Analyses, Association professionnelle

Assemblées générales de l’UPAV et de la BTA

Chaque année, l’UPAV s’atèle à apporter un soutien et une assistance aux agences de voyages. Le mois de février est également le moment de faire le bilan des actions entreprises par l’asbl au cours de l’année écoulée et de parler des objectifs de l’année à venir. C’est donc dans le cadre sublime de la ferme de La Ramée à Jodoigne (Brabant Wallon) que l’UPAV avait convié ses membres pour son assemblée générale le 21 février dernier. Cette soirée a également été le théâtre de l’AG de la Belgian Travel Academy, lancée à l’été 2017 et qui clôturait donc sa première année complète d’existence en 2018.

Par Laurent Versin

UPAV: une belle année 2018

L’année 2018 fut un bon cru pour l’UPAV. Signe de très bonne gestion, c’est avec des comptes sains que l’association entame l’exercice 2019. Dans son rapport moral, Hedy Hafsia (président de l’UPAV) a tenu à remercier les différents partenaires associatifs que sont la BTA, la VVR, l’ABTO, la FBAA, l’UCM et l’ECTAA. “Ces partenaires nous aident à évoluer. Nous échangeons, grandissons, apprenons. Dans un but, toujours, de servir nos membres effectifs, soit nos agences, nos premiers interlocuteurs”, ajoutait encore Hedy.

2018 a également été le théâtre de nombreuses nouvelles adhésions. Effet positif des nombreuses formations (11) et du soutien proposé autour de la nouvelle loi voyage, du GDPR, etc. de nouvelles agences et partenaires ont tenu à s’affilier à l’UPAV. On dénombre donc 20 nouveaux membres effectifs pour 2018-début 2019. Huit membres n’ont pas renouvelé leur adhésion, par cessations d’activité ou tout simplement parce qu’ils ne se retrouvaient plus dans les projets et services proposés par l’association. L’UPAV rassemble donc aujourd’hui 187 membres représentant 462 points de vente.

Des projets plein la tête

On ne compte bien entendu pas se reposer sur ses lauriers au sein de l’UPAV. A l’horizon 2020 (déjà!), l’UPAV veut encore se rapprocher de ses membres et de leurs attentes, les former aux compétences académiques indispensables pour fournir un service de qualité aux clients, s’entourer d’experts pour faire évoluer l’industrie et se faire reconnaître auprès des autorités compétentes, notamment en s’affiliant à l’Union des Classes Moyennes (UCM). Pour mener à bien tous ces projets, un mi-temps administratif va être engagé. Le développement d’une relation plus étroite avec les partenaires et renforcer les travaux communs avec les autres associations comme la VVR et l’ABTO sont également des objectifs mis en avant lors de l’assemblée générale.

Bien entendu, le Belgian Travel Summit 2019 était aussi sur toutes les lèvres. Dans la foulée, le sujet du Congrès de l’UPAV n’a pas tardé à être abordé. Celui-ci se tiendra du 27 au 30 septembre dans une destination plus proche, le tarif sera également plus adapté tandis que le concept s’appuiera sur le livre blanc qui paraîtra à l’issue du Belgian Travel Summit. L’objectif de cette année est d’arriver à un ratio de 50% d’agents de voyages.

Nouveaux administrateurs

Jimmy Charlier (BT Holidays) et Aurélien Leclercq (IHT).

Au rayon des postes d’administrateurs, deux administrateurs étaient sortants: David Bricoult (IHT), encore administrateur de la BTA, et Fabienne Dumont (Espace Voyages). Restaient trois postes d’administrateur à pourvoir: Fabienne Dumont se représentait aux côtés de Jimmy Charlier (BT Holidays) et Aurélien Leclercq (IHT). A l’issue du vote, les trois candidats ont été élus, sans réelle surprise.

BTA: démarrage sur les chapeaux de roues

Michel van Lieshout, le président de la BTA, affichait un grand sourire. Après un peu plus d’un an de BTA, le bilan est positif. Les formations atteignent petit à petit un rythme de croisière; la BTA a pu être présente lors de salons (BTExpo notamment) et à d’autres rencontres du secteur voyagiste. De même, l’association est en pleine préparation du label CERTA 2019, en parallèle à l’amélioration des services et de l’automatisation de certains d’entre eux.

Pour 2019, la BTA va également s’afficher sur plusieurs fronts. Au niveau B2B, elle continuera de proposer des formations en vue de l’obtention du label CERTA pour les agences de voyages. Sur le plan B2C, la BTA s’est rapprochée de l’agence de communication Sendabee pour promouvoir le label CERTA auprès des clients et ainsi leur prouver la valeur ajoutée de rendre visite à des agents de voyages qualifiés.

En 2019, la BTA rassemble pas moins de 219 agences. 148 d’entre elles (68%) ont accumulé suffisamment de points CERTA au cours des 173 formations proposées en 2018 pour obtenir leur label.

Toujours dans le but de se rapprocher des membres et d’augmenter son exposition, la BTA possède aujourd’hui deux plateformes Facebook. D’une part une page publique, Belgian Travel Academy, destinée au marché B2C et à promouvoir le label CERTA auprès du grand public, et d’autre part, le groupe Belgian Travel Academy Members, où les professionnels du voyage peuvent poser toutes leurs questions.

A l’issue de ces deux assemblées générales, les membres et partenaires des deux associations ont pu savourer un délicieux repas et discuter plus avant des idées, des projets et des rêves pour les années à venir.

 

Comments