Aviation, Newsflash

Brussels Airlines: nouvelle expérience long-courrier

Dix appareils long-courriers de Brussels Airlines vont être entièrement rénovés pour un coût de 100 millions d’euros.

Long-haul et (upstairs) experience

Brussels Airlines va remettre à neuf l’intérieur et les sièges des dix A330 de sa flotte long-courriers (avec une première livraison en avril) pour un investissement d’une valeur de dix millions d’euros par appareil(!). Pour ce faire, SN s’est inspirée des hôtels boutiques qui permettent aux voyageurs d’aujourd’hui de se sentir bien en logeant dans des lieux inspirants et trendy, dans un environnement chic et artistique. Cette idée de recréer des ‘hôtels boutiques’ à 30.000 pieds dans les cabines des A330 se réalisera avec des espaces empreints d’une forte touche belge, inspirée notamment par l’art nouveau qui est plus que jamais un des ambassadeurs culturels et artistiques de notre petit pays. A cela s’ajoute une nouvelle classe, la Premium Economy, complètement séparée des autres classes et qui comptera 21 sièges plus larges et d’un confort amélioré par rapport à l’Economy classique. Quant à la Business Class, elle comptera 30 sièges et la classe Economy 244, laquelle n’a pas été oubliée en termes de confort avec des repose-tête ergonomiques (supports ajustables pour le cou) et un vaste choix de divertissements sur des écrans plus grands, etc. La Business Class a également comme particularité de proposer à ses hôtes le choix entre un siège individuel ou double, selon qu’ils voyagent seuls ou accompagnés. Cette originalité fait que ces sièges sont entièrement adaptables aux besoins de chaque invité et peuvent être convertis en canapés ou en couchettes ajustables d’une longueur de deux mètres. Le premier A330 remis à neuf sera opérationnel en avril 2019. L’intérieur des appareils est créé en collaboration avec la société JPA Design. Tous les sièges sont recréés avec un tissu texturé, signé par des designers belges comme Dries Van Noten qui a créé un tissu texturé 3D.

Côté gastronomique

Mentionnons l’excellence de la cuisine belge servie à 30.000 pieds, laquelle est fortement appréciée par la clientèle business, ce qui fait que Brussels Airlines s’associe chaque année à un ‘Belgian Star Chef’ pour concevoir les menus Business Class sur les long-courriers, en l’occurrence celle signée en 2019 par le chef étoilé Thierry Theys du restaurant Nuance à Duffel. L’autre touche belge et conviviale est ce bar self-service ouvert à l’arrière de la Business Class avec huit célèbres bières ainsi que des vins… belges (lesquels n’ont pas à rougir par rapport à d’autres latitudes) auxquels s’ajoutent les classiques Champagnes signés Laurent Perrier, suivis par les traditionnelles pralines Neuhaus.

Un avant-goût prometteur

Comme aucun appareil n’est encore en service pour le moment, l’idée de présenter cette nouvelle cabine s’est faite à Bruxelles dans une maison de maître qui avait en quelque sorte revêtu le costume d’un hôtel boutique et où chaque classe de l’appareil était présentée. Avant-goût à la visite, des casques de réalité virtuelle permettaient de découvrir les nouveaux espaces de la cabine tandis que le catering était présenté (et testé) par les invités. Comme le précisait le communiqué de presse signé par Christina Foerster, CEO de Brussels Airlines: “Chez Brussels Airlines, nous travaillons sans cesse à l’amélioration du confort de nos hôtes, aussi bien au sol qu’à bord. Avec cet investissement important dans notre expérience de voyage long-courrier, nous insistons une fois de plus sur notre engagement à faire vivre une expérience exceptionnelle aux passagers. Nous souhaitons devenir la compagnie aérienne la plus personnelle, offrir un service personnel à chaque hôte et offrir à chacun l’hospitalité chaleureuse pour laquelle la Belgique est connue. Il s’agit de l’essence même d’un hôtel boutique, offrir un service de classe mondiale dans un environnement à petite échelle. La comparaison de notre flotte – spécialement sur les vols long-courriers – avec un hôtel boutique prend beaucoup de sens.”

© Eric Valenne & Brussels Airlines

Comments