Analyses, Voyage d'étude

Bali, l’autre destination lointaine de TUI

Plus de quinze heures de vol! Bali est une destination qui exige la patience d’un long voyage en avion, mais qui en retour a énormément plu aux 18 agents de voyage emmenés par TUI et Qatar Airways. La quasi-totalité du groupe n’avait jamais posé les pieds sur cette terre lointaine située au milieu de l’immense archipel indonésien.

Premières impressions

On ne peut pas dire que l’île ait laissé le groupe indifférent. Pour Peggy Bruggeman (TUI Beveren), “Bali s’offre avec tous ses contrastes: de jolies plages et un arrière-pays couvert de rizières. On y mange divinement bien, la population est particulièrement accueillante et ouverte. Le climat est celui d’une île et peut rapidement passer du soleil aux ondées.”

“Bali est une destination riche de paysages, rencontres, spiritualité et ne doit pas être vue comme une destination spécifiquement balnéaire”, ajoute Brigitte Dothée (TUI Herstal). “Nous sommes loin d’avoir pu découvrir l’intégralité de la destination, mais j’ai été agréablement surprise par Bali”, explique Freja De Keyser (Apollo Travel, Deinze). “Cette île ne manque vraiment pas d’atouts et on peut y trouver autant le calme que l’adrénaline.” Séverine Vanoorbeek (Gillard Travel Ans) va encore plus loin: “La culture balinaise mène à une réflexion sur soi-même. J’ai été profondément marquée par la gentillesse de la population.”

Atouts de Bali

Haute qualité de l’hôtellerie et accueil des Balinais. Voilà qui revenait dans la bouche de chaque participant en fin de séjour. Ilse De Wilde (Begonia Reizen St Amandsberg): “Bali est une destination offrant un excellent rapport qualité/prix. Il est possible d’y séjourner à prix raisonnable dans une magnifique chambre d’hôtel et dans un environnement magnifique.”

“Un grand atout de l’île, ce sont les distances réduites”, souligne Tine Heymans (Sedona Travel Kapellen). “En revanche, si louer un véhicule pour la parcourir à son rythme est un bon plan, je ne recommande pas d’y conduire soi-même, car on y roule à gauche et les règles de circulation n’y sont pas fort respectées. L’idéal: louer les services d’un chauffeur.” Bali et ses coutumes, les fêtes qui rythment les jours, cet aspect culturel intense a plu à tous. “Il me semble important d’informer nos clients sur les grandes fêtes telles que Nyepi (Nouvel An balinais) et le Jour du Silence”, insiste Dieter Cludts (New Event Travel Sterrebeek).

Moments forts

Outre les visites d’hôtels, le voyage a été ponctué par quelques activités et visites de l’île. Ils furent nombreux, à l’instar de Sévevine Vanoorbeek, à avoir apprécié la randonnée dans la jungle. Ellen Lavolé (TUI Rhode): “J’ai adoré la session de yoga, j’étais totalement zen après.” Ilse De Wilde a été comme beaucoup impressionnée par l’accueil à l’hôtel Melia et au Legian Beach Hotel. “J’ai été épatée qu’ils aient par exemple préparé une noix de coco personnalisée pour chacun d’entre nous! Autre magnifique surprise au Candi Beach Hotel: nous avons pu séjourner dans une villa avec piscine privative, la catégorie de chambre la plus haute!”

“Quelle belle idée de nous permettre de planter un frangipanier pour commémorer notre passage au Legian Beach Hotel”, ajoute Peggy Bruggeman. “J’aurai plaisir à expliquer aux clients qu’ils pourront eux aussi planter un arbre s’ils fêtent un événement lors de leur séjour là-bas.”

“J’ai particulièrement aimé le cours de cuisine proposé en pleine nature à Ubud”, détaille Dieter Cludts. “C’est un must à conseiller à tous les clients.”

Maya Ubud

Tiny Sneyders (Selectair De Witte Merel St Trond): “Nous n’avons vu ou visité aucun mauvais hôtel. Tous étaient bons ou très bons.” Séverine Vanoorbeek s’attendait à plus de petits hôtels, mais comme la quasi-totalité du groupe, a été “séduite par le Maya Ubud, loti dans la forêt et proposant d’excellentes facilités (spa, piscines à débordement, cuisine raffinée…).”

“Un paradis pour les couples qui aspirent au calme”, ajoute Tiny Sneyders. “Mon autre coup de cœur, c’est le Melia Bali”, poursuit-elle. “Il a presque tous les atouts, dont celui d’être un all-in et de disposer de très belles chambres. Mais la plus grosse surprise, ce fut le Plataran Ubud. De l’extérieur, il ne ressemble quasi pas à un hôtel et il est encore moins aisé d’imaginer la nature luxuriante qui se trouve à l’arrière du bâtiment: des rizières et un jardin tropical! Etonnant! C’est une adresse parfaite pour séjourner au calme et en ville en même temps.”

Puri Santrian

“Pour moi, le Puri Santrian à Sanur est le meilleur hôtel que nous ayons visité”, estime Tara De Winne. “Son style balinais, sa situation, ses chambres, ses piscines et surtout un bar ouvert jusqu’à au moins minuit! Le Grand Hyatt à Nusa Dua est à mon sens trop grand, trop bruyant, conçu pour plaire à une clientèle américaine ou chinoise. Leur spa est magnifique et les repas me convenaient, mais cet hôtel est trop concentré.”

“Je préfère de loin des hôtels traditionnels comme le Puri Santrian aux cinq étoiles de Nusa Dua, trop artificiels”, ajoute Linda Meersschaut (Linda’s Travel Shop – Heist o/d Berg). “Je trouve qu’il y a un style d’hôtel pour chaque type de client”, ajoute Brigitte Dothée. “Et donc rien à Bali ne m’a complètement déçu. A l’exception du Prama Sanur Beach, qui pourrait tout aussi bien se trouver en Grèce ou en Tunisie. Il n’a aucune âme. En revanche, son bord de mer était animé et agréable.” Sentiment partagé par Peggy Bruggeman: “Cet hôtel a un urgent besoin de rénovations. C’est dommage, car il a des atouts.”

Pour quel public?

Pour Karl Arnauts (Reiscentrum Overijse), “Bali est une destination parfaite pour les couples et les familles.”

“Bali conviendra aux voyageurs souhaitant découvrir des paysages, une culture, et qui ont envie d’aller à la rencontre des gens et de leurs coutumes”, estime Brigitte Dothée. “La destination est peut-être un peu moins adaptée aux personnes plus âgées, car le vol est long et la destination pas forcément reposante.”

Pour Matthias De Pagie (TUI Lokeren), “Bali peut convenir aux attentes de beaucoup: aux jeunes mariés en lune de miel, mais aussi aux familles, aux amoureux de nature, aux voyageurs en quête de couleur locale, de plages et de soleil et même aux foodies!”

“Petit bémol pour les familles”, estime Tine Heymans, “en raison du peu de réductions proposées pour les enfants en comparaison avec d’autres destinations.”

Eric Vancleynenbreugel, senior reporter Travel Magazine

Comments