Destinations

72 heures à Kigali

RwandAir vous y emmène depuis Bruxelles

Qui dit Rwanda ou Kigali pense directement au génocide qui a coûté la vie à près d’un million de personnes il y a presque 25 ans. Aujourd’hui, Kigali est une ville fière et avant-gardiste qui grouille d’initiatives high-tech, de start-ups créatives de cafés trendy et de restaurants. Nous vous emmenons pour un voyage de 72 heures dans une des villes les plus surprenantes d’Afrique de l’Est.

Sûre et propre

Le Rwanda (12 millions d’habitants) est connu comme le pays des mille collines et, au coucher du soleil, Kigali est vraiment un joyau posé sur une couronne champêtre. Le rooftop bar Bamboo, au 14e étage de l’Ubumwe Grande Hotel, offre une vue à couper le souffle sur cette ville renommée pour son faible taux de criminalité, sa culture culinaire animée et ses habitants chaleureux. Kigali partage de nombreuses caractéristiques avec Singapour – la ville est belle, propre et sûre – et elle attire de nombreux hommes et femmes d’affaires qui y créent leur entreprise. Les visiteurs de la capitale n’oublieront pas de sitôt le sentiment d’ordre, l’abondance de verdure et d’éclairage au bord des rues qui sont nettoyées quotidiennement, rappelons-le. Une génération après l’agitation politique, les combats armés et le génocide qui a suivi, le Rwanda revient sur le devant de la scène. La population est décidée à poursuivre dans cette direction. Mais malgré les collines rayonnantes, les rues impeccables et la scène artistique pleine de vie, Kigali, et tout le Rwanda par extension, peine toujours à attirer les touristes. La plupart des visiteurs ne font que passer et poursuivent leur voyage vers les forêts vierges et les parcs de safaris.

Tant de choses à vivre

C’est pourquoi la capitale bouillonnante est tout indiquée pour y séjourner quelques jours. Au vu des nombreuses collines et des importants dénivelés, le taxi, la voiture de location où les taxis-motos omniprésents s’imposent comme le moyen de transport idéal. Aujourd’hui, pour découvrir Kigali, il faut en comprendre le passé agité. En 1994, 800.000 citoyens tutsis ont été systématiquement assassinés par leurs voisins hutus. Le Kigali Genocide Memorial (KGM) a ouvert ses portes en 2004 et fait office de musée qui met en lumière ces événements tragiques. Le KGM est également un cimetière pour plus de 250.000 victimes de ce génocide. L’exposition principale dépeint l’histoire coloniale du Rwanda et les facteurs qui ont mené aux massacres. Une deuxième exposition est dédiée spécialement aux enfants qui ont perdu la vie au cours de ce génocide, et une troisième est dédiée aux crimes de masse.

Comptez environ une heure et demie pour une visite des expositions avant de vous promener dans les beaux jardins du souvenir. N’hésitez pas à passer par le Camp Kigali Memorial, où dix casques bleus belges ont été tués le 7 avril 1994. Etre guidé par un jeune homme laissé pour mort durant le génocide et qui en porte littéralement les cicatrices, c’est marquant.

Mélange d’art et d’histoire

Kigali compte nombre de galeries d’art intéressantes, mais aucune n’est plus animée ou ne raconte une histoire plus émouvante que la Niyo Art Gallery. Il s’agit d’une petite maison rwandaise transformée en musée intimiste et coloré. La Niyo accueille des artistes locaux qui ont marqué leur accord pour partager leurs revenus avec le Niyo Cultural Center, qui protège plus d’une centaine d’enfants des rues à Kigali tout en leur assurant une éducation et en leur apprenant la musique traditionnelle.

Au pied de la montagne Kigali – la plus haute colline aux alentours de la capitale culminant à 1.850 mètres – on trouve Nyamirambo, un des districts les plus hétéroclites de la ville. Les lève-tôt peuvent y profiter d’une vue panoramique depuis le sommet.

Tout aussi intéressante, la visite du Nyamirambo Women’s Centre, une ONG qui à combat les violences liées au genre à coup d’aiguilles et de fil. Le centre abrite un atelier de couture animé où les couturières locales transforment en jolis souvenirs les kitenge colorés, ces tissus légers en coton arborant des impressions de batik que l’on retrouve partout en Afrique de l’Est.

Goûter et savourer

Les collines, le sol volcanique et le climat tempéré font du Rwanda le pays idéal pour la culture du café. Mais alors que le monde entier se délecte du java rwandais, la plupart des habitants n’en consomme jamais où rarement. Une poignée de nouveaux coffee shops fairtrade changent doucement la donne. Chez Question Coffee, les grains récoltés par des fermières locales sont torréfiés en interne par les baristas tout sourire.

Kigali connaît également une explosion du nombre de restaurants. Le Heaven et le Poivre Noir sont à conseiller. Dans le premier, un hôtel-restaurant géré par des expatriés, on a d’abord l’impression de dîner dans une authentique tente africaine. Et quand on jette un œil à la carte, on se rend compte qu’ils n’ont pas peur de repousser les frontières en ce qui concerne la cuisine. Qu’on parle de cuisine américaine, française ou africaine, chacune est représentée et combinée aux autres dans un délicieux mélange de saveurs.

Il n’est peut-être pas de meilleur endroit pour goûter à la fusion créative qui caractérise la culture culinaire de la ville qu’au Poivre Noir. Le menu de ce bistro combine les influences françaises et belges aux ingrédients rwandais.

Kigali regorge d’échoppes de souvenirs dont la qualité peut parfois être douteuse, étant donné que de nombreux articles ne sont pas fabriqués dans le pays. Mais à Go Kigali, une boutique design dans le nouvel hôtel Kigali Marriott, les visiteurs pourront faire leur choix parmi de splendides bijoux, des vêtements pour tous les âges, des cartables en cuir, des paniers tressés et bien plus encore. Tous ces articles sont fabriqués par des artisans rwandais ou de l’Afrique de l’Est.

RwandAir en direct depuis Bruxelles

La compagnie aérienne nationale RwandAir propose depuis l’automne 2017 un vol direct entre Bruxelles et Kigali, à raison de trois rotations par semaine. Le vol, assuré à bord d’un Airbus 330-200 ou 330-300 moderne, dure environ neuf heures et peut se faire à bord d’une des trois classes de voyage proposées: economy, premium economy et business class (Dream Class). Les passagers qui voyagent en premium economy profitent de nombreux avantages comme davantage de dégagement aux jambes, des sièges plus larges, des repas plus copieux, et une belle petite trousse de toilette.

‘Fly the Dream of Africa’. Avec ce slogan, RwandAir assure à ses passagers un service très correct et d’un niveau international. Le prix des billets est également bien inférieur à celui proposé par d’autres compagnies proposant une ligne directe (ou non) entre Bruxelles et Kigali.

Plus d’infos: APG Air Agencies Belgium/RwandAir au 02/712 64 28 ou à l’adresse sales.brussels@rwandair.com

Comments