Analyses

ASEAN Tourism Forum 2018 (Chiang Mai, Thaïlande)

La 37e édition de l’ASEAN Tourism Forum s’est tenue à Chiang Mai du 22 au 26 janvier. Comme le veut la tradition, les premiers jours du salon ont accueilli une série de conférences des offices de tourisme nationaux et des ministres compétents des dix pays ASEAN, accompagnés par des représentants coréens, japonais, chinois et russes. S’en sont suivis les deux jours du salon TRAVEX, accueillant des fournisseurs de la région et une série d’acheteurs et de journalistes internationaux. Les organisateurs, à savoir la Tourism Authority of Thailand (TAT) et le ministère du Tourisme de Thaïlande, ont fourni un centre de conférence digne de ce nom et ont assuré des spectacles d’ouverture et de clôture éclatants. Du côté de TRAVEX, le travel exchange entre vendeurs et acheteurs, quelque chose ne tournait déjà pas rond. L’organisation avait clairement décidé de faire des économies sur le dos des hosted buyers, ce qui a perturbé l’équilibre entre sellers et buyers. Conséquence: des stands vides où les vendeurs attendaient des clients en vain. Seuls quatre acheteurs belges ont fait le déplacement depuis la Belgique, dont un n’était même pas logé.

Au total, l’ATF a accueilli 1.200 ‘délégués’, dont seulement 240 acheteurs et plus de 300 fournisseurs, souvent représentés par plusieurs personnes. Un DMC cambodgien bien connu nous a confié qu’il payait 1.000 dollars pour une table sur le stand du Cambodge pour seulement dix rendez-vous. Une plus grande table sur le stand de Singapour coûte 3.000 dollars tandis qu’un stand basique comme celui de Burasari atteint les 4.000 dollars. La question est donc de savoir si les vendeurs peuvent encore se permettre de tels budgets sans garanties en retour, ou trop peu d’acheteurs convenables. A l’instar de nombreux autres, nous avons eu l’impression que l’ATF se résumait grosso modo à un défilé d’hommes politiques, d’officiels et de personnel de NTO, qui représentent ensemble la moitié des participants à l’ATF. Pourtant aucun résultat concret n’en découle. Cela fait plus de dix ans qu’il est question d’une politique de visa unique pour les dix pays sans qu’une solution ne semble se profiler à l’horizon. Et celle-ci ne pointera pas le bout de son nez tant que certains pays comme le Vietnam s’enrichiront en appliquant des tarifs exorbitants pour l’émission de visas.

Acheteurs belges

Seuls quatre acheteurs belges, dont un basé en Thaïlande, se sont rendus à l’ATF. Travel Magazine y était également présent comme seul magazine du Belux et, pour la première fois en 25 ans, ‘non-hosted’. Et ne parlons pas de la lenteur de la procédure d’inscription. En tant que secrétaire de l’ATF, la Tourism Authority of Thailand a tout compliqué, obligeant les buyers belges à remplir encore un formulaire pour un bureau de consultance en donnant des explications après s’être déjà enregistrés.

Michaël Faes (Connections): “Pour moi, le côté affaires de l’ATF s’est révélé très réussi; mes rendez-vous ont été utiles et productifs. J’ai entendu un autre son de cloche du côté des acheteurs. L’organisation des navettes et des repas a encore une grande marge d’amélioration. Chez Connections, nous enregistrons une belle hausse de 17% pour l’Asie du Sud-Est. Les sièges supplémentaires de THAI, Cathay et Emirates engendrent évidemment des disponibilités et des prix intéressants. Les meilleurs élèves de la classe sont le Vietnam (+70%) et l’Indonésie (+20%).”

Benilda O’Rebong (Aseana Travel): “L’ATF et TRAVEX restent des événements importants, car on y rencontre beaucoup de collègues. Selon moi, cet ATF était bien organisé. J’ai bien mené tous mes rendez-vous, qui se concrétiseront probablement à l’avenir. J’ai également reçu pas mal de mises à jour de produits, et j’ai rencontré de nouveaux DMC des Philippines, du Laos, du Cambodge, du Vietnam, d’Indonésie et de Thaïlande. J’ai découvert quelques nouveaux hôtels qui pourraient intéresser nos clients. La part des hôtels-boutiques ne fait qu’augmenter, un point notable pour quiconque recherche des vacances authentiques et des expériences uniques. Certains vendeurs se sont plaints du peu de rendez-vous avec les acheteurs et d’un TRAVEX trop calme. La TAT doit redoubler d’efforts pour l’organisation d’un tel salon.”

Alain De Backer (Hotelplan): “Le choix de Chiang Mai pour l’ATF de cette année était une bonne idée du point de vue de l’accessibilité. Le salon était organisé de façon claire, de même que les transferts et l’hébergement. Les conditions pour être logé en tant qu’acheteur étaient plus strictes cette année, et les coûts plus élevés. Le rapport sellers/buyers n’était dès lors pas bon. Normalement, il devrait y avoir deux fois plus d’acheteurs que de vendeurs. Ce fut le contraire à Chiang Mai. En outre, le prix des stands avait lui aussi augmenté. De nombreux vendeurs se demandent s’il n’y a pas trop de salons asiatiques: l’ATF, le Thailand Travel Mart Plus, le Cambodia Travel Mart, l’ITB Asia, le PATA Travel Mart… Nous avons remarqué que les grandes chaînes hôtelières telles qu’Accord, Marriott, Melia, Mövenpick et consorts envisageaient de grands plans d’expansion en Asie, principalement en Thaïlande, au Myanmar et au Vietnam. Mais de nombreux hôtels ont également fait une croix sur cet ATF en raison du prix de participation trop élevé.”

Antoine Noens (EasyTours): “Se faire inviter à cet ATF n’était pas une mince affaire. J’avais demandé à l’avance au secrétariat TRAVEX une trentaine de rendez-vous spécifiques, dont seulement dix m’ont été accordés. J’ai d’ailleurs eu dix rendez-vous sur le stand des Philippines. Etant donné que EasyTours ne propose pas cette destination, cela n’avait donc aucun sens.”

Thai Airways et Suvarnabhumi

Travel Magazine et les acheteurs ont rejoint Chiang Mai à bord de Thai Airways International, le transporteur officiel de l’ATF. Nous avons été unanimement satisfaits de l’excellent service à bord. A l’aéroport Suvarnabhumi de Bangkok, c’était une autre paire de manches. Ouvert en 2006, cet aéroport n’arrive plus à suivre le flot croissant de passagers. Dix grosses années plus tard, il est devenu trop petit et dépassé. Il semblerait qu’il serait question d’un agrandissement, mais personne n’a pu confirmer ces dires.

Vietnam

Le 38e ASEAN Tourism Forum se tiendra l’année prochaine du 14 au 18 janvier au Vietnam, le dernier pays ASEAN dans l’ordre alphabétique. Nous recommencerons ensuite avec le B de Brunei et le C de Cambodge. Après deux éditions à Hanoi, les Vietnamiens ont désormais opté pour la baie d’Ha Long, la petite perle de l’UNESCO dans la province septentrionale de Quang Ninh. Le thème de 2019 sera ‘ASEAN – the power of one’. Le salon se tiendra au nouveau Quang Ninh Exhibition of Planning and Expo Center. L’office de tourisme national agira en tant qu’invité d’honneur. Le secrétariat TRAVEX sera pris en charge par TTG Events, ce qui devrait éviter les situations problématiques qu’on a connues cette année avec les acheteurs et la presse. Infos: www.atfvietnam2019.com.

Gilbert Roels, senior reporter Travel Magazine

Comments