Analyses, Destinations

Cuba: rhum, cigares et salsa

Le 13 octobre 2019, 11 novices de Cuba se rassemblaient au nouveau comptoir de TUI à Brussels Airport, prêts à partir. Pour chacun des participants, ce voyage était leur première découverte de l’île caribéenne. Tout le monde a une opinion sur Cuba, et il était temps pour le groupe de se faire sa propre idée sur la destination. Tous à bord du vol TUI fly TB111 et en avant!

Par Jonas Vandenabeele, Staff Reporter

La Havane

TUI fly dessert Varadero depuis Bruxelles, et c’est là que le bus de l’agent local nous attend pour nous conduire directement à La Havane. La capitale de Cuba, riche de son ‘Vieux Havane et ses forts’ est un patrimoine mondial de l’UNESCO important, et les sites y sont protégés depuis 1982. Mais notre guide anglophone Delio ne résiste pas à une pointe d’humour: “Vous avez ici la Vieille Havane et la moins vieille Havane. La nouvelle Havane, ça n’existe pas.” TUI Tours offre également le circuit que nous avons réalisé avec un guide francophone ou néerlandophone. La Havane est une ville pleine de charme. On s’émerveille devant la superbe architecture coloniale dans le plus vieux quartier de la ville. En novembre, La Havane fêtait ses 500 ans, et les Cubains font preuve de créativité (ils sont bien obligés) pour marquer le coup. Dans les rues, les splendides oldtimers américains et leurs chromes scintillants datant d’avant les troubles diplomatiques, côtoient les charrettes et les chevaux, de même que les cars de tourisme importés de Chine. Le système communiste et l’embargo commercial avec les Etats-Unis influencent encore aujourd’hui la vie quotidienne des Cubains. Le tourisme est le bienvenu, une forme nécessaire de revenus. Notre hôtel à La Havane était le Memories Miramar, situé dans le quartier du même nom.

Nous visitons la superbe (mais parfois caduque) vieille ville, sans manquer l’incontournable visite du musée du rhum Havana Club. En fin de découverte, une dégustation est même offerte. Nous passons ensuite en car devant différents monuments iconiques, le musée de la révolution, le Capitole cubain, le parc John Lennon et la petite rue d’artistes ‘Callejon de Hamel’ en l’honneur de l’artiste afro-cubain Salvador.

Nous visitons la superbe (mais parfois caduque) vieille ville, sans manquer l’incontournable visite du musée du rhum Havana Club. En fin de découverte, une dégustation est même offerte. Nous passons ensuite en car devant différents monuments iconiques, le musée de la révolution, le Capitole cubain, le parc John Lennon et la petite rue d’artistes ‘Callejon de Hamel’ en l’honneur de l’artiste afro-cubain Salvador.

Direction l’ouest de Cuba

Quand on prend la direction de l’ouest depuis La Havane, on arrive dans un décor vert bordant des ‘autopistas’ pleines de nids de poule qu’il faudra souffrir – qu’on le veuille ou non – pour relier la prochaine destination. Mais la récompense est à la hauteur des cahots subis sur la route. Nous voilà dans la vallée de Viñales.

A Piñar del Rio, nous entrons dans la fabrique de Francisco Donatien où on confectionne un des produits phares de Cuba: le cigare. Toutes les marques sont fabriquées dans toutes les fabriques. Chaque marque de cigare ne dispose donc pas de sa propre fabrique. Les cigares sont ensuite redistribués partout sur l’île. Photos interdites, mais si vous parlez quelques mots d’espagnol, les ouvrières qui roulent les cigares se feront un plaisir de vous parler un peu de leur travail, qu’elles maîtrisent mieux que quiconque. De nouveau en route, nous faisons un arrêt photo à l’hôtel ‘Los Jazmines’ qui offre une vue imprenable sur les étendues des plateaux de Viñales, semés de Mogotes (collines calcaires) avant de nous arrêter au pied d’une grande fresque murale colorée dont on se demande si elle était vraiment bien nécessaire dans ce paysage unique.

 

Non loin de là, nous descendons dans une grotte creusée par l’eau et nous y découvrons de belles formations rocheuses en bateau.

Trinidad, Santa Clara et Varadero

Trinidad est le joyau colonial de l’époque où les Espagnols menaient la barre. Le temps semble s’y être arrêté, et on profite aujourd’hui d’une carte postale d’une ville coloniale d’il y a quelques siècles: le charme à l’état pur. Sur les escaliers bordant l’église, on profite de spectacles en soirée. L’entrée vous en coûtera un euro, et vous vous retrouverez dans le lieu idéal pour vous détendre dans des températures clémentes et les piliers de la vie à Cuba: le rhum (en cocktail ou non), les cigares et la salsa.

A Trinidad, nous avons séjourné en casa particular (sorte de B&B privé). Vivre parmi les locaux est une expérience en soi. Les chambres sont propres et en ordre, mais pas vraiment modernes.

 

Parque El Cubano

A Trinidad, il faut se lever tôt pour partir en randonnée au Parque El Cubano, dans une fraîcheur matinale toute relative, et atteindre la cascade où vous pouvez vous baigner dans une eau rafraîchissante. La route qui y mène croise le cours d’eau à plusieurs reprises en saison des pluies, prévoyez donc des chaussures adaptées.

Le jour suivant, nous prenons la direction de Santa Clara. Un lieu capital pour la révolution. C’est ici que tout a commencé. Ernesto ‘Che’ Guevara et ses combattants ont rejoint Santa Clara pour y attaquer un train de transport d’armes en décembre 1958, une opération couronnée de succès. Un peu plus tard, le régime de Batista tombait. Le Che est et reste un héros à Santa Clara et à Cuba. On y trouve par ailleurs le mausolée du docteur et révolutionnaire argentin.

En quittant Santa Clara, nous avons fait quelques arrêts dans le ‘Valle de Los Ingenios’. Cette étendue verte était durant la période de l’esclavage le principal lieu de production de l’or blanc et de la canne à sucre.

Notre voyage se terminait sur la presqu’île de Varadero, la principale région touristique de Cuba, où on trouve tous les grands resorts. Le lieu idéal pour un peu de relaxation après un circuit bien chargé. Le Melia Marina Varadero est un établissement correct, mais on trouvera un meilleur rapport qualité-prix dans d’autres hôtels pour des séjours d’une semaine. Pour vivre Cuba, il faut toutefois y voyager, au sens noble du terme.

 

Melia Marina Varadero

Réactions

Elke de Greef (TUI Tours): “Parmi les TUI Tours, Cuba s’est bien porté cette année. D’autres circuits s’y ajouteront l’année prochaine, dont une série de circuits francophones. Nous recevons des retours très positifs. L’année prochaine, un package d’excursions optionnel sera ajouté, reprenant une balade en oldtimer à La Havane et l’excursion au Parque El Cubano. Des visites à ne pas manquer. J’avais entendu beaucoup de choses sur Cuba, et j’ai été agréablement surprise. C’est un pays magnifique, surtout à l’intérieur des terres. C’était aussi une expérience nouvelle pour moi. Le séjour en casas particulares est pour moi une valeur ajoutée. On voit comment les gens vivent, où ils mangent, où ils habitent. Difficile de faire plus authentique, je le conseille à tout le monde. Au fil de ce séjour, on apprend à mieux connaître et la culture et la nature du pays. Laissez vous emporter par l’histoire de Cuba, l’impression n’en sera que plus forte.”

Rosaria Allievo (TUI Uccle): “C’était ma première fois à Cuba et j’ai vraiment aimé. Que ce soit au niveau des paysages, des visites ou de la plage. J’avais une appréhension parce que je ne connaissais pas la destination. Je maintenant sais comment la vendre aux clients. Ce n’est pas une destination pour tout le monde, mais un rêve pour ceux qui veulent vivre Cuba, et découvrir. Le repas chez l’artisan potier était le meilleur moment pour moi. C’était un repas comme avec la famille. A Cuba, il est possible de tout combiner. On peut découvrir, visiter, mais aussi profiter des infrastructures hôtelières et de la plage. Un vrai voyage authentique.”

Alexandre Maurisset (TUI Waterloo): “On a visité pas mal d’endroits différents, c’était un voyage d’étude très intéressant. J’ai bien aimé l’ambiance à Trinidad et le repas en finca, chose uniquement réalisable en petit groupe. Les Cubains sont très décontractés, ils vivent le soir. Malgré une vie pas toujours facile, ils restent optimistes. C’est une

John Lennon Park

destination qu’on ne peut pas vendre à tous les clients. Cuba est assez particulière. Il est important de bien préparer ses clients avant le départ. A conseiller à des gens qui ont déjà pas mal voyagé et qui sont à la recherche d’une expérience authentique. Nous étions en basse saison, il n’y avait donc pas trop de monde pour visiter. Le système (politique) à Cuba va encore évoluer, pour vivre la destination dans l’état, il ne faut donc plus attendre trop longtemps.”

 

Qui, quoi, où?

Accompagnatrice: Elke de Greef, TUI Tours.
Période: du 13 au 21 octobre 2019.
Hôtels de résidence: Memories Miramar Havana, Casa Particular Trinidad, Hotel E Barcelona Los Remedios, Melia Marina Varadero.
Participants: Eliane Ots (TUI Halle), Alana Georgissen (TUI Antwerpen), Ann-Sophie Teerlynck (TUI Kortrijk), Liesbeth Bierebeeck (TUI Lier), Evy Lacoere (TUI Gent), Bert De Hertogh (TUI Beveren), Rosaria Allievo (TUI Uccle), Alexandre Maurisset (TUI Waterloo), Pascale Losson (TUI Retail).
Compagnie aérienne: TUI fly.

Retrouvez toutes les photos de ce voyage ici.

 

 

 

Chan Chan in Trinidad

 

 

 

Comments