Analyses, Voyage d'étude

BT Tours à la découverte du Pérou

Eric Vancleynenbreughel

Emmenés par BT Tours en collaboration avec le Bureau du Tourisme du Pérou et Air Europa, une dizaine d’agents de voyages ont découvert début novembre une destination mythique d’Amérique latine. Un magnifique et émouvant voyage qui restera gravé dans les mémoires des participants qui foulaient tous pour la première fois le sol péruvien.

Pour rejoindre l’Amérique latine, le groupe a emprunté la ligne Bruxelles-Madrid-Lima opérée par Air Europa. Le segment long-courrier (12 heures de vol) étant desservi par un des nouveaux Dreamliners de la compagnie espagnole. Air Europa propose de très bons horaires permettant d‘atterrir au matin, tant à l’aller qu’au retour. Myriam Megret (TUI Shop Hornu): “Le vol Air Europa via Madrid est une bonne solution, et le Dreamliner est d’un bon confort moderne pour ce long voyage.”

De Lima à Cuzco

Contrairement à ce que beaucoup pensent, un voyage au Pérou ne peut faire l’impasse sur Lima. Au bord des eaux froides du Pacifique, cette grande ville de plus de dix millions d’habitants bénéficie d’un climat tempéré, du moins de juin à octobre. Ville coloniale aux multiples trésors, Lima offre aussi des facettes très contemporaines, à commencer par le quartier de Miraflores. Sur les rives de l’océan, il est ponctué de jardins, d’immeubles et d’espaces commerciaux. “Lima est une ville où il ne pleut jamais!”, détaille Séverine Pennartz (Voyages Copine St Georges). “Cette capitale est un mélange inédit de vastes quartiers sans moyens de transport, mais offre de somptueuses balades dans sa partie historique et de très beaux parcs. Quoi de plus beau que d’aller manger avec une vue plongeante sur l’océan Pacifique! Et pour bien digérer, se promener dans le parc de l’Amour, semblable au mondialement célèbre parc Güell à Barcelone.”

 

Dès le lendemain matin, un vol intérieur d’une heure nous a emmenés vers Cuzco. L’ancienne capitale inca, à plus de 3.000 mètres d’altitude, a émerveillé les participants. Myriam Megret (TUI Hornu): “J’ai adoré Cuzco, avec ses petites rues pavées, son architecture coloniale hispanique, ses balcons en bois sculptés, sa merveilleuse cathédrale et son adorable Plaza de Armas superbement éclairée en soirée.”

Ensuite, cap sur la forteresse inca de Sacsayhuamán. Une bonne guidance contribue fortement à la réussite d’un périple, et il faut bien avouer qu’ils étaient ici parmi les meilleurs qui soient. Parfaitement francophones, érudits, mais aussi très attachants, les guides de ce voyage se sont révélés de véritables livres ouverts sur le Pérou.

Quatrième merveille du monde moderne

C’était la visite que chacun attendait avec impatience et personne n’a été déçu: levés à l’aube, les participants sont arrivés au petit matin à la gare d’Ollantaytambo pour prendre le train THE 360° à toit panoramique et rejoindre le village de Machu Picchu, avant de monter (en bus) vers la cité perdue. “Pour moi, comme pour beaucoup d’autres probablement, le must a été la visite du Machu Picchu”, avoue Stevy Lenoir (Mondial Express Saint-Mard). “Un site incroyable qui n’est pas classé parmi les Sept Merveilles du Monde moderne pour rien.”

La journée suivante fut consacrée à l’exploration de la Vallée Sacrée. Creusée par le Rio Urubamba, verdoyante et fertile, c’était jadis le grenier à céréales de l’empire inca. Sur les hauteurs, des villages du bout du monde, comme Chinchero, où le groupe est arrivé juste avant l’eucharistie du dimanche, offrant l’inoubliable spectacle des villageois en habits traditionnels. Plus loin, les terrasses concentriques de Moray qui servaient de laboratoire agronomique et les salines de Maras exploitées par petits bassins depuis des millénaires témoignent une fois de plus de l’ingéniosité des Incas. Les bains de l’Inca à Tambomachay et l’amphithéâtre de Kenko ont complété cette journée de visites passionnantes.

De retour à Lima pour une dernière journée avant de reprendre le vol vers l’Europe, le groupe a complété sa connaissance des civilisations précolombiennes en visitant le superbe musée archéologique Larco et en y savourant un dernier repas, confirmant à nouveau la qualité de la gastronomie péruvienne, pointée comme une des meilleures du globe.

L’hôtellerie péruvienne et particulièrement celle proposée par BT Tours (tous trois et quatre étoiles durant ce voyage) n’a pas à rougir, comme le souligne Myriam Megret: “Les hôtels choisis étaient de qualité, avec pas mal de charme, mon coup de cœur revenant à la Casona De Yucay dans la Vallée Sacrée.” Pour Jean-François Beroudiaux (Odyssea Travel Experts, Chimay), “l’encadrement par BT Tours et son agence locale Solmartour était exceptionnel. La présence de représentantes de la compagnie aérienne et de l’office de tourisme avec toutes leurs petites attentions nous ont donné une impression de VIP tout au long du voyage!”

Une destination qu’ils conseilleront

Cette petite semaine au Pérou a non seulement convaincu, mais surtout épaté les agents de voyage. “La destination est à couper le souffle”, admet Loana Daffe (Loriane Voyages, Gilly). “Il y a tellement à voir, à faire, à visiter, on vit un changement d’atmosphère d’une ville à l’autre tout en gardant cette magie. En cinq jours, nous avons vu beaucoup, ce fut un condensé plus que réussi pour me convaincre de l’intérêt de la destination. Passer de la ville en bord du Pacifique à celle entourée de montagnes est juste un ascenseur émotionnel magnifique.”

Pour Lucy Lamoot (Folies Voyages Le Bizet), “la richesse de son patrimoine culturel est bien sûr l’atout majeur de ce pays, mais il faut souligner aussi la gentillesse de ses habitants, ses paysages extraordinaires et son excellente gastronomie. Et pour les dames, plein de shopping avec notamment la laine d’alpaga…”

Quelle clientèle?

“La destination est surtout adaptée aux personnes entre 25 et 55 ans”, juge Stevy Lenoir. “Il faut aimer le culturel, et les personnes trop âgées risquent d’avoir peut-être un peu de mal sur certains sites et de souffrir à cause de l’altitude.” “Je pense que le Pérou s’adresse à une clientèle à la recherche de découverte et d’aventure, tous âges confondus”, estime quant à elle Lucy Lamoot. “De jeunes couples recherchant autre chose que plage et boîtes de nuit, des retraités ‘explorateurs’ ou même des familles. Il faut aussi tenir compte du facteur ‘altitude’ qui sera un problème pour certaines personnes. J’ai récemment eu un client qui, souffrant de problèmes cardiaques, s’est vu interdire la destination par son médecin.” “Il faut partir bien reposé, car c’est un voyage assez fatiguant, et prévoir au minimum deux bonnes semaines vu le nombre d’endroits intéressants à visiter”, ajoute Jean-François Beroudiaux.

Qui, quoi, où?

Dates de voyage: du 7 au 14 novembre 2018.
Hôtels de séjour: La Hacienda Lima, Munay Wasi, Casona De Yucay, Casa Andina Standard Cusco Koricancha et Britania.
Participants: Angeline Bernard (Service Voyages Wavre), Sophie Naegel (Service Voyages Rhode-St-Genèse), Lucy Lamoot (Folies Voyages Le Bizet), Patricia Loosveldt (Service Voyages Liège), Pascale Leva (Degen Travel, Liège), Myriam Megret (TUI Hornu), Stevy Lenoir (Mondial Express Saint-Mard), Jean-François Beroudiaux (Odyssea Travel Experts, Chimay), Loana Daffe (Loriane Voyages, Gilly), Séverine Pennartz (Voyages Copine Saint Georges).
Accompagnatrices: Audrey Zecca (BT Tours), Marie Manzah (Air Europa) et Rosario Pajuelo (Bureau du Tourisme – Ambassade du Pérou).

Comments