Destinations

Corse – L’île de toutes les beautés

Mi-avril, Brussels South Charleroi Airport, en collaboration avec Air Corsica, Corsica Travel et l’Agence de Tourisme de Corse, conviait la presse belge à découvrir, durant trois jours, quelques-uns de plus beaux sites de Corse. L’occasion de s’immerger au cœur de la culture et de l’histoire mouvementée de l’île de Beauté.

Il ne faut qu’une heure quarante pour rallier l’aéroport de Charleroi à celui d’Ajaccio, juste le temps de savourer un petit rafraîchissement servi à bord du vol d’Air Corsica. Capitale régionale de la Corse, Ajaccio est la cité impériale, celle qui a vu naître Napoléon Bonaparte, dont on célèbre le souvenir un peu partout dans la ville. Sa maison natale est aujourd’hui un musée, incontournable. Il retrace l’enfance de ‘l’Aigle’, mais aussi la vie de sa famille. L’autre must, c’est le Palais Fesch et son impressionnante collection de peintures, dont de nombreux primitifs italiens. Malgré son apparente modernité, la ville a su préserver tout le charme de son passé historique avec sa citadelle génoise, sa cathédrale, son marché coloré, son vieux port de pêche et ses ruelles animées. Qu’il est agréable de flâner le long de son front de mer ponctué de palmiers et de s’attarder sur une de ses plages. Au nord de la ville, la route des Sanguinaires mène tout droit à l’archipel du même nom et à sa pointe de la Parata. Surmontée d’une tour génoise, la pointe et ses quatre îles offrent l’une des plus belles cartes postales de l’île.

Le golfe de Valinco et Sartène

Les routes sinueuses en direction du Sud débouchent sur le Golfe de Valinco, réputé pour ses plages paradisiaques. De la charmante cité portuaire de Propriano, il est possible de réaliser de petites croisières (avec repas de spécialités du terroir à bord) vers les nombreuses criques et calanques morcelant cette côte sauvage. Certaines permettent de visiter le village de Campomoro réputé pour son insolite tour génoise fortifiée. D’en haut, la vue embrasse toute la beauté du maquis.

En poursuivant vers le Sud, nichée à flanc de montagne, la ville de Sartène se profile tel un bastion imprenable campé sur son éperon rocheux. Fortifiée au XVIe siècle par les Génois, elle s’articule depuis la Piazza Porta ou place de la Libération. Le quartier Santa Anna a conservé tout son caractère médiéval et certaines traditions, dont l’impressionnante procession du Catenacciu. Chaque Vendredi Saint, un pénitent anonyme, pieds nus et cagoulé, chaînes aux chevilles et portant une croix de 34 kilos, traverse la ville afin de commémorer la montée du Christ au Calvaire. Mais pour appréhender l’âme corse, rien de tel qu’un concert de polyphonies sacrées et de chants traditionnels donné par l’enfant du pays, Jean-Paul Poletti et son Chœur de Sartène.

Bonifacio, cité du vertige

En bordure de la route de Bonifacio, un curieux lion de pierre, œuvre de la nature, marque le site de Roccapina. En contre-bas, la mer vient lécher de superbes plages de sable fin. A la pointe sud de l’île, Bonifacio reste la citadelle génoise la plus impressionnante et la plus visitée de Corse. La ville haute, ses fortifications, son cimetière marin et ses maisons en équilibre sur de fragiles falaises crayeuses s’élèvent à plus de 70 mètres au-dessus de la mer. On y accède à pied par le col Saint-Roch ou en petit train touristique. A ses pieds, la marina se vit au rythme des nombreuses terrasses animées et du va-et-vient des bateaux de pêche ou de plaisance. Les amateurs de golf apprécieront le Golf de Sperone et son 18 trous accessible à tous offrant des vues à couper le souffle sur la mer et les falaises.

Sur la route de Bastia, le Domaine Mavela produit un des meilleurs whiskies du monde: son P&M Single Malt sept ans fut classé cinquième par Jim Murray en 2014. La distillerie propose également de nombreuses liqueurs et spiritueux dont le fameux Cap Corse L.N. MATTEI. Belle facilité: il est possible de repartir vers la Belgique par l’aéroport de Bastia et ainsi découvrir une autre ville bourrée de charme, résolument tournée vers la mer et oscillant entre Terra Vecchia (son vieux port et ses ruelles animées) et Terra Nova (autour de sa citadelle génoise).

Bonifacio et ses falaises de calcaire.

Air Corsica

Depuis 2017, Brussels South Charleroi Airport accueille durant la saison touristique les vols d’Air Corsica vers Ajaccio et Bastia. Cet été, des vols supplémentaires vers l’aéroport corse de Calvi seront mis en place en juillet et août. “Selon la saison, nous adaptons le nombre de liaisons vers la Corse jusqu’à obtenir des vols quasi quotidiens en été. L’année prochaine, Air Corsica reliera Charleroi à la Corse toute l’année. Dans le cadre de ce développement, Corsica Travel, spécialiste de la destination, est un partenaire précieux et essentiel”, nous confiait Vincent Grassa, porte-parole de BSCA. A noter encore que BSCA se dotera cet été d’un troisième étage afin d’agrandir sa zone commerciale et son offre Horeca.

L’équipe de BSCA et celle de Corsica Travel.

Comments