Industrie voyagiste

Faillite de Gateway

Valère Vandecruys, fondateur et ceo de Gateway (qui devait célébrer cette année ses 25 ans d’existence), a confirmé ce matin à la rédaction de Travel Magazine le dépôt de bilan de la société hier soir auprès de la Chambre de Commerce de Hasselt. Le Tribunal de Commerce a désigné deux curateurs aujourd’hui: Daniel Libens (daniel.libens@skynet.be) en Paul Odeurs. L’une des missions les plus urgentes sera d’assurer une continuité minimale des activités de l’entreprise et de rechercher d’éventuels candidats-repreneurs. Toutes les parties intéressées avant la faillite par la reprise de Gateway sous une autre forme s’étaient entre-temps retirées.

Il s’agit de l’une des plus grandes faillites de ces dernières années au sein de l’industrie voyagiste belge, en ce qui concerne le nombre d’effectifs. Valère Vandecruys nous a confirmé ce matin que l’entreprise basée à Heusden-Zolder (dans le Limbourg), qui employait jusqu’il y a peu, près de 60 personnes, comptait aujourd’hui encore une quarantaine d’employés fixes, principalement issus de la province du Limbourg.

Cherimoya.be, société spécialisée dans la conception de softwares pour le secteur du tourisme implantée à Schelle (province d’Anvers) et dirigée par Robby Boey (fondateur et ceo de Cherimoya.be, ex BCD Travel et ex Travelport), avait racheté le 21 mars dernier la technologie de vol de Gateway. Dans le cadre de cette transaction, Cherimoya.be souhaite développer le nouveau moteur de réservation récemment lancé, Gateway2Travel Flights, et le commercialiser en Belgique et à l’étranger.
Michael Bruyninckx (co-fondateur et cto de Cherimoya.be): “Grâce à l’acquisition de ce moteur de réservation, notre gamme de produits GearShift est désormais complète, nous automatisons désormais l’ensemble du flow, dès le début du processus de réservation, de l’optimalisation du prix du ticket à l’émission du billet, en passant par le traitement des modifications de schémas.”

Et pour les agents de voyages?
Le problème qui se pose pour les très nombreux agents de voyages qui travaillaient principalement ces dernières années avec le module hôtelier de Gateway, est qu’ils doivent désormais reconfirmer les réservations de leurs clients et chercher un moyen de récupérer l’argent des nuitées déjà payées. Ces derniers mois, depuis l’annonce des difficultés de Gateway, des acteurs tels que Bedsonline, Expedia et EurAm ont connu une forte croissance de leurs ventes, générées par des agents de voyages inquiets. Un des plus grands partenaires et utilisateurs de la technologie Gateway ces dernières années n’est autre que Connections, qui poursuit sa collaboration concernant le logiciel du moteur de réservation avec Cherimoya.be.

Communiqué de Gateway
L’UPAV a transmis à tous ses membres le communiqué de Gateway. En voici les grandes lignes:

“Il n’est plus possible de réserver des hôtels dans votre Gateway2Travel. Par contre, vous avez toujours accès au Gateway2Travel Admin pour gérer vos réservations. Il est certain que Gateway de sa part n’annulera pas vos réservations, mais il est fort probable que les fournisseurs le feront et malheureusement vous ne pourrez pas le voir dans Gateway2travel. Pour cette raison, il est très important que vous vérifiez chaque réservation. Nous vous conseillons d’annuler toutes vos réservations futures dans Gateway2Travel et de les réserver à nouveau autre part. S’il n’est pas possible d’annuler la réservation dans le système, veuillez contacter l’hôtel directement ou appeler le numéro d’urgence mentionné sur le voucher d’hôtel.”

Nous vous informerons aujourd’hui de la décision de la Chambre de Commerce de Hasselt concernant la continuité et la désignation d’un curateur.

(c) Gerrit Op de Beeck

Comments