Analyses

Le monde découvre l’Ecosse

L’enthousiasme était de mise au VisitScotland Expo qui se tenait la semaine dernière à Glasgow. Ce salon B2B annuel où sont conviés tour-opérateurs et agents de voyages du monde entier a su convaincre cette année encore bon nombre d’exposants et de visiteurs. Le son de cloche était unanime: le tourisme en Ecosse se porte bien, très bien, extrêmement bien même!

Yves Lemarchand, patron d’Experience Scotland DMC récemment élu DMC le plus ‘vert’ d’Ecosse: “C’est incroyable. Le succès ne faiblit pas. Les hôtels sont pleins. Regardez l’aéroport d’Edimbourg! Les vols s’enchaînent à un rythme effréné. Dans quelques années, l’aéroport aura sensiblement grandi: toutes les grandes compagnies aériennes américaines et d’autres transporteurs sporadiques ces dernières années offrent aujourd’hui des vols quotidiens à destination d’Edimbourg: Qatar Airways, Emirates, Etihad Airways, etc. Nous accueillons également des visiteurs de ‘nouveaux’ pays, comme la Turquie et Singapour. L’île de Skye illustre aussi le succès de l’Ecosse. Encore à la traîne il y a quelques années, Skye doit aujourd’hui réguler son nombre de visiteurs.”

Forte croissance

Le nombre de visiteurs internationaux a progressé de près de 15% l’an dernier, tandis que les dépenses ont été majorées de près de 20%. John Thurso (photo), porte-parole de VisitScotland, attribue cette évolution à l’augmentation des fréquences de vols du monde entier et aux nouvelles tendances de voyage. Il mentionne également ce qu’il appelle ‘l’effet Outlander’. La série américano-britannique Outlander a conquis le monde et met parfaitement en avant les paysages d’Ecosse. Cela engendre une augmentation des chiffres, de l’ordre de plus de 40% de visiteurs supplémentaires par an pour certaines attractions.

Les pays visitant le plus l’Ecosse sont, dans l’ordre décroissant: les Etats-Unis, l’Allemagne, la France, le Canada, la Pologne, l’Australie, l’Italie et les Pays-Bas, qui concentrent ensemble 60% des visiteurs. La forte croissance du nombre de touristes chinois saute également aux yeux. Les Ecossais voient cette affluence d’un bon œil, car les Chinois dépensent en moyenne 400 livres sterling dans les tax free shops.

Le whisky devient l’attraction phare

C’était la première année qu’autant de distilleries exposaient leurs produits au salon de Glasgow. Ce n’est d’ailleurs pas étonnant que le whisky écossais soit devenu une attraction phare. Vingt pour cent des visiteurs étrangers déclarent que la visite d’une distillerie fait partie des raisons de leur séjour. Les Allemands évoquent même cette raison dans plus de 40% des cas. Glanant plus de 1,7 million de visiteurs en 2017, ce secteur enregistre une progression de près de 10% en deux ans. Les fans de whisky dépensent également de plus en plus en Ecosse. L’an dernier, les recettes s’élevaient à près de 55 millions de livres sterling. Ce sont alors surtout les nouvelles distilleries (qui ont poussé comme des champignons ces dernières années) qui montent au créneau et qui s’assurent que leur exploitation soit plus qu’un ‘magasin’, qu’elle offre aussi une valeur ajoutée pour le tourisme.

La ‘Route 66’ d’Ecosse fait des émules

En 2015, VisitScotland a lancé une première route touristique: la ‘North Coast 500’. Ce circuit spectaculaire de plus de 800 kilomètres le long de la côte méridionale écossaise est tellement inoubliable qu’il a directement reçu le surnom de ‘Scottish Route 66’. La suite ne pouvait donc pas se faire attendre.

La Belge Judy Mariens, depuis peu senior market manager chez VisitScotland pour l’Europe: “Nous avons préparé deux nouveaux circuits à travers les plus beaux paysages et les principales attractions d’Ecosse: la NorthEast250 et la SouthWest300.”

La première part d’Aberdeen et sillonne les régions de Deeside et Moray, mais traverse également le Speyside; le whisky n’est donc jamais bien loin! Ce circuit de 400 kilomètres permet de bien remplir une semaine pour une découverte panachée.

La WS300, qui s’étend sur environ 500 kilomètres, parcourt une région encore trop souvent délaissée par les touristes: Dumfries and Galloway. La majeure partie du parcours longe la peu connue, mais très photogénique côte sud-ouest de l’Ecosse.

‘The Year of Young People’

Depuis 2009, VisitScotland choisit à chaque fois un thème pour le salon. Ces dernières années, le public s’est rajeuni. Il était donc évident que 2018 serait l’année de la jeunesse. Le programme, proposant une multitude d’événements culturels et éducatifs, a également été imaginé par des jeunes. L’Ecosse cherche ainsi à se profiler comme une destination bien plus jeune et dynamique que les traditions et les jeux des Highlands aux yeux des visiteurs. Les thèmes pour les années à venir seront ‘Coasts and Waters’ et ‘Scotland’s Stories’.

 

Fernand Dacquin, senior reporter Travel Magazine

Comments