L’Ouzbékistan veut diversifier le tourisme

Du 3 au 5 octobre, le NEC Uzexpocentre de la capitale ouzbèke accueillait le 24e Tachkent International Tourism Fair (TITF 2018). Ce salon touristique, sous-titré ‘Tourism on the Silkroad’, avait pour objectif de créer une plateforme internationale afin de promouvoir l’héritage historique et culturel de la Route de la Soie. Chaque année, le TITF accueille des dizaines de professionnels du tourisme du monde entier. Le salon à Tachkent est dès lors un rendez-vous annuel incontournable pour l’industrie touristique en Ouzbékistan et pour toute la région d’Asie centrale.

Le Tachkent International Tourism Fair a été organisé pour la première fois en 1995 et bénéficie du soutien de l’Organisation mondiale du Tourisme (OMT). Le salon se tient dans plusieurs palais du centre de meetings et de congrès NEC Uzexpocentre au coeur de Tachkent. Le premier palais regroupe les stands des diverses régions touristiques du pays d’accueil. Le second permet aux visiteurs de découvrir l’offre des représentants d’organisations touristiques et de destinations d’autres pays. Qui plus est, les organisateurs assurent toujours un bel encadrement et des activités parallèles variées.

Hosted Buyers

Chaque année, des dizaines de professionnels du tourisme (hosted buyers) sont invités à visiter le salon. Cette édition a également vu passer une cinquantaine de journalistes étrangers issus de pas moins de 22 pays. Pour la Belgique, Travel Magazine était le partenaire médiatique exclusif de ce salon.

Pavillon de l’Ouzbékistan: régions variées

Dans le premier palais du NEC Uzexpocentre, l’Ouzbékistan était à l’honneur. Tous les regards étaient tournés sur l’énorme stand de Xiva, Buchara et Samarcande, sans surprise des villes le long de la Route de la Soie et dès lors attractions touristiques du pays par excellence. Un autre stand important était celui de la région de Tachkent. La capitale ouzbèke et sa région ont affiché leurs multiples facettes. Outre l’offre culturelle en ville, la région se concentre également sur d’autres activités touristiques comme l’écotourisme, l’agrotourisme, l’oenotourisme, le tourisme médical et le tourisme de montagne. La diversification du secteur s’est également affichée sur les stands et pavillons des autres régions comme le Karakalpakistan et la vallée de Ferghana.

Pavillon international

Le deuxième palais permettait aux visiteurs de découvrir les stands des offices de tourisme de Thaïlande, d’Egypte, de Singapour, de Malaisie, d’Azerbaïdjan, d’Inde, de Corée, de Turquie et de Russie. La Chine participait également pour la première fois cette année avec un grand pavillon. Quelques compagnies aériennes avaient par ailleurs répondu présentes. Ce palais était principalement destiné aux visiteurs ouzbeks, les visiteurs internationaux ayant moins d’intérêt à la visite de ce second palais.

Conférence de presse

En marge du Tachkent International Tourism Fair, les journalistes étrangers ont eu droit à une conférence de presse de dernière minute organisée à l’Hotel International Tachkent. Abdulaziz Akkulov, deputy chairman of The State Tourism Committee, a constaté que 80% des touristes connaissent le terme de ‘Route de la Soie’ et que ce concept doit dès lors devenir une marque forte. Et l’Ouzbékistan entend bien s’y atteler. Abdulaziz Akkulov: “Nous pouvons avancer que le bilan de l’année 2018 va être très positif au niveau touristique pour l’Ouzbékistan. Au cours de huit premiers mois de l’année, quelque 3,4 millions de touristes ont voyagé chez nous contre 1,5 million à la même période un an plus tôt. Cela représente une augmentation de pas moins de 126%. Nous pensons pouvoir accueillir quatre millions de touristes étrangers cette année.”

Pour le moment, les responsables touristiques se concentrent sur les pays qui se situent à huit heures de vol de Tachkent tout au plus. Outre la Russie et les anciennes républiques soviétiques, ce sont les pays asiatiques et européens qui sont visés.

Le deputy chairman a également insisté sur le fait que son pays travaille à la diversification du produit touristique et à l’ouverture de davantage de régions pour les touristes. Afin de répondre à l’afflux supplémentaire de touristes, le pays est à la recherche d’investisseurs pour développer le paysage hôtelier ouzbek.

Enfin, Abdulaziz Akkulov a annoncé la finalisation toute proche d’une ligne de train à haute vitesse entre Buchara et Xiva. D’ici la fin de l’année, cette liaison pourra être effectuée en train. Cela épargnera aux touristes un vol (onéreux) entre Tachkent et Xiva, et Xiva et Buchara, ajoutait encore le deputy chairman.

Peter Van Oyen, senior reporter Travel Magazine

Comments