Newsflash

Coronavirus: update Italie, hôtellerie & croisières

Plose, Tyrol du Sud. © Travel Magazine

Le verrouillage absolu de l’ensemble du territoire italien, annoncé hier soir, crée une situation jamais vue pour les clients qui ont réservé un voyage en Italie. Comme l’a indiqué hier soir Pierre Fivet, vice-président de l’ABTO,  sur diverses chaînes de radio et de télévision, le client qui a réservé par l’intermédiaire d’une agence de voyages ou d’un voyagiste se verra proposer une alternative qui sera examinée et évaluée au cas par cas. Comme toujours, toute personne qui a réservé via une plateforme de réservation ou en direct dépend de la bonne volonté de l’hôtelier en question ou des compagnies aériennes. Entre-temps, l’UPAV et la VVR (UCMet UNIZO) et le groupe des 10 (cabinet Muylle et cabinet De Croo) ont accéléré les choses en matière de chômage technique, de reports des paiements, de cotisations patronales, de TVA, etc. Ils continueront à communiquer à ce sujet aujourd’hui.

En ce qui concerne l’industrie hôtelière, le chômage technique pour les personnes ayant le statut d’ouvrier est d’application, mais ce n’est pas encore un problème pour les personnes ayant le statut d’employé. Par ailleurs, l’industrie hôtelière bruxelloise attend avec inquiétude la décision de ce soir ou demain matin au plus tard quant au maintient du Seafood Expo Global, qui devrait normalement se dérouler au Heysel du 21 au 23 avril, et qui représente plus de 15% du chiffre d’affaires annuel total de l’hôtellerie bruxelloise et belge.

En ce qui concerne Alitalia, la ligne Bruxelles-Rome sera maintenue, seule les lignes vers Milan (Linate et Malpensa) étant supprimées en raison du décret italien n’autorisant que les vols intérieurs. Brussels Airlines a également annoncé ce matin qu’elle annulerait tous les vols à destination de l’Italie du Nord aujourd’hui et demain. Seul le vol vers Rome sera maintenu aujourd’hui.

Update 15:00:
Ryanair a supprimé tous ses vols vers l’Italie entre le 14 mars et le 8 avril. Ryanair dessert 19 destinations en direct au départ de CRL et cinq destinations au départ de Bruxelles.

Selon l’ABTO Travel Trend Report (ATTR), 8,94 % des 20,338 millions de voyageurs belges (pax de plus de 2 ans, séjour d’un nuitée minimum) auront visité l’Italie en 2019. Cela fait de l’Italie la quatrième destination de vacances des Belges après la France, la Belgique et l’Espagne. En mars 2019, les vacanciers belges représentaient  2,14% du total des séjours en l’Italie pour toute l’année.

Dans un communiqué de presse publié ce 10 mars, la province du Tyrol du Sud annonçait que la saison touristique hivernale se terminera tôt. Toutes les activités seront suspendues le 11 mars et reprendront (au plus tôt) le 3 avril. “La santé des hôtes, des travailleurs et des citoyens est une priorité”, annoncent les autorités.

Le secteur croisiériste ne reste pas immobile

Annuler gratuitement jusqu’à 48h avant le départ

Les compagnies de croisière sortent l’artillerie lourde pour tenter de convaincre les vacanciers de réserver des croisières. Après un premier assouplissement du régime d’annulation, les armateurs lancent une nouvelle offensive cette semaine. Tant Norwegian Cruise Line Holdings (Norwegian Cruise Line, Oceania Cruises et Regent Seven Seas) que Royal Caribbean Cruises (Azamara, Celebrity Cruises, Royal Caribbean International et Silversea Cruises) offrent la possibilité d’annuler les réservations existantes et les nouvelles réservations jusqu’à 48 heures avant le départ. Les clients se verront alors remboursés à 100% pour leur croisière sous la forme d’un certificat de croisière pour un voyage à une date ultérieure. Le programme Cruise with Confidence des armateurs du groupe Royal Caribbean s’applique aux départs jusqu’au 31 juillet 2020 inclus. Les clients peuvent utiliser leur futur crédit de croisière pour un départ ultérieur jusqu’en décembre 2021. Les programmes Peace of Mind de NCL, Traveler’s Assurance d’Oceania et Regent Reassurance prolongent même la période de départ jusqu’au 31 décembre 2022.

On s’attend à ce que les autres compagnies maritimes adaptent également leur politique d’annulation. MSC Cruises USA, avec son programme Cruise Assurance, offre aux voyageurs nord-américains la possibilité d’annuler leurs réservations jusqu’à la fin juillet dans un délai de 48 heures. Le crédit pour une croisière ultérieure sera alors valable pour des départs jusqu’au 31 décembre 2021.

© Travel Magazine

Comments