Analyses

10e édition de l’APG World Connect

Luk De Wilde – aviation reporter

C’est au sein du prestigieux Fairmont Hotel à Monaco que s’est tenue du 31 octobre au 2 novembre la dixième édition de l’APG World Connect, le congrès international de l’aérien qui avait choisi pour thème cette année ‘Connecting with the Airline Customer’, attirant ainsi quelque 400 participants.

APG (Air Promotion Group), un réseau international de services aériens, représenté au Benelux par Air Agencies, est LE point de rencontre de tous les acteurs de taille dans le secteur aérien, dont des grandes agences de voyages, des compagnies aériennes et des professionnels du voyage et de l’aérien.

Au nom d’Air Agencies Belgium, Pascal Van de Moortel (sales & marketing representative) et le membre du board d’APG Kees-Jan van der Velden (Air Agencies Pays-Bas) ont pu compter sur la présence, entre autres, de Jona Demuysere (airline distribution manager TUI), Ingrid Tahon et Géraldine Demaeseneer (Brussels South Charleroi Airport) et Marco van Ieperen, ancien managing director de Travelport Benelux et aujourd’hui head of airline partnerships du tchèque Kiwi.com.

Tim Clark

Jean-Louis Baroux, fondateur et ceo de l’APG World Connect, a tenu à inviter Tim Clark, ceo et président de la compagnie Emirates, à Monaco pour cette édition festive. Tim Clark a souligné que les compagnies aériennes devront à l’avenir accorder encore davantage d’importance aux passagers. “Le passager doit être au centre de tout ce que nous entreprenons. Ce n’est que dans ce contexte que nous pourrons continuer à nous développer et à grandir. Le prix du carburant a grimpé en flèche ces derniers mois, créant de nouveaux défis pour les compagnies en matière d’élargissement de leur réseau et/ou de leur flotte. Mais le confort du voyageur devra toujours rester notre fil rouge.”

Dans une interview qu’il nous a accordée en exclusivité, Tim Clark a également déclaré qu’Emirates ne prévoyait actuellement pas de vol pour Bruxelles à bord d’un A380. “Nous opérons actuellement deux vols quotidiens avec un B777, et cela restera encore ainsi un petit temps. L’A380, avec ses quatre moteurs, est devenu bien plus cher que le B777 bimoteur avec l’augmentation du prix du carburant. Quoi qu’il en soit, l’A380 ne viendra pas s’installer sur la ligne Dubaï-Brussels Airport avant 2020.”

Pieter Bootsma

Pieter Bootsma, VP commercial d’Air France-KLM, fut un autre orateur remarqué. “Nous avons pour objectif, en tant que compagnie aérienne, de pouvoir à terme offrir à nos passagers une expérience de voyage complète, incluant les vols évidemment, mais également les nuits d’hôtel et d’autres activités à destination”, a-t-il déclaré.

Le Néerlandais a plaidé en faveur d’une adaptation des systèmes de distribution aux changements rapides dans le comportement des clients. Il a également insisté sur le besoin d’être présent là où les voyageurs se trouvent, sur les réseaux sociaux, par exemple. “Il s’agit d’un besoin crucial si nous voulons aider nos clients dans leurs choix. C’est également ce qu’ils attendent de notre part.”

Air France-KLM agit déjà de façon très proactive envers ses clients, notamment grâce à des applications, des bots, des outils, etc. Tout ça dans le but d’offrir de l’inspiration et une offre riche et variée à ses voyageurs. A plus long terme, Air France-KLM ambitionne de créer une plateforme avec ses partenaires SkyTeam pour vendre aux clients des voyages complets, avec transport, logement, location de voiture et activités à destination.