Analyses

30e IBTM World: des nouvelles du front MICE

La semaine dernière, vous pouviez lire une analyse et les premières nouvelles de la 30e édition de l’IBTM World à Barcelone. Aujourd’hui, nous vous apportons un compte-rendu des principales nouveautés qui ont attiré tous les regards pendant le salon.

Un convention bureau pour Rome et Lazio

La capitale italienne et toute la région alentour disposent depuis cet été d’un convention bureau digne de ce nom. Celui-ci est né de la collaboration entre des institutions privées et publiques, plus précisément entre les administrations de Rome et de la région de Lazio et divers acteurs de l’industrie des congrès et des événements. Parmi eux, des représentants du secteur hôtelier, des opérateurs incentives, mais aussi des deux aéroports de Rome et des deux gares ferroviaires de la capitale italienne. Un des objectifs du bureau est de faire de Rome une ville concurrentielle vis-à-vis de Paris, Londres et Madrid. Le principal marché visé est celui des congrès scientifiques, et environ 150.000 congressistes par an. Rome dispose d’une combinaison exceptionnelle d’hôtels et d’offre culturelle, un atout non négligeable. Il ne faut pas oublier que Rome abrite les installations historiques en plein air les plus étendues d’Europe. Sans oublier le nouveau Roma Convention Center La Nuvola.

Afrique du Sud

Instabilité politique, insécurité et accusations de corruption. Ces derniers temps, l’Afrique du Sud a du mal à se profiler comme une destination accueillante pour l’industrie MICE. Raison de plus pour Elizabeth Thabethe, vice-ministre du Tourisme d’Afrique du Sud, de se déplacer jusqu’à l’IBTM World afin de redorer le blason de son pays. Ce qu’elle a fait grâce au slogan ‘Africa Open for Business’ et les chiffres pour appuyer son argumentaire. L’Afrique du Sud reçoit chaque année environ un million de touristes d’affaires. Tous ces événements génèrent directement et indirectement pas moins de 250.000 jobs. En moyenne, la plupart des voyageurs d’affaires y combinent leur séjour avec quatre jours de vacances. La ministre a également annoncé un plan ambitieux et fort afin de stimuler le tourisme d’affaires.

L’an prochain, le Meetings Africa, le salon MICE le plus important du continent, se tiendra du 26 au 28 février au Sandton Convention Centre à Johannesbourg. Plus d’infos sur www.meetingsafrica.co.za.

Dubaï

Dubai Business Events (DBE) est le convention bureau officiel et une aile de l’Union pour le marketing touristique et commercial. La tâche du DBE est de positionner les Emirats en tant que destination de choix pour les conférences d’associations internationales, les corporate meetings incentives et les salons. Pour ce qui est des meetings, Dubaï se situe en dixième place des statistiques UIA. 2016 était jusqu’à présent la meilleure année pour les événements business. Cette année-là, on a enregistré 80% de réservations supplémentaires pour des événements business à venir. Ceci fait de Dubaï la destination d’affaires enregistrant la croissance la plus rapide au monde.

Monaco

Monaco se considère, après Paris, comme la deuxième destination ‘française’ pour le tourisme d’affaires. Le point d’accès par excellence est Nice, le deuxième aéroport de France, proposant 70 liaisons vers une centaine de destinations. Sur une surface de deux kilomètres carrés, on retrouve le siège de pas moins de 5.000 entreprises, difficile de faire plus professionnel. Le fait que le MICE génère 52% du tourisme est donc la suite logique de cette concentration d’entreprises. En 2016, Monaco a accueilli 500 événements. Grâce au Grimaldi Forum Monaco, la ville-Etat possède un centre de congrès exemplaire. Sans oublier toute une série d’hôtels business et de luxe, offrant 2.500 lits. Plus d’infos sur www.monaconventionbureau.com.

Thaïlande

L’IBTM World marquait le baptême du feu pour Nichapa Yoswee, la nouvelle senior vice-présidente du Thai Convention and Exhibition Bureau. Elle s’était spécialement déplacée à Barcelone pour présenter la nouvelle stratégie et la campagne de promotion du TCEB, pensée pour attirer les visiteurs MICE européens. Au niveau international, la Chine est le marché de pointe pour le tourisme d’affaires. Pour ce qui est de l’Europe, la Grande-Bretagne reste en première place. La Belgique arrive en dixième place au niveau européen.

Gilbert Roels, senior reporter Travel Magazine

 

 

Comments