Analyses

30e IBTM World: de la qualité, mais des tables vides

Le salon professionnel IBTM World (auparavant EIBTM) se tenait du 28 au 30 novembre dernier à Barcelone. Avec l’IMEX, le salon IBTM représente l’événement par excellence pour l’industrie des meetings, incentives, conventions et expositions. Il y a 30 ans, ce salon a vu le jour en tant qu’European Incentive, Business Travel & Meetings Exhibition. A l’époque encore sous l’égide de Ray Bloom, qui après la reprise du salon par Reed Exhibitions a déménagé à Francfort pour lancer l’IMEX. Dans le même temps, l’EIBTM a déménagé à Barcelone et a changé de nom pour devenir IBTM World. But what’s in a name? Ce petit changement n’a en effet pas relancé la machine. Selon les organisateurs, il y avait cette année 15% de rendez-vous entre fournisseurs et acheteurs en plus. Mais le premier jour de l’IBTM était anormalement calme et le deuxième jour, traditionnellement le plus chargé, n’a vraiment démarré que l’après-midi. Encore que. Un cliché pris à 15h nous montre cinq tables sur le côté du stand de Qatar, et deux d’entre elles sont occupées par des vendeurs, sans acheteur face à eux. Pareil au stand du Brésil. Huit tables, dont quatre étaient occupées, mais toujours pas d’acheteur à l’horizon.

Focus sur le corporate

Il y avait donc nettement moins d’affluence que d’habitude, mais la plupart des vendeurs étaient d’accord pour dire que les acheteurs étaient de qualité et que les contacts étaient bons, avec parfois des résultats concrets. Une remarque générale était que ce salon se concentre surtout sur le corporate travel et moins sur les associations. L’IBTM World attire aussi davantage le Sud, avec une présence remarquée de l’Amérique du Sud et des pays du bassin méditerranéen. A l’IMEX, ce sont logiquement l’Allemagne et les pays d’Europe de l’Est et du Nord qui s’imposent. L’hôte de l’IBTM World était Kerry Prince, portfolio director IBTM, entouré d’une foule de nouveaux visages. De nombreux fournisseurs nous ont avoué regretter l’absence de visages connus et surtout l’équipe dynamique de l’ancien directeur Graeme Barnett. En ce qui concerne les médias, ce fut un salon médiocre. Le Sri Lanka, sponsor du media-center presque désert, a annulé sa conférence de presse au vu du manque d’intérêt (seulement deux journalistes). Pour la présentation des hôtels Shangri-La, seuls cinq journalistes se sont présentés. En réalité, l’IBTM ne fait des efforts que pour les partenaires médiatiques officiels. Tous les autres médias doivent financer eux-mêmes leur voyage, leur séjour et les transferts. L’entreprise en charge des médias et de la communication depuis des années s’est retirée l’an dernier et a été remplacée par une autre agence de RP.

 

Flandre, Bruxelles et Luxembourg

Trois stands représentaient la Belgique et le Luxembourg. Meet in Flanders et la responsable Evelyne Bardyn et visit.brussels avec Elisabeth Van Ingelgem (conventions & associations) et Thierry Van Eyll (MICE). Leurs stands étaient installés dos à dos, comme depuis quelques années. Le Luxemburg Convention Bureau était également de la partie, et le stand était supervisé par Claude Halsdorf. Cela fait un moment que la Wallonie n’est plus présente à l’IMEX et l’IBTM en raison du manque de partenaires pour financer un stand (cher) lors de ces salons. Sur les trois stands, on était satisfait de la qualité des contacts, mais un peu déçu du manque d’acheteurs.

C’est au stand de Visit Flanders que l’Associations World Congress 2018 a été présenté, non sans fierté. Cette cérémonie s’est déroulée en présence de Damian Hutt, executive director et fondateur de l’AAE (Association of associations executives). Ce congrès se tiendra du 12 au 14 mars à Anvers et accueillera 70 orateurs. Anja Stas, cco du Flanders Meeting & Convention Center Antwerp a pu présenter le hashtag Twitter imaginé pour l’occasion: #aroomwithaZOO. Elke Dens, marketing director Visit Flanders a quant à elle présenté les perspectives d’avenir.

 

Washington-Dubaï-Singapour-Bruxelles

Il y a deux ans, le nouveau global association hubs partnership entre Washington DC, Dubaï, Singapour et Bruxelles a été présenté lors de l’IMEX America. Le deuxième anniversaire était donc aussi une bonne occasion de mettre à jour l’accord de partenariat pendant ce salon IBTM. Les quatre villes ont progressé dans le secteur du MICE au cours de ces dix dernières années. Bruxelles et Washington enregistrent une légère progression, alors que Singapour a vu le nombre d’associations headquarters progresser de 2%, tandis qu’il a doublé à Dubaï. 30% des 119 nouveaux bureaux d’associations ouverts dans le monde sont basés dans un des quatre hubs. 25 associations disposent même d’un quartier général ou d’un siège régional dans deux de ces villes, et trois associations sont même basées dans trois d’entre elles.

Plus d’infos sur quelques destinations MICE mises en avant lors de l’IBTM World dans notre TM Newsletter de la semaine prochaine.

L’IBTM World 2018 se tiendra du 27 au 29 novembre au Fira Gran Via congres & exhibition center à Barcelone. Plus d’informations: www.ibtmworld.com.

Gilbert Roels, senior reporter Travel Magazine

 

Comments