Newsflash

Coronavirus – Updates

Mardi 24 mars 2020


United Airlines: restez à jour!

Les passagers et les professionnels du voyage peuvent suivre toutes les mises à jour de United Airlines concernant le coronavirus via leur plateforme dédiée (United Jetstream) accessible via jetstream.united.com – cette initiative a été mise en place pour fournir une information aussi précise et actuelle que possible.

Lundi 23 mars 2020


Corendon annule tous ses voyages jusqu’au 1er juin

Corendon a décidé aujourd’hui d’annuler toutes ses vacances avec départ jusqu’au 1er juin 2020. Cette décision est le résultat de l’avis actuel des gouvernements belge et néerlandais, qui déconseillent tous les voyages non nécessaires à l’étranger. En outre, des mesures de grande envergure ont été prises dans presque toutes les destinations de vacances pour limiter la propagation du coronavirus. Les clients concernés ont été informés de cette décision par courrier électronique aujourd’hui. Cette mesure concerne environ 80.000 séjours en plus des plus de 40.000 qui ont déjà été annulées précédemment.

Vendredi 20 mars 2020


Le système des bons à valoir est approuvé!

La ministre du travail Nathalie Muylle a annoncé des mesures pour le secteur des voyages et des événements lors de la conférence de presse du gouvernement fédéral. Toute personne qui a réservé et payé un voyage à forfait jusqu’au 6 avril a droit à un bon à valoir pour le coût total du voyage. Le bon est valable pendant au moins un an. Plusieurs réactions montrent que le secteur des voyages considère cette mesure comme un tour de force des associations professionnelles VVR, UPAV, FBAA et ABTO, sous l’impulsion desquelles le système de bons a été rendu possible. Malgré la crise persistante, l’industrie du voyage – pour la première fois depuis l’apparition du coronavirus – pousse un soupir de soulagement. En ce qui concerne le secteur des événements, les billets achetés sont automatiquement transférés si les événements ou, par exemple, les concerts sont reportés. Les personnes qui ne peuvent pas se rendre à la nouvelle date pour diverses raisons se verront rembourser leur argent. Même si l’événement n’a pas lieu, le consommateur sera remboursé.

TUI annule tous les départs en avion jusqu’au 30 avril inclus

 Afin d’apporter plus de clarté à ses clients, TUI a décidé d’annuler tous les voyages en avion jusqu’au 30 avril 2020 inclus. D’autre part, plusieurs destinations de vacances nous communiquent que certains hôtels n’ouvriront pas actuellement ou ouvriront plus tard dans la saison. Un bon de valeur sera donné au client suite à l’annulation d’un voyage à forfait ou d’un billet d’avion.

Les conditions assouplies de la garantie d’échange pour les voyages à forfait restent en vigueur jusqu’au 31 mai. Concrètement, cela signifie que le voyageur peut modifier une fois ses vacances sans frais, jusqu’à la veille du départ. Vous trouverez des informations détaillées dans la rubrique de questions-réponses sur le site du tour-opérateur: https://www.tui.be/fr/coronavirus. 

Tous les clients TUI rapatriés au plus tard dimanche

Les opérations mises en place par TUI pour ramener les vacanciers belges au pays se passent sans problème. Pour certaines destinations, les vacanciers à forfait sont déjà tous rentrés. Pour d’autres, les derniers vols sont programmés. Le tour-opérateur aura ramené, au plus tard dimanche, tous les vacanciers à forfait en Belgique.

Le secteur des voyages organisés appelle à soutenir le système de bons à valoir

Le secteur du voyage organisé est heureux d’apprendre que la ministre Muylle soutient le système des bons à valoir comme moyen alternatif de remboursement en cas d’annulation de vacances à forfait en raison du coronavirus. Nous appelons à ce que la Commission européenne, les associations de consommateurs et le Gouvernement belge soutiennent cette mesure afin d’assurer une protection maximale des consommateurs en cette période de crise.

En plus de la souffrance humaine que le coronavirus cause, le secteur du tourisme n’a jamais rencontré une crise économique d’une telle ampleur. Sans ce système de vouchers le secteur du voyage organisé ne peut plus survivre longtemps.

Dans les circonstances actuelles d’annulations massives des contrats de voyages à forfait, trop peu de liquidités sont disponibles pour rembourser les voyageurs. Si nos sociétés étaient obligées de rembourser en cash, l’entièreté du secteur (agences de voyages, tour-opérateurs et assurances en garantie) serait immédiatement en faillite.

Les voyageurs annulent leurs voyages réservés et déjà payés à une vitesse et en un nombre sans précédent. Et ceci pas simplement pour les semaines qui suivent, mais également pour le restant de l’année. Parallèlement, plus aucune nouvelle réservation n’est enregistrée. D’autre part, les sociétés ont déjà payé leurs fournisseurs étrangers et les compagnies aériennes, mais ne reçoivent pas de remboursements suite aux annulations actuelles.

Nous demandons à l’Europe, aux gouvernements et aux associations de consommateurs de faire preuve de compréhension et de lucidité car si les organisateurs de voyages faisaient faillite en masse, les assurances garantie et donc l’ensemble du système de garantie financière feraient également faillite. Dans ce cas, le consommateur ne bénéficierait plus d’aucune protection. L’annulation du voyage mettra notamment fin à l’obligation contractuelle et, en cas de faillite, le remboursement en espèces du prix du voyage ne sera plus assuré.

Avec le système des bons à valoir, par contre, le voyageur conserve ses droits parce que le voyage est, pour ainsi dire, reporté. Il pourra réserver à nouveau son voyage plus tard et reste assuré par les fonds de garantie en cas d’insolvabilité grâce au bon à valoir.

Le consommateur est bien mieux protégé avec la survie du secteur du voyage organisé et l’utilisation de ces vouchers.

Le secteur du voyage organisé compte sur le soutien du gouvernement pour introduire cette mesure essentielle et donner ainsi une chance au secteur de subsister. Soutenez le système de bons à valoir afin que les consommateurs ne soient pas laissés pour compte.

Jeudi 19 mars 2020


Etat des lieux armateurs CLIA

Maintenant que nous devons régulièrement faire face à de nouvelles restrictions dans notre vie quotidienne, la Cruise Lines International Association (CLIA) peut dire avec fierté que la communauté de croisières travaille de concert pour faire face à un sérieux défi. Paul Nuyens, manager de la CLIA: “Tout le monde travaille 24 heures sur 24 pour respecter les nouvelles restrictions et s’engage à tenir les clients au courant des dernières informations, même si les développements sont en constante évolution. Nos clients devraient être rassurés que notre industrie reste concentrée sur leur sécurité, leur santé et leur bien-être. L’industrie des croisières est une communauté solide et soudée avec des professionnels passionnés. Grâce à une collaboration continue, nous sommes capables de relever des défis et continuerons de travailler ensemble pour surmonter ce défi exceptionnel également.”

Pour les déclarations et les Questions Fréquentes les plus récentes sur le Covid-19, voir cruiseexperts.org. Les liens ci-dessous fournissent les dernières mises à jour de toutes les compagnies de croisière CLIA dans le monde et en Europe.

Emirates annule tous ses vols entre Bruxelles et Dubaï

En raison de la crise du coronavirus, Emirates va bientôt suspendre ses vols entre Bruxelles et Dubaï. Les deux vols quotidiens concernés sont l’EK184/EK183 et l’EK182/EK181. Ceux-ci seront suspendus du 26 mars au 30 juin 2020.

THAI annule ses vols entre Bruxelles et Bangkok

THAI International Airways suspend temporairement ses vols entre Bruxelles et Bangkok et vice versa du 3 avril au 30 avril 2020. THAI assurera la liaison jusqu’au 2 avril (dernier vol) afin de ramener tous les passagers bloqués. Les opérations devraient reprendre le 1er mai.

MSC: arrêt des opérations de la flotte jusqu’au 30 avril

MSC Croisières a confirmé aujourd’hui l’interruption de tous les embarquements à l’échelle de la flotte jusqu’au 30 avril. Les navires actuellement en mer achèveront leur itinéraire actuel pour ramener les passagers à leurs ports de débarquement, puis arrêteront également leur activité. La décision prise la semaine dernière par MSC Croisières d’arrêter toutes ses opérations à l’échelle de la flotte pour une période d’au moins 45 jours vise à refléter et à soutenir davantage l’efficacité de ces mesures. MSC Croisières offre aux clients touchés par cette mesure extraordinaire la possibilité de réserver une nouvelle croisière jusqu’à la fin de l’année 2021. La totalité de l’argent versé sera déduit du montant de la nouvelle réservation et sera accompagné d’un crédit de bord supplémentaire. A l’heure actuelle, la reprise des nouvelles croisières est prévue à partir du 30 avril inclus.

Lufthansa Group prolonge les délais de nouvelles réservationbs et offre 50 euros de réduction

En raison des circonstances exceptionnelles, le Lufthansa Group – Lufthansa, SWISS, Austrian Airlines, Brussels Airlines et Air Dolomiti – a décidé que:

  • Les billets peuvent être modifiés jusqu’au 31 août et vers une nouvelle destination,
  • Une réduction de 50 euros sera accordée pour chaque réservation (les frais de modifications resteront évidemment à zéro),
  • La modification est aussi rendue possible en contactant le service client après la date de voyage initialement prévue,
  • Les modifications sont possible aussi bien via le service client qu’en agence de voyages; ainsi que sur les sites web des compagnies comme swiss.com et austrian.com (en construction).

Cet assouplissement supplémentaire fait suite à l’annonce initiale du 13 mars, dans laquelle les passagers se voyaient accorder plus de temps pour re-réserver les vols annulés et existants, éventuellement à une date ultérieure. La valeur du billet restera la même et les passagers pourront voyager jusqu’au 31 décembre 2020. Toutefois, les modifications peuvent désormais être apportées d’ici le 31 août au lieu du 1er juin 2020. Si le nouveau vol est plus cher (même après l’application de la réduction de 50 euros) en raison du choix d’une nouvelle destination, d’une nouvelle classe de voyage, etc., alors la différence sera facturée au client.

Quid des remboursements des compagnies aériennes?

Les associations professionnelles se battent en ce moment pour trouver des solutions au niveau des compagnies aériennes. L’Union Européenne s’est exprimée ce matin par rapport aux demandes de ces dernières. Didier Reynders, Commissaire Européen responsable du droit des consommateurs s’est adressé ce jour aux médias mentionnant que les compagnies aériennes devaient rembourser les billets pour vols annulés. Il a été assez flou dans son intervention par rapport aux voyages à forfait qui eux, sont gérés par l’arrêté ministériel sorti hier. Mais le mot d’ordre reste le même que ce qui a été annoncé hier concernant les bons à valoir. Il est évident que le remboursement de tous les vols annulés n’est pas tenable pour le secteur aérien. La VVR et l’UPAV tentent de discuter avec les partenaires aériens pour trouver des solutions qui permettraient à ce secteur  de pouvoir se relever lui aussi. Plus d’informations sur les décisions au niveau européen suivront.

Brussels Airlines ramène chez eux plus de 9.500 Belges depuis 14 pays

En raison de la crise mondiale du coronavirus et de la demande des autorités belges de voir tous les Belges en vacances rentrer en Belgique, Brussels Airlines ramène plus de 9.500 compatriotes au pays sur 56 vols de rapatriement. Brussels Airlines a annoncé hier qu’elle suspendait temporairement tous ses vols réguliers entre le 21 mars et le 19 avril en raison de la crise du coronavirus. Jusqu’à vendredi, la compagnie aérienne continuera à assurer une petite partie de son offre de vols afin de ramener des compatriotes et les équipages au pays. De plus, dans les jours qui suivent, la compagnie gardera des avions prêts à rapatrier les Belges actuellement à l’étranger, en coopération avec le ministère des Affaires étrangères. Les quatre premiers vols, depuis Agadir et Marrakech au Maroc, ont atterri hier avec chacun 180 passagers à bord. Actuellement, 56 vols de rapatriement sont prévus pour amener à Bruxelles plus de 9.500 Belges depuis 14 pays, dont la Gambie, le Maroc, l’Espagne et le Portugal. Au fur et à mesure de l’évolution de la situation, Brussels Airlines restera disponible pour opérer d’autres vols de rapatriement à la demande des autorités.

Communication de la VAB

Bruno Vanhecke (VAB): “Suite à la suspension temporaire de la législation sur les voyages à forfait, la VAB souhaite déplacer de façon exceptionnelle la date de début de l’assistance voyage temporaire et de l’assurance annulation temporaire des clients qui ont reçu un voucher dans le cadre de cette modification de la loi suite au coronavirus pour un voyage entre le 1er mars et le 31 mai 2020. Ceci, pour autant que les clients réservent un nouveau voyage avec ce voucher durant sa période de validité.”

Conditions

  • Les consommateurs qui ont déjà reçu un remboursement dans le cadre de la loi voyages ne sont pas concernés par ces mesures.
  • Aucun remboursement ne sera effectué si le client réserve un voyage moins cher ou d’une durée moindre. Les surplus seront facturés.
  • Prouvez l’existence du voucher avant de modifier la police.
  • Aucune déclaration de dommage ne peut avoir été indiquée dans le cadre du contrat initial.
  • Pour la Flandre, les agents de voyages peuvent contacter Luc De Backeret Bruno Van Hecke. Patrick Verhulle est en charge de Bruxelles et de la Wallonie.
  • VAB vous accompagnera pour mener ces modifications à bien et pour répondre à toutes vos questions sur le sujet.

La Tunisie fait face au Covid-19

Face à la propagation du Covid-19, la Tunisie prend également des mesures impactant le secteur du tourisme. Les autorités tunisiennes ont en effet ajouté plusieurs pays européens émetteurs de touristes sur la liste des pays à risques de niveau 3 sur 4 (France, Espagne et Allemagne, Suisse, UK, Suède, Norvège, Belgique, Danemark, Autriche…etc.) et ce, en plus de l’Italie qui figure déjà sur la liste des pays à risques de niveau 4. Tous les voyageurs arrivant en Tunisie depuis ces pays doivent désormais se mettre en auto-isolation pendant une période de 14 jours. Les frontières maritimes sont également fermées depuis le 14 mars et le resteront au moins jusqu’au 4 avril prochain. En ce qui concerne l’aérien, un nombre très réduit de vols demeure opérationnel pour répondre à des demandes de rapatriements. Tunisair annule a ainsi annulé ce mercredi 18 mars tous ses vols commerciaux et va rapatrier  tous les Belges et les  non-résidents qui sont encore en Tunisie. TUI fait quant à lui partir plusieurs avions en Tunisie pour rapatrier ses voyageurs. Cela signifie que les clients peuvent revenir sur un vol différent de celui initialement prévu. TUI a pris contact avec tous ses clients présents en Tunisie.

Hurtigruten maintient tous ses navires à quai

Hurtigruten a interrompu tous ses départs. L’armateur avait déjà annulé tous ses départs pour les croisières d’expédition jusqu’au 28 avril. Désormais, le service côtier entre Bergen et Kirkenes est également suspendu jusqu’au 19 avril. En coopération avec le gouvernement norvégien, deux navires resteront en service avec un plan de navigation intérieure adapté. Selon le ceo Daniel Skjeldam, il s’agit d’une mesure nécessaire pour garantir l’approvisionnement élémentaire des petites communautés le long de la côte norvégienne. Selon le dirigeant, ce fut une décision difficile et un moment émouvant pour l’équipe. “Néanmoins, je suis convaincu que c’est la seule décision responsable dans cette crise extraordinaire à laquelle le monde est confronté aujourd’hui.”

Mercredi 18 mars 2020


INDABA 2020 annulé

Mmamoloko Kubayi-Ngubane (ministre du Tourisme d’Afrique du Sud) a décidé d’annuler le salon professionnel INDABA 2020. “Cette décision est une grande déception pour beaucoup, mais en ces temps difficiles, nous devons prendre nos responsabilités et veiller à la santé de chacun,” expliquait Sisa Ntshona (CEO South African Tourism). Vous pouvez visiter le site web www.southafrica.net pour plus d’informations et des mises à jour sur la situation en Afrique du Sud.

Tenerife: service d’information

L’Office de tourisme de Tenerife lance un service d’information pour les touristes séjournant sur l’île. Vous pouvez le consulter pour toute information concernant un départ de l’île de Tenerife. Ce service est joignable par téléphone au (0034)922 255433 / (0034) 922 392037 et (0034) 922386000,  par e-mail ou via l’assistant virtuel Goio.

SNCB International: contact

L’équipe B2B de SNCB International reste joignable par téléphone et par e-mail.

MSC Croisières: transformer un bateau en navire-hôpital

©MSC Croisières

En Italie, le groupe MSC Croisières a récemment proposé, via sa filiale Grandi Navi Veloci (GNV), la mise à disposition d’un ferry qui pourrait être transformé en navire-hôpital. Cette proposition est une des solutions proposées pour faire face à une éventuelle pénurie de lits causée par la pandémie de Covid-19. Trois navires GNV ont été mis en avant pour ce projet: le Supreme et le Superba (567 cabines chacun), ainsi que le Splendid (473 cabines). L’armateur de croisières a également émis l’idée de mettre son MSC Opera (1071 cabines) à disposition pour d’autres besoins.

easyJet anticipe ses ventes pour l’hiver 2020/2021

easyJet avance la publication de son plan de vol pour la saison hiver 2020/21, selon ses propres termes, afin de donner aux clients la possibilité de réserver plus tôt en réalisant d’énormes économies sur les vols entre le 25 octobre 2020 et le 28 février 2021, mais aussi, bien sûr, pour maintenir son propre cash-flow à un niveau suffisamment élevé.

Tous les vols pour l’automne 2020 et l’hiver 2021 (plus de 90 millions de sièges sur 147.000 vols) coûteront au maximum 39,60 euros pour un aller simple, taxes et surcharges comprises. “Les clients peuvent également modifier leurs projets existants s’ils le souhaitent, ou réserver un nouveau voyage, avec l’assurance qu’aucun frais de modification ne sera appliqué”, a déclaré Robert Carey, cco d’easyJet. Tous les clients peuvent modifier les dates de leurs prochains vols à tout moment jusqu’au 24 mars pour un voyage avant le 28 février 2021 . Une initiative remarquable, mais non un gadget marketing insignifiant de la part du transporteur à bas prix intelligent, qui fait suite à l’annonce du ministère des affaires étrangères de ne se rendre à l’étranger que pour les voyages essentiels.

Le bon ‘corona’ accordé

Les associations professionnelles viennent de recevoir la confirmation du Cabinet de la ministre Muylle que notre proposition d’utiliser des bons à valoir en cas d’annulation dans le contexte de la crise COVID-19 – que ce soit par le voyageur ou par vous en tant qu’organisateur de voyages – a été approuvée. Un saut en avant que l’UPAV, la VVR, la FBAA et l’ABTO ont réalisé avec le soutien des autres associations professionnelles.

En d’autres termes, il existe désormais un cadre juridique permettant au voyageur concerné de ne plus refuser ce bon. Cela signifie que tous les voyagistes ont la possibilité de faire des bons à valoir, en lieu et place du remboursement.

Il n’y a aucune obligation légale d’annuler le voyage de votre client pour les voyages dont le départ est postérieur au verrouillage officiel. Si le voyageur souhaite toujours annuler pour un départ prévu après le verrouillage, il doit respecter vos conditions d’annulation. Nous insistons sur le fait que nous ne voulons pas créer de précédents ici.

La ministre Muylle a annoncé l’autorisation du bon à valoir dans un Décret ministériel qui se lit comme suit:

Si un contrat de voyage à forfait tel que stipulé dans la loi du 21 novembre 2017 relative à la vente de voyages à forfait, d’arrangements de voyages liés et de services de voyages est résilié en raison du coronavirus, soit par l’organisateur de voyages, soit par le voyageur, l’organisateur de voyages est en droit de lui délivrer un bon à valoir pour le montant payé au lieu d’un remboursement.

Ce bon remplit les conditions suivantes:

• Le bon représente la valeur totale du montant déjà payé par le voyageur ;

• Le voyageur n’aura pas à payer de frais pour la livraison du bon ;

• Le bon a une validité d’au moins un an ;

• Le bon indique expressément qu’il a été délivré à la suite de la crise du coronavirus.

Le voyageur ne peut pas refuser le bon qui remplit les conditions décrites ci-dessus.

Les organisateurs de voyages tiennent un registre permanent de tous les bons émis, de leur valeur et de leur détenteur.

Le contrat d’assurance relatif à la protection contre l’insolvabilité dans le cadre de la vente de voyages à forfait, d’arrangements de voyage liés et de services de voyage couvre le remboursement de ces bons.

Le présent Arrêté entre en vigueur le jour de sa publication au Moniteur belge et prend fin le jour de la levée des mesures restrictives en matière de voyage et au plus tard trois mois après son entrée en vigueur.

Le voucher ‘corona’ arrive

Le cabinet de la ministre Muylle annoncera aujourd’hui officiellement le lancement du ‘bon Corona’ destiné à soutenir l’industrie du voyage. Cette idée originale vient du gouvernement italien. Celle-ci a ensuite été reprise par l’association française des voyagistes SETO, l’ECTAA et l’ABTO dans un effort commun avec l’UPAV, la VVR, la FBAA, la BTO et la FTI. La compagnie d’assurances Amlin et le GfG ont assuré au comité commun que ce bon sera considéré comme un chiffre d’affaires réel et non d’un bon d’achat. Le cabinet et les différentes associations professionnelles continueront à communiquer à ce sujet aujourd’hui.

L’UPAV et la VVR adressent une lettre commune

Dans une lettre commune adressée à leurs partenaires, l’UPAV et la VVR appellent le secteur à la solidarité mais également au bon sens. Au vu des évolutions des derniers jours, les entrepreneurs du secteur se retrouvent sous pression, qu’elle soit médiatique, psychologique ou économique. Dans cette lettre, les deux associations demandent à leurs partenaires de rester lucides pour assurer la pérennité de leurs activités en prodiguant quelques conseils. Plus précisément, l’UPAV et la VVR  leur demande de réévaluer en profondeur leur fonctionnement en terme de domiciliation, soit:

– De ne pas exécuter de prélèvements automatiques de voyages qui ne peuvent pas être effectués

– La possibilité de réévaluer la régularité actuelle des domiciliations

– Effectuer une réflexion plus flexible de solutions avec le client et l’agent de voyages. De plus, il est possible que les professionnels décident, de part ces domiciliations automatiques, d’y inclure le débit des commissions liées et déjà payées à l’agence de voyages pour le voyage vendu.

Vous pouvez consulter cette lettre dans son intégralité en cliquant ici.

720 Belges du Maroc à la Belgique

Les Affaires étrangères rapportent que quatre vols charters sont affrétés aujourd’hui pour rapatrier 720 Belges bloqués au Maroc. Après que le Maroc ait pris des mesures strictes en réponse au coronavirus, ces voyageurs ont été menacés de rester bloqués au Maroc. C’est pourquoi le gouvernement belge déploie quatre vols: deux depuis Agadir et deux depuis Marrakech pour rapatrier les Belges. Ceux qui se sont manifestés en premier ont reçu une place sur ces vols. Au total, il reste environ 2.400 Belges au Maroc, tout sera mis en œuvre pour les récupérer d’ici la fin de la semaine. Le gouvernement allemand a annoncé hier soir qu’il compte encore 35.000 vacanciers en Egypte à l’heure actuelle. Ils seront récupérés dans le courant de la semaine par le gouvernement allemand grâce à des vols opérés par Condor, Lufthansa et TUI fly Germany.

Mardi 17 mars 2020


ECTAA: “Travailler ensemble pour trouver des solutions”

Pawel Niewiadomski, président de l’ECTAA, a déclaré: “Les gouvernements et l’industrie travaillent ensemble pour trouver des solutions pratiques tant pour les consommateurs que pour les agences de voyages. C’est dans notre intérêt à tous: clients, agences de voyage, fournisseurs et gouvernements. Les clients n’ont rien à gagner, si les entreprises de voyage sont en faillite et qu’il n’y a pas d’argent pour les rembourser”.
Une solution rapide doit être trouvée aux annulations massives de voyages résultant des avis de voyage négatifs et de la fermeture des frontières. L’annulation de voyages provoque actuellement une sortie de liquidités exorbitante, qui pourrait conduire à l’insolvabilité de milliers de sociétés de voyage (voyagistes et agences de voyage) dans un avenir très proche. L’ECTAA invite par ailleurs la Commission européenne à permettre et à inviter les Etats membres à utiliser d’urgence les possibilités prévues par l’article 107, paragraphe 3, point b), du TFUE pour soutenir financièrement les tour-opérateurs, les agents de voyages ainsi que l’ensemble du secteur des voyages (transport, services d’hébergement et autres prestataires de services).

KLM: réseau adapté et changement de plan de vol

KLM adapte fortement son plan de vol. Retrouvez tous les détails ici.

Air Belgium: interdiction de vol aux Antilles

Air Belgium prévoit l’annonce d’une interdiction de vol à destination et en provenance des Antilles à partir de dimanche prochain, le 22 mars 2020. L’horaire de ces vols est le même que celui qu’Air Belgium effectue pour ses vols réguliers tous les mercredis et samedis depuis le 7 décembre 2019. Le vol supplémentaire du vendredi 20 mars 2020 est prévu mais n’est pas encore confirmé.
Le contexte sanitaire et la situation de crise à l’échelle internationale étant précaires, les vols seront supprimés après le samedi 21 mars. Dès que la situation le permettra, ils seront reprogrammés. Ces vols sont principalement exploités pour le retour anticipé des passagers vivant aux Antilles qui souhaitent rentrer chez eux et pour le retour prévu et anticipé des résidents belges, français et européens. Air Belgium conseille à tous les autres passagers qui doivent partir pour la Guadeloupe et la Martinique de repousser leur voyage à une date ultérieure. La compagnie aérienne n’est actuellement pas en mesure de garantir des vols après le 21 mars. Pour modifier un voyage prévu, veuillez contacter le service clientèle par courriel à l’adresse suivante: customerservice@airbelgium.com.

Veuillez noter que les demandes de report de vols seront traitées après que le voyage de retour de cette semaine soit assuré pour les passagers.

Brussels Airlines suspend tous ses vols

En raison des circonstances exceptionnelles causées par la crise mondiale du coronavirus, Brussels Airlines a décidé de suspendre temporairement ses opérations aériennes à partir du samedi 21 mars 2020. D’ici là, les opérations de vol de Brussels Airlines seront réduites progressivement et de manière contrôlée et structurée afin de ramener les passagers et les équipages chez eux.

La décision de Brussels Airlines de suspendre temporairement tous ses vols entre le 21 mars et le 19 avril a également été prise suite aux mesures imposées par plusieurs autorités, telles que l’avis négatif des autorités belges, que Brussels Airlines comprend parfaitement, et le nombre croissant d’autorités nationales en Europe et au-delà qui n’autorisent plus de vols sur leur territoire.

Europa-Park: l’ouverture saisonnière reportée

Compte tenu des développements actuels concernant le coronavirus, Europa-Park et Waterwereld Rulantica devraient rester fermés jusqu’au 19 avril 2020.

Cette mesure urgente a été prise par la famille Mack car la sécurité et la santé des invités et des employés sont la priorité absolue du parc. L’entreprise est en contact étroit avec des experts, les autorités et des représentants politiques pour soutenir les employés et leurs familles.

Corendon rapatrie

Hier soir et aujourd’hui, Corendon déploie des vols supplémentaires vers Brussels Airport et Schiphol pour rapatrier ses vacanciers des îles Canaries. Cela concerne environ 1.000 vacanciers. Les accompagnateurs de Corendon dirigent le rapatriement sur les différentes îles.

TUI Retail à huis clos

Suite aux mesures gouvernementales annoncées, les agences de voyage TUI prennent également des mesures pour prévenir autant que possible la propagation du coronavirus. Les 104 TUI Shops de l’organisation ferment temporairement leurs portes. Ils resteront accessibles par téléphone ou par courrier électronique afin que les services aux clients puissent continuer. Pour l’instant, le travail à huis clos est prévu jusqu’au 31 mars.

Inge Goedefroo, Head of Retail TUI Belgium, dans une réaction accordée à Travel Magazine: “Nous restons joignables, car les clients doivent pouvoir contacter leur agence de voyages en cette période difficile. Cette mesure nous permet de rester disponibles pour nos clients tout en respectant les directives sanitaires du gouvernement. Nous avons bien conscience que cette décision impacte nos clients mais elle touche également nos collaborateurs en agence. Nous mettons un point d’honneur à la préservation de la santé et de la sécurité de nos clients et de nos collaborateurs, sans grand impact sur le service car tous nos agents restent joignables par téléphone ou par e-mail.”

 Qu’en est-il ailleurs?

D’autres organisations comme Imagine Travel ou Transeurope, entre autres, demandent à leur personnel de travailler à domicile pour éviter les éventuels risques de contagion. Les collègues tour-opérateurs comme Joker Reizen et Connections) ont entre temps demandé le chômage technique (partiel) au RVA pour le personnel. La grande question du jour reste de savoir si un grand lockdown du pays sera décrété et comment celui-ci sera défini. De nombreux observateurs partent du principe que le vote de confiance de ce midi au parlement fédéral mette en place le gouvernement Wilmès II qui pourrait annoncer un lockdown complet demain midi ou en soirée.

Plus d’escale autorisée à Zeebrugge

Afin de contrer la propagation du coronavirus, le Port de Zeebrugge a annoncé la mise en place d’une série de mesures. L’objectif est de garantir les activités principales et les fonctions critiques pour permettre un trafic naval le plus normal possible. Mais de nouvelles mesures entrent en vigueur. En accord avec le Conseil national de sécurité, il a été décidé que les navires de croisières pourraient encore s’ammarer au quai et se ravitailler dans le port de Zeebrugge. Toutefois, les membres d’équipage et les passagers ne pourront plus quitter le navire. Cela signifie également que toutes les visites de navires sont interdites jusqu’à nouvel ordre.

Lundi 16 mars 2020


FTI Ticketshop: Fermeture temporaire de la ligne d’assistance téléphonique

FTI Ticketshop: “En raison de la situation actuelle et de l’énorme charge de travail supplémentaire générée par cette situation de crise, nous avons décidé de fermer temporairement notre ligne téléphonique jusqu’à mercredi 18 Mars 18:30 heures inclus. La situation sera réévaluée mercredi à midi.

Veuillez dorénavant envoyer vos demandes uniquement à l’adresse mail suivante (operations team): ticketshop@fti-ticketshop.be
En cas d’urgence, votre personne de contact est Kevin Camusel kevin.camusel@fti.com qui est également prêt à vous aider.”

LuxairTours rapatrie ses clients

Avec effet immédiat et jusqu’au 31/3, tous les vols LuxairTours seront opérés à vide à l’aller. Les vols retours seront assurés selon un plan de vol spécial jusqu’à ce dimanche 22 mars. Ces vols ne sont plus ouverts à la vente, pour assurer en priorité le retour des clients communs de LuxairTours et Luxair Luxembourg Airlines.

Les clients sur place seront contactés par les guides du tour-opérateur pour assurer un retour anticipé au besoin. Les clients ayant réservé un vol seul seront informé par SMS.

Corendon annule tous ses voyages

En raison des développements actuels dans le monde en ce qui concerne le coronavirus, Corendon est contraint d’annuler tous les voyages/vols de Corendon Dutch Airlines (CND), Corendon Airlines (CAI) et Corendon Airlines Europe (CXI) au départ des Pays-Bas, de la Belgique et de l’Allemagne du 15 mars au 31 mars 2020. Cela s’appliquera également à tous les voyages organisés par le T.O. en coopération avec KLM, Transavia, Turkish Airlines et Brussels Airlines. Corendon a publié un document reprenant les questions les plus fréquentes et les démarches à suivre en fonction de la situation de vos clients. Vous pouvez le consulter ici.

Pierre et Vacances ferme en Espagne, à Andorre et en France

Compte tenu des décisions du gouvernement en Espagne, en Andorre et en France de fermer des lieux publics, Pierre & Vacances est obligé de fermer toutes les résidences de ces destinations. Pour les résidences en Espagne et en Andorre, la fermeture a pris effet ce dimanche 15 mars et sera maintenue jusqu’au 1er avril. Pour les résidences en France, les domaines de Pierre et Vacances ont également fermé leurs portes ce dimanche et ne rouvriront que le 14 avril au plus tôt.

Center Parcs: en hibernation

“Suite aux décisions annoncées par le gouvernement français concernant la fermeture des ‘lieux ‎recevant du public non indispensables à la vie du pays’, Center Parcs se voit dans l’obligation de fermer ses domaines des Bois-Francs, Lac d’Ailette, Bois aux Daims, Les Hauts de Bruyères, Trois Forêts et Villages Nature Paris à partir du dimanche 15 mars 2020, ” annonce Marthijn Tabak, Public Relations Officer The Netherlands & Belgium chez Center Parcs. Center Parcs suit également les décisions du gouvernement allemand et des autorités sanitaires. Compte tenu des mesures exceptionnelles annoncées le groupe se voit donc dans l’obligation de fermer tous les Center Parcs allemands à partir du lundi 16 mars 2020 à midi. Cela inclut: Park Allgäu, Park Bostalsee, Park Eifel, Park Hochsauerland, Bispinger Heide et Park Nordseeküste. Ces mesures s’appliquent jusqu’au 2 avril 2020 inclus.

Même son de cloche aux Pays-Bas, où Center Parcs a fermé ces domaines ce lundi également.

“Nous procédons actuellement à l’information de tous nos clients par sms et par e-mail. Des compensations leur seront proposées. Nous les encourageons également à consulter notre site internet qui est régulièrement mis à jour,”poursuit Marthijn Tabak.

Associations professionnelles: “Donner de l’oxygène  à nos membres”

Les associations profesionnelles comme la VVR et l’UPAV font tout leur possible pour informer et aider leurs membres en ces moments difficiles.

  • Le 10 mars, l’UPAV et la FBAA ont rencontré le gouvernement wallon.
  • Le 11 mars, l’UPAV, la VVR et la FBAA ont rencontré le ministre de tutelle bruxellois.
  • La VVR, épaulée par Toerisme Vlaanderen et sous l’égide de Peter De Wilde, ont rencontré les cabinets des ministres flamands concernés.
  • La VVR a rencontré le cabinet de la ministre Nathalie Muylle le 13 mars.
  • Le week-end dernier, les associations ont travaillé sur une note solidement fondée et chiffrée.
  • Ce 17 mars, la VVR continuera de travailler avec UNIZO, HORECA Vlaanderen et la FBAA dans le cadre de TaskForce pour la mise en place de mesures concrètes qui devraient offrir des solutions à tous les professionnels du tourisme en ces temps troublés.

“Des initiatives ont été lancées dans notre secteur unifié qui s’exprime d’une seule voix par le biais de notes claires adressées aux ministres, cabinets et instances compétents. Une évolution positive à laquelle nous continuerons de travailler,” avance la VVR dans un communiqué.

Rendez-vous Canada annulé

Destination Canada et la Tourism Industry Association of Canada (TIAC) ont annulé le salon professionnel Rendez-vous Canada 2020. Celui-ci devait se tenir à du 5 au 8 mai.

CroisiEurope: pas de croisières jusqu’au 15 avril

Les clients concernés recevront un bon pour une croisière ultérieure, ainsi qu’un voucher de 100 euros en cadeau pour une prochaine croisière.

Ryanair: toute la flotte clouée au sol?

Ce lundi midi, Ryanair annonçait qu’elle allait interrompre tous ses vols pour les 7 à 10 prochains jours, en ajoutant que jusqu’à 80% de tous ses vols prévus en avril et mai seraient également annulés. La possibilité que 100% des appareils soient cloués au sol en avril et mai a également été évoquée et dépendra de l’évolution de la situation.

Les agents de voyages et tour-opérateurs face à la tempête

La presse généraliste a jusqu’ici beaucoup parlé des conséquences des mesures prises par le gouvernement pour réduire le rythme de propagation du coronavirus pour le secteur de l’horeca, mais le tourisme est également frappé de plein fouet par ces décisions. Les annulations pleuvent depuis plus d’un mois et de nombreux clients s’inquiètent pour l’avenir de leur voyage. Tous les acteurs du secteur s’organisent pour traiter tous les dossiers de la manière la plus efficace possible, et ce, au cas par cas. Aux côtés des professionnels qui se retrouvent en première ligne, les associations professionnelles, dont l’UPAV, sont également en contact permanent avec les instances officielles pour défendre le secteur.  “La Wallonie a décidé de constituer un fonds extraordinaire de crise de 100 millions d’euros pour aider les secteurs le plus touchés. Hier, l’UCM mentionnait notre secteur comme un secteur prioritaire”, indique l’UPAV qui réclame aussi des mesures homogènes au niveau européen.

L’UPAV vous tient informés

L’UPAV travaille sans relâche depuis 10 jours. Ce weekend, le gouvernement régional a tendu l’oreille pour discuter de la lettre et des demandes concrètes que l’association a faites vendredi. L’UPAV a pu recevoir la confirmation que les instances ont également travaillé tout le weekend pour nous proposer des solutions. Ce lundi, l’UPAV réitère, avec toutes les associations du secteur réunies, ses demandes au Ministère fédéral de l’Economie et Protection du consommateur, et spécifiquement à Madame la Ministre Nathalie Buylle. “Nous attendons de leur part une réponse rapide et applicable très rapidement. Nous vous tiendrons évidemment informés dès que les décisions seront communiquées,” rassure l’UPAV. Pour un aperçu des actions entreprises et des conseils, cliquez ici.

Le secteur s’organise pour gérer la situation

Ce matin, de nombreuses agences de voyages et réseaux ont fait le choix de travailler à portes fermées pour éviter de trop grands attroupements dans les agences et ainsi limiter les risques de propagation du coronavirus. Les Travel Shops de Connections mais également les agences Del-Tour accueillent dont les clients au compte-gouttes aujourd’hui. Priorité est évidemment donnée aux dossiers dont les clients sont actuellement à destination et aux clients qui devaient partir dans les prochains jours. Les clients qui partent plus tard devront donc s’armer de patience pour avoir plus d’informations sur le statut de leur voyage, la situation évoluant au jour le jour. Dans de nombreux cas, les départs jusqu’au 30 mars sont suspendus.

“De nombreuses compagnies aériennes en faillite fin mai”

“En raison de la pandémie de coronavirus, la plupart des compagnies aériennes dans le monde seront en faillite d’ici la fin mai, et seule une action coordonnée du gouvernement et de l’industrie pourra empêcher une catastrophe de se produire,” annonce le  CAPA (Center for Aviation) dans une communication ce lundi. Les compagnies aériennes du monde entier ont annoncé une réduction drastique de leurs activités suite à l’épidémie de coronavirus. Les réserves de liquidités s’épuisent rapidement car les avions sont cloués au sol  presque partout dans le monde et les vols encore en service sont remplis à moins de 50%. “Les annulations dépassent de loin les nouvelles ”, déclare le CAPA.

Brussels Airlines espère un soutien financier

Brussels Airlines demande au gouvernement un soutien financier. Les mesures draconiennes prises par plusieurs pays européens et les Etats-Unis pour enrayer le coronavirus impactent fortement l’aviation. Brussels Airlines, comme presque toutes les autres compagnies aériennes, a également été gravement touchée. De plus en plus de pays ferment leurs frontières, ce qui rend les vols presque impossibles. Selon le magazine économique Trends, Etienne Davignon, président du conseil d’administration de SN Airholding, compte sur le soutien financier du gouvernement.

Aperçu des annulations par les compagnies maritimes et des fermetures de zones maritimes

Aux Etats-Unis, mais aussi dans le monde entier, les armateurs de croisières maintiennent leurs navires à quai en raison du coronavirus, de la fermeture des ports et de l’introduction de régles de quarantaine.
Nous vous proposons ici une vue d’ensemble des différentes mesures prises par les compagnies maritimes. Notez qu’il s’agit d’un instantané de la situation. Celle-ci change de jour en jour.

  • AIDA Cruises et Costa Croisières ont annulé leurs départs jusqu’au début du mois d’avril. Si les restrictions ne sont pas prolongées, Costa Croisières reprendra progressivement ses départs à partir du 3 avril. AIDA Cruises espère reprendre son programme le 5 avril.
  • AmaWaterways a reporté le début de sa saison de croisières fluviales européennes au 26 avril. Les départs sur le Mékong reprendront en principe le 23 mars.
  • Avalon Waterways et toutes les autres marques du groupe Globus suspendent tous les voyages jusqu’au 30 avril.
  • La Carnival Cruise Line a suspendu toutes ses traversées jusqu’au 10 avril.
  • Les navires de Celestyal Cruises resteront hors service jusqu’au 1er mai.
  • Crystal Cruises a annulé tous les voyages avec le Crystal Serenity jusqu’au 21 avril. Le Crystal Symphony ne sera pas remis en service avant le 8 mai.
  • Cruise & Maritime Voyages a annulé tous ses départs jusqu’au 24 avril.
  • Cunard annule tous ses départs jusqu’au 11 avril.
  • La compagnie Disney Cruise Line a annulé tous les départs de ses quatre navires jusqu’au 12 avril.
  • Chez Fred. Olsen Cruise Lines, les navires ne navigueront plus jusqu’au 23 mai.
  • Hapag-Lloyd Cruises navigue encore pour le moment. L’armateur ajuste ses schémas de navigation si nécessaire.
  • Holland America Line et Seabourn suspendent toutes leurs activités de croisière dans le monde entier pendant 30 jours. Les compagnies espèrent pouvoir recevoir à nouveau des passagers à partir du 15 avril.
  • Marella Cruises a annulé tous les départs jusqu’au 28 mars.
  • MSC Croisières a annulé toutes les traversées dans les Emirats pour le reste de la saison. En Méditerranée et dans les Antilles françaises, les croisières sont suspendues. Aux Etats-Unis, aucun navire ne partira au cours des 45 prochains jours. En Amérique du Sud et en Afrique du Sud également, les navires seront temporairement mis hors-service après avoir terminé leurs croisières encore en cours. Consultez le site web pour plus d’infos.
  • Norwegian Cruise Line Holdings (Norwegian Cruise Line, Oceania Cruises et Regent Seven Seas Cruises) a annulé tous les embarquements jusqu’au 11 avril.
  • PONANT annule temporairement tous ses départs. L’armateur n’a pas encore annoncé de date pour la relance.
  • Princess Cruises maintiendra ses navires hors service pendant 60 jours et souhaite reprendre ses activités le 11 mai.
  • Chez Royal Caribbean Cruises, toutes les traversées d’Azamara, de Celebrity Cruises, de Royal Caribbean International et de Silversea Cruises dans le monde entier seront annulées jusqu’au 10 avril 2020.
  • Le Scenic Group (Scenic Luxury Cruises et Emerald Cruises) arrêtera toutes les croisières maritimes et fluviales jusqu’au 30 avril. Sur le Mékong, l’armateur a annulé tous les départs jusqu’à la mi-mai (fin de la saison).
  • Viking Cruises annule toutes les croisières maritimes et fluviales jusqu’au 1er mai.
  • Virgin Voyages reporte le lancement du Scarlet Lady au 15 juillet. Après quelques croisières de lancement, le navire commencera sa saison de lancement le 7 août.
  • Windstar Cruises suspend tous les voyages jusqu’à la fin du mois d’avril. La compagnie maritime espère redémarrer le 1er mai.

En outre, le Canada a décidé d’interdire tous les navires de plus de 500 passagers jusqu’en juillet. Cette mesure concerne non seulement les croisières au Canada/Nouvelle-Angleterre, mais aussi les traversées en Alaska. Les règles de cabotage américaines stipulent que les navires ne battant pas pavillon américain doivent faire escale dans au moins un port étranger lors de croisières au départ et à l’arrivée aux Etats-Unis. Maintenant que des ports tels que Vancouver et Victoria sont fermés, les croisières dans la région ne sont plus autorisées. La Nouvelle-Zélande refuse tous les navires se trouvant sur son territoire jusqu’au 30 juin. En outre, les visiteurs de tous les pays devront passer 14 jours en quarantaine en arrivant en Australie et en Nouvelle-Zélande. La Polynésie française retiendra tous les navires de croisière jusqu’au 11 avril. Monaco interdit l’amarrage des navires jusqu’à la fin du mois d’avril. Il n’y a pas d’interdiction générale en Norvège. Les ports tels que Bergen, Oslo, Bodo, Stavanger et Alesund reçoivent des navires pour le ravitaillement, mais les croisiéristes ne sont pas autorisés à monter à bord. Les services de ferry, y compris le service côtier de Hurtigruten, restent opérationnels, mais les passagers en transit ne sont pas autorisés à débarquer dans certains ports. L’embarquement et le débarquement sont possibles. Ces périodes peuvent être prolongées en fonction de l’évolution de la crise du coronavirus. Singapour reporte indéfiniment les escales pour les navires de croisière.

Dimanche 15 mars 2020


TUI AG suspend la majorité de ses opérations

Hannovre © Christian Wyrwa

Dans cette situation en constante évolution, le TUI Group met un point d’honneur à préserver la sécurité et le bien-être de ses clients et de ses employés. C’est pourquoi le groupe TUI a décidé, conformément aux directives gouvernementales, de suspendre jusqu’à nouvel ordre la grande majorité de toutes ses opérations de voyage, y compris les voyages à forfait, les croisières et les opérations hôtelières. Cette suspension temporaire a pour but de contribuer aux efforts gouvernementaux mondiaux visant à atténuer les effets de la propagation du Covid-19.

Le groupe peut compter sur une trésorerie et de liquidités à hauteur d’environ 1,4 milliard d’euros et les résultats obtenus depuis le début de l’année ont été conformes aux attentes avant la propagation de la pandémie. TUI se voit donc contraint de prendre des mesures substantielles en matière de réduction des coûts pour atténuer l’effet du Covid-19 sur les bénéfices. Par ailleurs, le groupe a introduit une demande pour des garanties d’aides d’Etat afin de soutenir l’entreprise jusqu’à la reprise des activités normales.

Samedi 14 mars 2020


Associations professionnelles: en contact avec les autorités

Ce vendredi 13 mars, les associations professionnelles que sont l’UPAV, la VVR, la FBAA, l’ABTO, FTI, la BATM, la BTO s’étaient réunies pour débattre avec les autorités régionales et fédérales pour défendre les intérêts du secteur du tourisme. L’objectif était de donner suffisamment de marge de manoeuvre au secteur pour lui permettre de continuer à fonctionner.

L’UPAV:  “La situation continue à être difficile pour tous. Les nouvelles d’hier n’aident pas à rester calme et le pays tout entier est en panique. Nos organisations continuent à frapper aux portes du fédéral et régional. Nous collaborons, tous, pour trouver des fonds et trouver des solutions. La panique mène parfois à l’agressivité. Agences de voyage, T.O., broker, compagnies aériennes: nous sommes tous dans le même bateau. Nous demandons à chacun de respecter ses partenaires car cette crise, il nous faudra la passer ensemble.

Nous avons passé cette journée à mettre en place les actions à prendre et à demander. Nous nous adressons à l’UCM, notre partenaire très présent, pour le sauvetage de nos PME et indépendants. Nous nous adressons aux Ministres -Présidents de la Région Wallonne que nous rencontrons demain, avec nos demandes d’actions concrètes.

La Wallonie a décidé de constituer un fonds extraordinaire de crise de 100 millions d’euros afin de soutenir les secteurs les plus touchés. Hier, l’UCM mentionnait notre secteur comme un secteur prioritaire. Ces demandes, vous les trouverez dans le document ici: https://www.upav.be/images/nwsl/lettre-upav-ucm-coronavirus-13032020_file.pdf

Les associations continueront à suivre la situation de près, tout comme notre gouvernement. Cela signifie que la situation ne pourra réellement être évaluée qu’au jour le jour et semaine après semaine, et des ajustements seront faits en conséquence. Dans ce cadre, le secteur suivra donc les conseils du SPF Affaires étrangères et les associations maintiendront clairement la position selon laquelle les voyages qui peuvent être effectués ne peuvent être annulés gratuitement.

TUI Belgium annule tous ses départs de voyages à forfaits

“A la suite de l’avis du SPF Affaires étrangères qui conseille aux citoyens belges de ne pas voyager à l’étranger, TUI Belgium a décidé de ne pas emmener, jusqu’à nouvel ordre, les personnes qui ont réservé un voyage à forfait dans leur destination de vacances.

Pour les vacanciers qui séjournent actuellement à l’étranger, TUI fly continuera à effectuer les vols retour vers la Belgique. Chaque voyageur sera informé personnellement dans les plus brefs délais. A bord des vols aller, il n’y aura donc aucune personne ayant réservé un voyage à forfait. Quant aux clients qui ont réservé uniquement un billet d’avion, ils pourront prendre ce vol. Cependant, TUI ne peut leur garantir qu’ils pourront ensuite rentrer au pays avec le vol retour qu’ils avaient réservé.

Les personnes qui souhaitent rentrer plus tôt de vacances peuvent le faire dans la mesure où des sièges sont disponibles sur les vols retour. Les personnes qui n’ont pas encore quitté la Belgique recevront un bon de valeur qui leur permettra de payer un voyage TUI avec une date de départ ultérieure.

Ces mesures s’appliquent à toutes les vacances en avion proposées par TUI Belgium. Le service clientèle de TUI est actuellement inondé de questions et tous les efforts sont déployés pour qu’une réponse soit apportée à chacun.”

Les Affaires étrangères déconseillent tous les voyages à l’étranger

“Les pays du monde entier prennent des mesures pour contenir le coronavirus et arrêter la pandémie. Tant de pays prennent des mesures de quarantaine ou ferment leurs frontières que la circulation normale des biens et des personnes ne peut plus être garantie. Le risque pour les citoyens belges d’être bloqués est si élevé que tout voyage à l’étranger est déconseillé”, écrit le SPF Affaires étrangères sur son site web.

Toute personne voyageant à l’étranger doit d’abord contacter les autorités locales, son tour-opérateur ou sa compagnie aérienne pour obtenir de l’aide. En cas d’urgence, les Belges peuvent contacter l’ambassade de Belgique du pays dans lequel ils se trouvent.

Pour un certain nombre de compagnies d’assurance, un avis de voyage négatif est une raison valable pour annuler un voyage réservé sans frais. Si vous avez réservé un voyage, il est préférable de vérifier les conditions de votre assurance annulation.

Corendon annule tous ses voyages jusqu’au 31 mars

Le tour opérateur Corendon annule tous ses voyages et croisières dont les départs sont prévus entre le 15 et le 31 mars. Cette décision est le résultat des mesures de grande envergure qui sont actuellement prises dans le monde entier pour empêcher une propagation accélérée du coronavirus. En ce qui concerne les dates de départ après le 31 mars 2020, la situation sera réévaluée ultérieurement. Les vacanciers qui sont actuellement en vacances reprendront leur vol de retour à la date prévue pour le moment.

Vendredi 13 mars 2020


TUI et l’impact du Covid-19

© TUI

“En tant qu’organisation de voyages et compagnie aérienne et tout comme le reste du secteur, TUI ressent aussi les effets de la crise du coronavirus,” nous indiquait la direction de TUI dans une réaction téléphonique accordée à la rédaction de Travel Magazine. “L’avance financière que TUI avait enregistrée au début de l’année comptable diminue progressivement. Il va de soi qu’à court terme, cela produit un effet immédiat sur les résultats. Malgré la confiance du groupe quant au fait que les clients maintiendront leurs projets de voyage à moyen et à long terme, TUI se voit aujourd’hui contraint de prendre des mesures internes pour s’armer pour le futur.”

TUI BeNeLux a aujourd’hui publié une série de mesures à l’attention de son personnel en vue d’apporter une réponse à la situation actuelle. Les offres d’emploi en cours sont ainsi suspendues, les contrats temporaires sont réévalués au cas par cas et les événements internes et externes sont reportés jusqu’à nouvel ordre.

Chômage temporaire en Belgique

“En Belgique, TUI examine la possibilité, aussi bien pour le tour-opérateur, la distribution que pour la compagnie aérienne, de demander le chômage temporaire pour force majeure et pour causes économiques. La demande de chômage temporaire pour force majeure peut être effectuée à court terme, en raison du ralentissement des activités de l’entreprise à la suite de la crise du coronavirus. Cette demande sera faite dans l’attente de l’approbation de la demande pour chômage temporaire pour causes économiques. La procédure d’attribution dure environ un mois. En cas d’attribution du chômage temporaire, le Western Region Board définira, par département, quels collègues seront concernés par cette mesure,” précisait TUI à la rédaction de TM.

©Connections

Connections instaure le chômage technique partiel

Chez Connections, tous les collaborateurs travaillent d’arrache-pied pour aider les clients dans les modifications de leurs projets de voyages. Malgré la charge de travail, et pour faire face aux défis financiers que rencontre l’entreprise, à l’instar de tous les autres organisateurs de voyages, Connections a décidé unanimement que tous les collaborateurs de l’entreprises seraient soumis à un régime de chômage technique partiel à compter du 16 mars. Cette mesure temporaire concerne 40% des heures de travail normales. “Même en cette période difficile, nous mettons tout en œuvre pour porter assistance à nos clients. Les Connections travel shops ne seront pas accessibles au public ce samedi, mais resteront joignables via e-mail et par téléphone,” explique Frank Bosteels (Senior Business Development Manager de Connections).

Fermeture temporaire de tous les Center Parcs et Sunparks en Belgique

En raison de l’épidémie de coronavirus, tous les Center Parcs et Sunparks belges vont fermer temporairement. Le groupe de résidences de vacances suit ainsi les dernières directives imposées par le gouvernement fédéral. Les parcs seront fermés à partir de maintenant jusqu’au 3 avril. Cette mesure ne concerne que les sites belges, les parcs néerlandais, français et allemands resteront ouverts jusqu’à nouvel ordre.

Les hôtes qui ont déjà réservé un séjour auprès des Center Parcs et Sunparks belges seront contactés par e-mail ou SMS. Le groupe Center Parcs demande aux clients de ne pas les contacter par téléphone.

Quid pour les assurances de voyage?

Face à l’épidémie de Covid-19, Assuralia, l’organe de tutelle rassemblant les compagnies d’assurances belges, a repris dans un communiqué toutes les assurances de voyage et leurs conditions.
Si vous recevez un client qui souhaite annuler son voyage, certaines conditions s’appliquent. Dans les zones où le virus s’est déjà propagé, l’annulation n’est pas déjà forcément possible si un avis négatif n’a pas encore été émis par le ministère des Affaires étrangères. Certains assureurs proposent toutefois des contrats plus étendus permettant de couvrir l’annulation, laquelle dépend parfois d’un avis de voyage négatif exprimé par le SPF Affaires étrangères pour la zone concernée.
Si le client est contaminé par le virus en voyage, la plupart des assurances de voyage couvriront les coûts médicaux (tels que l’hospitalisation ou les visites médicales).
Dans le cadre d’une assurance hospitalisation, le client peut recourir aux services et remboursements prévus par son assurance hospitalisation privée (peu importe le lieu d’infection).

Assuralia conseille aux clients de lire attentivement leur contrat d’assurance et de prendre contact avec leur assureur. Pour plus d’informations sur les assurances, cliquez ici.

L’Espagne ferme ses ports aux navires de croisières

Hier, le Conseil des ministres espagnol a décidé de fermer tous les ports aux navires de croisières jusqu’au 26 mars. Ceci à la suite de l’épidémie de coronavirus. Il s’agit principalement de croisières en provenance d’Italie. Le MSC Grandiosa, qui devait accoster à Barcelone ce soir, va donc maintenant se diriger vers Marseille, Gênes et Civitavecchia avec ses passagers.

VVR: négociations avec le SPF Economie

“Demandez de la patience aux clients”

Aujourd’hui à 10 heures, une consultation était programmée entre la VVR et le SPF Economie afin de définir une position commune. La VVR: “Nous sommes confrontés à une situation exceptionnelle et le cadre législatif n’est clairement pas adapté à cela. Nous vous conseillons vivement de contacter vos clients et de leur demander d’être patients jusqu’à ce que nous ayons une position claire du gouvernement fédéral.”

Disney: fermeture des parcs

La Walt Disney Company a confirmé qu’elle fermerait tous ses parcs dans le monde entier. De plus, les navires de la Disney Cruise Line ne navigueront pas avant la fin du mois de mars. Ceci en réponse à l’épidémie mondiale de Covid-19. Après que tous les parcs d’Asie ont fermé leurs portes, c’est aujourd’hui Disneyland Paris, Disney World en Floride et Disneyland Californie qui vont également fermer leurs portes. Les hôtels de Disneyland Paris et Disney World resteront ouverts jusqu’à nouvel ordre.

Universal Studios a également annoncé la fermeture temporairement de ses portes. Bien qu’aucune infection n’ait encore été signalée, la société tient à appliquer le principe de précaution.

Ponant Explorer © Philip Plisson

PONANT: politique de réservation exceptionnelle et temporaire

Etant donné la situation sanitaire actuelle, PONANT met à jour ses conditions de réservation pour garantir une meilleure flexibilité à ses futurs passagers. Pour toute nouvelle réservation d’une croisière dont le départ se situe en 2020, les clients pourront verser un acompte de seulement 10% du montant de la croisière et auront la possibilité d’annuler sans frais jusqu’à 30 jours avant le départ. Par ailleurs, pour toute nouvelle réservation sur une croisière dont le départ est en 2020, 2021 et 2022, les passagers pourront annuler sans frais jusqu’à 90 jours après la confirmation de celle-ci et demander un remboursement ou un avoir. Pour les réservations en cours, les conditions de paiement sont assouplies et un délai de 30 jours est accordé aux passagers pour régler leur dernier acompte. Jusqu’à présent, le dernier acompte était dû 60 jours avant le départ.

Comments