de l’armateur est le quatrième et dernier vaisseau de la classe Breakaway Plus, la classe de navires la plus prisée de Norwegian Cruise Line. Le ceo entrant Harry Sommer: “Les navires brisent les barrières démographiques et proposent un produit pour tous les goûts et tous les âges. Voilà la formule gagnante de Norwegian Cruise Line.”

A bord du Norwegian Encore, tout tourne autour de la flexibilité et du choix selon la philosophie ‘Feel Free’. On ne peut pas passer à côté de l’entertainment center à l’arrière du navire. Sur les ponts extérieurs, on trouve même un circuit de karts électriques de 330 mètres, un parc aquatique doté de plusieurs toboggans et une arène laser tag équipée de la réalité augmentée. La réalité virtuelle occupe une place de choix dans le nouveau Galaxy Pavilion de 900 m². Dans cet espace de jeu en VR, les passagers peuvent résoudre des énigmes dans des escape rooms avec des hologrammes, prendre le volant d’une voiture de course, s’engager dans des batailles dans l’espace, échapper aux dinosaures de Jurassic Park, faire le plein de sensations fortes sur des montagnes russes et vivre une expérience cinéma 7D.

Le divertissement ne s’arrête pas là avec la comédie musicale de Brooklyn primée ‘Kinky Boots’ dans sa version intégrale (1h45), ‘The Choir of Man’ et ‘Happy Hour Prohibition: The Musical’. Autre rendez-vous à bord du Norwegian Encore, tout comme sur ses navires jumeaux, The Cavern Club où un groupe joue les meilleurs tubes des Beatles. Ceux qui veulent encore danser par la suite trouveront leur bonheur au Social Comedy & Night Club.

Andy Stuart (deuxième en partant de la droite) et Harry Sommer (premier en partant de la droite) avec Tim Meyer, ceo du Meyer Werft (au milieu) et les capitaines du Norwegian Encore lors de la livraison du navire.

29 espaces de restauration

Le Norwegian Encore propose pas moins de 29 espaces de restauration avec pour nouveauté l’authentique restaurant italien Onda by Scarpetta. Parmi les autres restaurants de spécialités, on trouve le Teppanyaki, le grill Cagney’s, le restaurant mexicain Los Lobos, le restaurant français Le Bistro, le restaurant de poissons Ocean Blue et le restaurant barbecue Q Texas Smokehouse. Certains restaurants de spécialités offrent la possibilité de dîner à l’intérieur comme à l’extérieur sur le Waterfront, une promenade faisant le tour du navire.

Le Norwegian Encore propose également une large gamme de cabines allant de la cabine traditionnelle et des spa staterooms aux studios pour une personne et aux cabines de luxe dans la partie The Haven. Les passagers logeant dans cette zone disposent de suites donnant accès à un pont extérieur, un restaurant et un observation lounge réservé. Un second observation lounge est accessible à tous les passagers, le premier du genre a été lancé sur le Norwegian Bliss pour les croisières en Alaska. Ce lounge reste sans conteste le plus bel espace public du navire.

Depuis le lancement du Norwegian Escape en 2015, la classe Breakaway Plus a connu une énorme évolution avec de nouveaux équipements, une extension du choix et un raffinement de l’agencement et des couleurs. Frank Del Rio, ceo de Norwegian Cruise Line Holding a eu une grande influence sur ces développements. Cela se traduit à bord du nouveau navire par une série de clins d’œil à la marque sœur de Norwegian, Oceania.

Changement de ceo

Le lancement du Norwegian Encore marquait également le départ d’Andy Stuart en tant que ceo de Norwegian Cruise Line. “Lorsque j’ai pris ce poste il y a 32 ans, la flotte comptait six navires et 5.000 lits. Cela représente aujourd’hui environ la capacité d’un seul navire. La flotte compte aujourd’hui 17 navires. Je suis très fier de la situation de la marque aujourd’hui et de la façon dont Norwegian Cruise Line a évolué de sa situation d’armateur nord-américain pour devenir une marque mondiale.” Andy Stuart (56 ans) n’a pas seulement lancé des navires, mais également des concepts innovants comme le Freestyle Cruising. Après le lancement du Norwegian Encore, il quittera en fin d’année son poste de ceo, mais restera actif au sein de la compagnie en tant que consultant spécial jusqu’à la fin mars de l’année prochaine. Concernant ses projets d’avenir, il est très clair. “Toutes ces années, je me suis investi chaque jour pour la compagnie et j’ai à peine pris le temps pour des vacances. Je ralentis la cadence aujourd’hui et je veux libérer du temps pour ma famille et moi.”

Andy Stuart sera remplacé au poste de ceo par Harry Sommer, l’actuel président International de Norwegian Cruise Line, Oceania Cruises et Regent Seven Seas Cruises. “Andy et moi avons étroitement collaboré ces dernières années et je suis honoré de pouvoir suivre ses traces et de prendre la barre d’une marque innovante comme Norwegian. J’ai hâte de collaborer avec tous nos partenaires, de renforcer la position de notre marque et de mettre en place une stratégie pour les prochaines phases d’évolution de NCL.”

Classe Leonardo

Après la classe Breakaway Plus, Norwegian Cruise Line se tournera dès l’année prochaine vers la classe Leonardo. Le premier navire de cette nouvelle série de six vaisseaux rejoindra la flotte en juin 2022. Ces navires seront construits par Fincantieri en Italie et pourront accueillir 3.300 passagers. Ceci les positionne entre les petits navires de 2.000 passagers et les grands bâtiments de 4.000 passagers. Cette nouvelle classe de navires permettra à l’armateur de lancer de nouveaux itinéraires et de relier des ports que les plus grands navires ne peuvent visiter. Nous devrions disposer de plus de détails sur la nouvelle génération de navires à partir d’avril prochain, une fois que Norwegian Cruise Line aura présenté son programme pour 2021-2022.

A noter: les navires Leonardo seront propulsés au diesel marin, et pas au GNL. Harry Sommer: “Nous en avons encore discuté récemment avec le Meyer Werft qui était responsable de la construction des navires Breakaway Plus. Le chantier construit des navires depuis plus de 100 ans déjà, et il n’y a pour l’instant qu’un seul navire de croisière au GNL qui est sorti du chantier. Cela signifie que la technologie en est encore à ses débuts. Nous continuons de nous informer auprès du Meyer Werft et, qui sait, nous passerons peut-être au gaz naturel liquéfié pour la série qui suivra la classe Leonardo.”

Samedi dernier, le Norwegian Encore est parti de Southampton à destination de New York. Après une série de présentations, le navire de croisières mettra le cap vers Miami où il sera baptisé par la chanteuse et star de la télévision Kelly Clarkson le 21 novembre. Le Norwegian Encore naviguera tout l’hiver au départ de Miami pour des croisières d’une semaine dans les Caraïbes. Au printemps, l’armateur positionnera son navire à New York pour des croisières aux Bermudes, au Canada et en Nouvelle-Angleterre.

Par Patrick Parez, Senior Cruise Editor

© Meyer Werft

Comments