Destinations

California Dreamin’ – De Los Angeles à Las Vegas, road trip époustouflant

Les States se retrouvent sur la bucket list de nombreux voyageurs. Que ces derniers ambitionnent de visiter la côte Est ou la côte Ouest, cette destination vaste et variée leur réservera à coup sûr son lot de surprises. S’ils recherchent glamour, plages, paillettes, casinos et paysages mythiques, c’est à l’Ouest qu’ils doivent penser. Entre Los Angeles et Las Vegas, leur cœur balance. Pourquoi ne pas simplement combiner les deux?

L.A., la cité des anges

Les canaux de Venice, ce que de nombreux visiteurs ne voient pas.

Ville glamour s’il en est, Los Angeles reste dans l’esprit de beaucoup un ensemble de cartes postales et de décors de films. Le Santa Monica Pier s’avance fièrement sur la plage et abrite une succursale de Bubba Gump Shrimp Co., décor du grand classique ‘Forrest Gump’. D’un lieu mythique à l’autre, on empruntera la promenade longeant la plage pour rejoindre Venice Beach et son front de mer où se côtoient surfeurs, skaters, basketteurs, artistes et bodybuilders. On se promène le long des étals en s’imprégnant de l’ambiance relax et très américaine. Puis, on bifurque vers les ruelles moins exposées et plus calmes du troisième ou quatrième bloc en partant de la plage. On découvre ici pourquoi le lieu a reçu le nom de ‘Venice’. Les maisons à l’architecture caractéristique bordent des canaux qu’on traverse sur de petits ponts qui cassent la monotonie d’un cours d’eau très calme. Un décor très bucolique qui tranche avec le bling-bling et le caractère flashy de ce qu’on a vu jusqu’ici.

En quittant la ville, on peut s’accorder une visite au Griffith Observatory pour profiter d’un point de vue sur Hollywood et ses grandes lettres qui trônent sur la colline, ainsi que sur le centre de Los Angeles où les tours se détachent du panorama. L’observatoire abrite aujourd’hui un musée et un planétarium dédiés à la découverte des astres et de l’espace. Devant ce magnifique édifice finalisé en 1935, de nombreux amateurs de télescopes et d’observation du ciel se réunissent régulièrement pour profiter de la faible pollution lumineuse de l’endroit pour admirer les étoiles.

Redescendre sur terre, sans quitter les étoiles? Rendez-vous au Walk of Fame sur Hollywood Boulevard! On défile entre les grands noms des blockbusters du show-business américain. C’est alors l’occasion de prendre une photo à côté de vos célébrités préférées.

Lake Havasu City: destination divertissement

Au revoir la Californie, direction l’Arizona. En route vers Lake Havasu, on rencontre le Joshua Tree National Park. Une étape incontournable pour tout circuit passant dans la région. Bien connu des adeptes d’escalade, le parc offre de beaux paysages et des formations rocheuses parmi lesquelles il est possible de camper (dans des espaces bien indiqués). Les panoramas sont rythmés par la flore typique, notamment les Joshua Trees (arbres de Josué) qui ont donné leur nom au parc. Petit arrêt pique-nique, et il est vite temps de reprendre la route vers Parker et de longer la Colorado River pour arriver à Lake Havasu.

Cette ville toute jeune a été fondée par l’entrepreneur Robert P. McCulloch en 1963, et affiche comme principale attraction l’ancien London Bridge. Cet édifice, racheté par McCulloch en 1968, a été démonté à Londres et reconstruit au-dessus d’un bras d’eau pour relier Lake Havasu et Thompson Bay. Outre cet aspect historique, la ville accueille chaque année une foule d’événements sportifs et ludiques tels que des courses de hors-bord, une fête de la bière, des opportunités pour la pêche ou simplement la baignade, etc. Les activités ne manquent pas, et font de Lake Havasu une destination de prédilection pour de nombreux étudiants lors du Spring Break.

Bien que perdue au milieu du désert, Lake Havasu peut se targuer de figurer parmi les destinations favorites des vacanciers en Arizona, et elle continue de se développer pour devenir un pôle d’attraction touristique à part entière, et ce, même au-delà des frontières américaines. Une destination à découvrir si vous êtes en route vers Vegas, avant qu’elle ne devienne victime de son succès.

Road trip sur la Route 66

La Route 66 représente pour de nombreux voyageurs une icône et une étape à intégrer absolument à un circuit dans l’ouest des Etats-Unis. Certains vont même jusqu’à planifier de suivre le tracé de cette highway mythique sur tout son long, ou du moins ce qu’il en reste. Etablie en 1926, la US 66 reliait à l’origine Chicago à Santa Monica, couvrant ainsi pas moins de 3.940 kilomètres à travers les Etats-Unis (Illinois, Missouri, Kansas, Oklahoma, Texas, Nouveau-Mexique, Arizona et enfin Californie). Aujourd’hui remplacée en tant que route principale par l’Interstate Highway System, la Route 66 reste malgré tout un Graal pour les amateurs de routes scéniques. La section qui s’étend en Arizona offre des paysages uniques, dignes des plus grands films de cow-boys. On s’attend presque à croiser John Wayne ou Lucky Luke, notamment à Oatman, cette ancienne ville minière affichant des décors de Western presque funky, chaque façade étant plus décalée que la suivante. Lors d’un passage relativement matinal, les seules âmes rencontrées seront les quelques ânes (vestiges vivants de l’ancienne activité minière d’Oatman) traversant la ‘main road’. Ceux qui ont pu voir le premier Cars de Pixar retrouveront également des décors très familiers au sortir de la petite bourgade!

Plongeon dans le Grand Canyon

Tant que nous sommes en route, il semble presque insensé de faire l’impasse sur une des plus grandes merveilles de la nature: le Grand Canyon, bien entendu! Qu’on décide de l’admirer depuis un avion (au départ de Boulder), en hélicoptère ou simplement depuis le bord, on ne peut qu’être impressionné par l’ampleur du canyon et le Colorado qui coule encore au fond de celui-ci. L’accès Ouest au Grand Canyon est le plus direct en venant de Las Vegas, mais également le plus ‘commercial’. Si le temps de route n’est pas un problème, envisagez donc de rajouter un peu moins de 500 kilomètres pour atteindre les entrées Sud ou Est via Flagstaff.

Bienvenue à Sin City…

Vegas, Baby!

On décrit souvent les Etats-Unis comme un show tout en démesure. C’est particulièrement vrai à Las Vegas. Au cœur de la ville, on retrouve le Strip, cette longue avenue bordée d’hôtels, de casinos et de magasins. Vegas ne dort jamais, et les casinos sont ouverts 24h/24, attirant des touristes des quatre coins du monde avides de tenter leur chance au jeu. Concept intéressant, presque tous les hôtels de Vegas disposent de leur propre casino, et les clients n’ont d’autre choix que d’y passer pour rejoindre la réception de l’établissement. On peut parler d’une architecture bien pensée! Mais Las Vegas ne se limite pas aux casinos et aux magasins, entre deux parties de Black Jack ou de roulette, les shows ne manquent pas. Quand on fait le compte, l’offre culturelle dans cette jeune ville est même abondante! Qu’on opte pour un spectacle de magie de Mat Franco, une des nombreuses représentations d’un des spectacles du Cirque du Soleil ou simplement le spectacle son et lumière devant les fontaines du Bellagio, c’est des étoiles plein les yeux qu’on termine sa soirée, ou qu’on commence sa nuit…

Au rayon des expériences à ne pas manquer, impossible de ne pas mentionner le survol du Strip en hélicoptère une fois le soir tombé. On profite alors d’une perspective complètement différente de celle au pied des tours illuminées d’écrans géants. Ces quelques minutes dans le ciel de Vegas ont presque quelque chose de poétique. Les plus sensibles auront peut-être un élan de romantisme et chercheront à officialiser leur union après un tel voyage, mais certaines conditions sont d’application pour valider un mariage à Las Vegas. Il vaut mieux d’ailleurs, car l’ambiance débridée de l’endroit pourrait rapidement conduire au ‘(Very) Bad Trip’! Malgré tout ce qu’on a pu y vivre, un séjour a toujours (ou presque) une fin, et il est temps de rentrer au bercail.


United: Premium Economy et EcoPlus

L’offre de vols transatlantiques est vaste, et les compagnies aériennes qui opèrent sur ces lignes doivent faire face à une concurrence plus que rude. Face à leurs concurrents low cost, les transporteurs ‘traditionnels’ tendent à élargir leur offre, à peaufiner leurs classes de voyages et à proposer des services supplémentaires qu’on ne retrouve pas chez les autres. United Airlines fait partie de ces compagnies innovantes qui cherchent à proposer aux passagers des produits adaptés et dans l’air du temps. Le voyage commence avec l’application United. Celle-ci sert réellement de compagnon de voyage au client, qui peut réserver ses vols, s’enregistrer, réserver un hôtel, une voiture de location, suivre ses bagages, trouver des plans des aéroports visités et bien plus. A bord, outre la classe affaires et l’economy ‘simple’, United Airlines propose désormais l’Economy Plus, offrant davantage d’espace aux jambes, et bientôt la Premium Economy, où le service sera encore plus poussé, mais sans le tarif parfois exorbitant de la business class.

EurAm et Planisto

En septembre dernier, EurAm lançait sa nouvelle plateforme digitale Planisto. Olivier Dewit, business development manager Belux d’Euram: “Les produits supplémentaires et différents sont la chose dans laquelle nous nous sommes fortement spécialisés ces dernières années. Afin d’accompagner au mieux les agents de voyages et leurs clients durant la conceptualisation du voyage et durant le voyage même, nous avons développé Planisto, qui permet de composer un devis et un roadbook digital qui représentent au mieux ce qu’est l’aventure vécue lors d’un voyage sur mesure.” Par le biais de cette nouvelle plateforme, les clients EurAm ont maintenant accès à leurs offres sur leur smartphone, et peuvent dès à présent obtenir une vue d’ensemble sur leur voyage aux Etats-Unis, où chaque étape est décrite grâce à des photos et de petits textes descriptifs. Les clients ont donc toujours leur petit guide à portée de main!

Comments