Destinations

Colorado – Vivez l’aventure de votre vie

Pour sa cinquantième édition, l’IPW a pris ses quartiers à Denver, la capitale du Colorado. Du 19 au 23 mai, plus de 6.000 professionnels du tourisme ont pu découvrir The Mile-High City et signer des accords pour les prochaines années. En 2016, 275.601 Belges et 19.307 Luxembourgeois ont voyagé aux Etats-Unis, mais une baisse de 2% était prévue pour 2017. Néanmoins, les Etats-Unis restent encore et toujours une destination long-courrier populaire.

Les Etats-Unis comme marché incoming, c’est une histoire compliquée. Il est des destinations américaines qui continuent de croître indéniablement et d’autres dont le nombre de visiteurs reste inexorablement stable. Les Etats-Unis ne s’en satisfont pas. “De plus en plus de gens voyagent chaque année, mais nous n’arrivons pas à attirer ces nouveaux voyageurs”, déplore Roger Dow, président et ceo de la U.S. Travel Association. “Notre part de marché dans le monde du voyage international est passée de 13,6 à 11,9%. Etant donné l’impact économique de cette baisse, nous essayons de convaincre le gouvernement de l’importance du tourisme et de sa promotion moyennant des campagnes marketing et de communication. Les Etats-Unis devraient être le pays le plus visité et le plus sûr au monde!” Pourtant, ce sont bien des pays émergents comme la Chine et l’Inde qui leur volent la vedette. Les Etats-Unis oublient-ils de miser sur des valeurs sûres, comme les marchés européen, brésilien et canadien, ou manquent-ils d’un vrai potentiel de croissance budgétaire?

Retrouvez les réactions de la délégation belge à l’IPW ainsi que les projets touristiques de la U.S. Travel Association et de Brand USA ici.

La délégation belge lors de l’édition jubilé de l’IPW à Denver.

Approcher la nature de manière éthique

L’IPW n’aurait pu tomber à un meilleur moment pour ce dossier, car Denver est bel et bien la destination par excellence pour les amateurs de vacances en extérieur. Prévenez tout de même les problèmes d’altitude en buvant suffisamment et en tenant votre souffle et votre rythme cardiaque à l’œil. Le mal des montagnes peut toucher tout le monde, et une visite de Denver, situé à une hauteur raisonnable, est à conseiller pour s’habituer à l’altitude. Un petit tour par le magasin spécialisé REI est également une bonne idée pour acheter les équipements de camping ou de sport qui vous manqueraient. “Vous reconnaissez facilement un habitant du Colorado à son VTT ou son kayak, souvent même plus cher que sa voiture”, explique en riant Andrea Blankenship, directrice marketing et communication du Colorado Tourism Office, qui était également notre guide pendant ce post-tour de quatre jours. “Le CTO est la première agence nationale à entamer une collaboration avec l’ONG ‘Leave no Trace’ qui prône l’interaction éthique avec la nature et la protection des ressources naturelles. L’Etat du Colorado compte quatre parcs nationaux et d’innombrables bois nationaux où le camping est autorisé tant qu’on n’allume pas de feu. Fantastique, n’est-ce pas?”

En hiver comme en été

Nous quittons la I-70 en direction de l’Ouest, et nous ne devons pas attendre longtemps avant d’arriver dans la région des Rocheuses via le tunnel Eisenhower, lequel passe en dessous de la ligne continentale de partage des eaux. Si vous laissez tomber une goutte d’eau en haut de cette ligne de séparation, la moitié coulera vers l’Ouest et l’autre vers l’Est. A la sortie du tunnel, vous arrivez à Summit County, Eagle County et Pitkin County, des noms bien pensés pour des localités qui comprennent des villages de sports d’hiver comme Breckenridge, Vail et Aspen Snowmass.

Aspen est le village de montagne le plus connu du Colorado chez nous, mais Vail, malgré ses dimensions plus humbles et son jeune âge (le village n’a été créé qu’en 1962 selon les modèles européens), pourrait bien se nicher à la deuxième place. Le village a beau être situé à deux pas de la I-70, son centre est totalement piéton. Les visiteurs peuvent utiliser le service de navettes complètement électriques; même en hiver, le village est tout à fait accessible grâce aux trottoirs chauffés et donc vierges de neige. Les canons à neige sont installés dès octobre, et le village resort accueille les skieurs professionnels à partir de ce moment-là. Pour les autres amateurs de glisse, la semaine de Thanksgiving marque le début officiel de la saison. Les domaines skiables du Colorado restent ouverts plus longtemps que leurs homologues européens, parfois même jusqu’en juin! Plus bas, Vail clôt sa période de sports d’hiver fin avril. Cependant, les télécabines y fonctionnent été comme hiver. Les casiers à ski sont remplacés par des crochets pour VTT, et les randonneurs ont eux aussi l’occasion de se mesurer à la montagne pendant l’été. Vail compte 17 parcours de golf (bien que quelques-uns d’entre eux soient réservés aux membres VIP), une des plus chouettes pistes de bowling des Etats-Unis et accueille chaque année les GoPro Mountain Games au mois de juin.

Nous avons visité trois resorts qui – malgré leurs affinités différentes – appliquent un pricing commun: le Four Seasons Vail, son énorme spa et son barbier qui sert du bourbon Kentucky, le Sonnenalp Resort & Spa qui est géré par la même famille depuis quatre générations et vous accueille dans une ambiance bavaroise kitch, ou The Sebastian, un hôtel-boutique doté d’un service de ski et de VTT personnalisé, d’une grande salle de jeux et d’une bonne signalisation dans un labyrinthe de couloirs.

White Water

Sept grandes rivières américaines trouvent leur source dans les montagnes du Colorado. L’Etat doit d’ailleurs son nom à la rivière Colorado qui jaillit des Rocheuses et dont le nom espagnol fait référence à la couleur rougeâtre des pierres calcaires. “Les sports aquatiques règnent ici en maître, même si ma rivière favorite pour le rafting et le kayak reste l’Arkansas”, nous raconte Andrea pendant notre visite du Paddlefest annuel de Buena Vista. “Il y a quelques années, un parc aquatique sauvage a été construit ici, lequel fut à l’origine d’un nouveau quartier, qui a d’ailleurs reçu quelques prix pour ses efforts en matière de construction écologique.”

Frôler les sommets

Le Colorado compte 58 ‘fourteeners’, des sommets de plus de 14.000 pieds (4.267 mètres). Ils représentent un défi de taille pour de nombreux alpinistes désireux d’entreprendre l’ascension de tous les ‘fourteeners’ du Colorado ou des Etats-Unis. Nous devons avouer que nous n’en avons escaladé aucun, mais nous sommes venus à bout de la plus haute dune de sable d’Amérique du Nord (229 mètres). Celle-ci se trouve dans le Great Sand Dunes National Park and Preserve, près d’Alamosa. Comptez au moins 2h30 pour l’ascension – en raison du sable mou et l’air rare – surtout pour des ‘flatlanders’ que nous sommes (habitants de contrées moins élevées). La descente est heureusement moins ardue. Vous pouvez également dévaler les dunes en sandboard ou en luge. Même pas besoin de savoir piloter.

Ces dunes sont nées au confluent du désert, des montagnes et de trois rivières qui ont charrié des rochers et du sable depuis le haut des montagnes. Au fil de milliers d’années, le vent et l’assèchement des rivières ont mené à la création de ces dunes. Aucune couche de sable ne vient plus s’y ajouter aujourd’hui, mais les dunes changent constamment d’aspect au gré des courants de vent et de sable. Un endroit particulier en soi, qui le devient encore plus quand la vue embrasse les monts Sangre de Cristo en arrière-plan.

Sandboarding au Great Sand Dunes National Park!

A un fil

Toujours plus grand, tel est le slogan des Américains. Et ça vaut aussi pour leurs ponts suspendus. A Cañon City se trouve le Royal Gorge Bridge & Park, le plus grand pont suspendu des Etats-Unis avec ses 291 mètres de haut. D’ici, vous profitez d’une vue imprenable sur le canyon et les rafteurs descendant la rivière Arkansas qui coule sous vos pieds.

Une escale à conseiller également aux amateurs d’animaux. Ils pourront notamment y observer des colibris, des vautours auras et des mouflons canadiens. Et si vous aimez les poussées d’adrénaline, enfilez le harnais du SkyCoaster qui vous emmènera à 30 mètres de hauteur avant que vous ne vous balanciez une quinzaine de fois au-dessus du canyon. Frissons garantis!

Dans le parc, vous trouverez également une plaine de jeux, un amphithéâtre, un restaurant et une tyrolienne surplombant le canyon. Nous ne l’avons pas testée, car nous avions rendez-vous avec Adventures Out West à Manitou Springs. Ils proposent des tours en segway et en jeep à l’ombre du pic Pikes, le site historique national de cette région. D’autre part, Manitou Springs est une des principales destinations wellness des Etats-Unis grâce à ses sept sources publiques aux vertus médicinales découlant des différents minéraux qu’elles contiennent. Par le passé, la ville attirait majoritairement des patients tuberculeux en quête d’un traitement, tandis qu’aujourd’hui on y croise plutôt des cyclistes et des touristes arpentant les magasins de souvenirs.

Nous avons terminé notre circuit d’une manière très appropriée au Garden of the Gods Collection à l’occasion d’un dîner avec vue sur les formations de roche rouge du Garden of the Gods et ses chameaux qui s’embrassent. Ce resort, aux côtés du Broadmoor (le plus ancien resort cinq étoiles des Etats-Unis) et du Cheyenne Mountain Resort, forme un splendide complexe hôtelier à Colorado Springs, une des villes connaissant la croissance la plus rapide de cet Etat américain.

Coucher de soleil près du Garden of the Gods.

Plus d’infos?

Nelly Gaulier officie en tant qu’account manager Belgique et France pour le Colorado Tourism Office depuis six mois. Vous pouvez la contacter à l’adresse n.gaulier@ecltd.com. Pour toute autre information ou inspiration: www.colorado.com.

Comments