Analyses

Croisière ‘au vert’ à bord de l’AIDAnova

La semaine dernière, AIDA Cruises avait invité ses partenaires européens pour une mini-croisière dans les îles Canaries à bord de l’AIDAnova. Le dernier fleuron de l’armateur allemand est le tout premier navire de croisière au monde à fonctionner au gaz naturel liquéfié dans les ports et en mer. AIDA élimine ainsi presque toute émission d’oxyde de souffre et réduit sensiblement ses émissions d’oxyde d’azote et de CO2. D’après Felix Eichhorn (), l’armateur montre grâce à ce prototype la voie vers un avenir plus vert pour les croisières.

Par Patrick Parez (Senior Cruise Editor)

L’AIDAnova compte 2.626 cabines, de la cabine une personne à la suite penthouse, ces dernières étant réparties sur deux niveaux. A bord, les clients trouveront 17 restaurants et 23 bars. Le restaurant de poisson Ocean’s et le Steakhouse Churrascaria font figure de nouveautés. L’offre de spécialités asiatiques s’est également étendue, tandis qu’un nouveau restaurant buffet a été ajouté, le Yachtclub. Autre nouveauté, le Time Machine Restaurant, qui emmène ses clients dans un monde magique et surprenant pendant un dîner trois services au cours duquel ils assisteront à des petites pièces de théâtre, des projections vidéo et des effets de sons et lumières.

Comme à bord de l’AIDAprima et de l’AIDAperla, les passagers peuvent se défouler au Four Elements, qui comprend des parcours de cordes et des toboggans aquatiques, et au Beach Club, qui sert de solarium en journée et se transforme en discothèque en soirée. Les amoureux du wellness trouveront à bord de l’AIDAnova un concept Green Spa, un fitness et une école de sport extérieure d’une superficie totale de 3.500 m².

AIDA Cruises a accueilli près de 1,4 million de clients l’année dernière. Sa flotte compte actuellement 27.000 lits. Deux navires-jumeaux de l’AIDAnova les rejoindront en 2021 et 2023. En outre, l’armateur allemand mettra l’AIDAmira à l’eau fin de cette année. L’ancien Costa neoRiviera (ex-Mistral) sera quant à lui complètement transformé pendant plusieurs semaines à l’automne. Ce navire rejoindra l’AIDA Selection et proposera des routes spéciales desservant de plus petits ports à l’instar de l’AIDAaura, l’AIDAcara et l’AIDAvita.

Tout en élargissant sa flotte, AIDA Cruises regarde ces dernières années de plus en plus au-delà des frontières des régions germanophones (Allemagne, Suisse et Autriche). L’interporting à Rotterdam avec l’AIDAprima et l’AIDAperla était un premier pas dans cette direction. L’armateur entend désormais conclure des partenariats avec des tour-opérateurs au Benelux, un des grands défis de Massimo Tedesco, le nouveau commercial de Costa et AIDA au Belux.

En Belgique, TUI propose AIDA sous forme de vacances à forfait. Katleen Van Lombeek, product manager Cruises: “Cet été, nous proposons des croisières en Méditerranée à bord de l’AIDAnova au départ de Palma de Majorque, vols TUI fly inclus. Pour l’hiver 2019-2020, nous proposons les îles Canaries avec un embarquement le samedi à Gran Canaria, destination que TUI fly dessert quotidiennement. Nous vendons également l’AIDAprima au départ de Dubaï en hiver avec Emirates. Un produit qui a eu beaucoup de succès cet hiver.

AIDA est un chouette produit pour les clients maîtrisant l’allemand. Moi, ça ne m’a pas dérangée, car il y a très peu d’annonces. Le navire compte de nombreuses infrastructures et tous les espaces diffèrent les uns des autres. Le navire n’a pas l’air d’être traversé par une longue ligne droite. Il intègre un chouette fitness avec un grand sauna. J’ai même été agréablement surprise par les buffets. Chaque restaurant buffet dégage une ambiance différente. Les Belges préfèrent manger à la carte; pendant une croisière, ils mangent environ une fois par semaine dans un restaurant de spécialités. Je crois qu’on a tendance à passer plus souvent dans ces restaurants chez AIDA. Il y a aussi pas mal d’infrastructures pour les jeunes. Je conseillerais donc l’AIDAnova aux familles avec enfants. En revanche, les espaces extérieurs sont plutôt limités.”

Les participants belges n’ont pas trouvé très clair le contenu du forfait boissons et des différentes formules restaurants. Une sélection de boissons est comprise dans les restaurants buffets, tandis que dans les restaurants de spécialités, les clients doivent payer pour leurs boissons. Dans les restaurants à la carte et les bars snacks, les plats et les boissons sont tous à payer. AIDA propose des forfaits boissons pour les enfants (7 euros par jour), les adolescents (9,90 euros par jour), un forfait light (9,90 euros) pour les boissons sans alcool, un forfait confort (19,90 euros) qui comprend aussi les vins et bières et un forfait complet comprenant toutes les boissons. Cette formule n’a pas de prix fixe. Les clients mettent de l’argent sur leur carte de bord et bénéficient de 10 à 15% de réduction sur leurs consommations selon le montant. Si vous chargez 350 euros, par exemple, vous pourrez dépenser 400 euros en boissons.

Pendant l’hiver, l’AIDAnova naviguera au large des îles Canaries et de Madère. Le programme comprend Gran Canaria et ses paysages volcaniques, Tenerife, Lanzarote et Fuerteventura ainsi que l’archipel de Madère. Les clients peuvent embarquer le mercredi à Tenerife ou le samedi à Gran Canaria. D’avril à octobre, l’AIDAnova relie des destinations méditerranéennes comme Majorque, Barcelone, Rome, Florence et Marseille. Embarquement le vendredi à Barcelone ou le samedi à Palma de Majorque.

Comments